Corse Net Infos - Pure player corse

Un ensemble commercial à Lucciana : "Incohérent avec les orientations du Conseil exécutif"


Rédigé par le Lundi 23 Juillet 2018 à 22:59 | Modifié le Lundi 23 Juillet 2018 - 23:23


"Ce Mardi 24 juillet, la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) de Haute-Corse devra se positionner sur l’opportunité du projet déposé par le groupement « Kallisté » (SAS Fanti Promotion représentant Mall&Market). Ce projet d’une surface de vente de 27 594 m2 prévoit notamment, la création d’une grande surface, de 16 moyennes surfaces non alimentaires et d’une quarantaine de boutiques.Cette demande d’autorisation commerciale va à l’encontre du rapport sur la mise en place d’une stratégie territoriale de régulation des surfaces commerciales en Corse, pour un urbanisme commercial et durable voté et adopté à l’unanimité le 31 mai dernier par l’Assemblée de Corse…" soutient dans un communiqué le Conseil exécutif


Un ensemble  commercial à Lucciana : "Incohérent avec les orientations du Conseil exécutif"
"Celui-ci réaffirme solennellement l’opposition de l’Assemblée de Corse face aux demandes de création de centres commerciaux lorsque ceux-ci sont contraires aux principes du PADDUC et à la philosophie du modèle de développement.
Or ce projet de près 30 000 m2, ne viendrait pas renforcer le pôle intermédiaire qu’est Lucciana, contrairement à ce qui est indiqué dans le dossier, mais il viendrait porter atteinte à l’équilibre territorial du grand Bastia.

 


De plus, le projet est prévu sur une parcelle de 114 781 m2 répondant aux critères d’Espace Stratégique Agricole du PADDUC. Bien que la cartographie des ESA ait été annulée, les critères de classement restent opérants, ainsi que les objectifs quantitatifs fixés par le PADDUC. La commune est par ailleurs tenue de procéder à la mise en compatibilité du PLU actuel avec le PADDUC d’ici novembre prochain, et dans ce cadre, d’adopter une délimitation des ESA qui soit compatible avec le PADDUC. A ce jour, la commune n’ayant pas délimité les ESA sur son territoire, le projet fait peser le risque d’une consommation d’ESA qui obèrerait le respect des objectifs fixés par le PADDUC (105 000 ha à l’échelle de la Corse).


Ce projet ne répond pas aux exigences du PADDUC en ce qui concerne la création de centralité, de renforcement des polarités et de respect de la continuité urbaine. Ce projet ne ferait qu’aggraver la situation du commerce de proximité, la désertification des centres-villes, et l’engorgement des routes. Cet ensemble commercial a aussi un fort impact sur l’environnement (imperméabilisation des sols) et sur la dégradation du paysage.


De surcroît, situé au sein du SER de Bastia-Casamozza, il ignore les dispositions du PADDUC relative aux secteurs d’enjeux régionaux, qui prévoient que dans ces espaces, l’ouverture à l’urbanisation soit conditionnée à l’élaboration, concertée entre la Collectivité de Corse et les collectivités du bloc communal, d’un projet d’aménagement d’ensemble répondant aux orientations du PADDUC, projet d’ensemble qui reste à établir.


Enfin, alors même que Bastia et Aiacciu ont été sélectionnées dans le cadre du programme Action Cœur de Ville, et que Bastia a déjà lancé à ce titre une série d’actions en faveur de son centre-ville, autoriser un centre commercial de cette ampleur en périphérie, dans une zone déjà fortement impactée par un urbanisme récent et très consommateur d’espace, serait incohérent avec les orientations politiques exprimées par le Conseil exécutif de Corse et l’Assemblée de Corse."
"




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie