Corse Net Infos - Pure player corse

Un nouveau départ pour les volleyeurs du GFC Ajaccio


Rédigé par Antoine ASTIMA le Lundi 28 Août 2017 à 21:55 | Modifié le Mardi 29 Août 2017 - 00:10


Les volleyeurs du GFCA ont repris le chemin de l’entraînement ce lundi au Palatinu. Un mois et demi avant le coup d’envoi d’une nouvelle saison. Un nouveau défi pour le clib « rouge et bleu », celui de faire avec les moyens du bord à la suite d’un budget revu à la baisse faute de subventions. Du coup, c’est tout l’édifice du club ajaccien qui craint de vaciller…


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Lundi après-midi. Jour de reprise pour les volleyeurs du GFCA. Vainqueur de la coupe de France, quart de finaliste de la coupe d’Europe, demi-finaliste du championnat de France, le club du président Exiga rêvait de poursuivre sur sa lancée avec, sans doute, le secret espoir de franchir un nouveau palier en championnat, voire, même si la marche semblait haute, en coupe d’Europe. Ainsi, après des vacances bien méritées, c’était la rentrée côté « rouge et bleu ».

Une rentrée marquée par une absence de taille, c’est de Jovi Simovski qui a choisi de prendre une année sabbatique suite au décès brutal de son épouse. Outre l’aspect sportif, c’est  l’homme et tout ce qu’il a pu apporter au club qui va manquer. Avec lui, Petreas, Mijalovic, Siriila et Stoilovic qui manquent aussi à l’appel.

Les anciens (Castard, Lacassie, Dailey, Takaniko, Exiga, Morgado) sont toujours là. Accompagnés par quatre nouvelles têtes qui font leur apparition au sein du groupe : José Luis Gonzales, un pointu argentin (32 ans) à la stature impressionnante (2,06m, 97 kg) et aux stats alléchantes (finaliste du championnat grec cette saison), Dejan Radic, un central international serbe, Timothée Carles, formé au CNVB, tous deux en provenance de Cannes et Thibault Bruckert (Martigues) un central passé par le pôle France et le TVB. Gonzalez aura la lourde charge de remplacer Jovi Simovski au sein d’un groupe qui privilégiera comme par le passé, l’état d’esprit. Et il en aura bien besoin, avec un budget revu à la baisse mais des ambitions toujours intactes…




Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports