Corse Net Infos - Pure player corse


Transport aérien : "justifier son tarif résident pour un déplacement médical, c'est honteux."


Livia Santana le Mardi 11 Août 2020 à 15:47

Une de nos lectrices, Stéphanie Mary d'Ajaccio s'est rendue à Nice pour une consultation médicale au début du mois dernier. Notification de transport de la CPAM et facture EDF en main, elle s'est vue refuser l'obtention de son vol en tarif résident.




Transport aérien : "justifier son tarif résident pour un déplacement médical, c'est honteux."
Le nouveau tarif résident de la DDSP de la compagnie aérienne Air Corsica n'a pas fini de faire parler de lui. Alors qu'à la fin juin un avocat Bastiais saisissait la CNIL en raison des nouvelles conditions d'obtention de ce tarif (depuis le 25 mars, la compagnie aérienne exige un avis d’imposition pour justifier son adresse en Corse et ainsi bénéficier du tarif résident sur ses vols), c'est aujourd'hui une de nos lectrices, Stéphanie Mary qui a décidé de tirer la sonnette d'alarme. 


Le 7 juillet dernier, la jeune femme devait se rendre à l'hôpital Pasteur de Nice pour un rendez-vous médical. Arrivée à l'aéroport d'Ajaccio, sa notification de transport médical de la CPAM en main ainsi qu'une facture EDF justifiant de sa domiciliation en Corse, les agents de comptoir d'Air France lui indique que sans son avis d'imposition elle ne pourra pas prendre le vol. Tout de suite, Stéphanie s'offusque : "Quand on fait un aller-retour sur le continent avec une notification de la CPAM avec l'heure du rendez-vous médical comment peut-on nous dire qu'on ne réside pas en Corse ? C'est honteux !" 

Marie-Hélène Casanova-Servas, présidente du conseil de surveillance d'Air Corsica affirme quant à elle que depuis le 25 mars dernier  : "Il faut pouvoir justifier d'une résidence de plus de 6 mois et un jour en Corse. Le seul justificatif valable est donc le titre d'avis d'imposition. Elle reprend. Quoi qu'il en soit, il n'y a plus de contrôle systématique des passagers, ils sont maintenant aléatoires et très occasionnels avec un but pédagogique et non coercitif."
A la demande de l'Office des transport, les ​agents d'escale ne peuvent pas sanctionner les passagers s'ils ne détiennent pas leur avis d'imposition et "ne peuvent en aucun cas demander de payer des frais supplémentaires." , assure la présidente du conseil de surveillance d'Air Corsica. 

Au premier janvier 2021, une fois par an, à l'émission du billet, il faudra présenter son avis d'imposition en masquant les revenus. Le passager se verra attribuer un numéro d'accréditation qu'il devra garder pour ne plus avoir à donner de justificatif pour voyager. 

Une attestation sur l'honneur 

La jeune femme pointe une autre incohérence, celle de l'attestation sur l'honneur déclarant que le passager n'est pas porteur du Covid-19, nécessaire pour pouvoir embarquer. "Ce document n'a aucune valeur et pourtant il est obligatoire pour pouvoir embarquer. Les personnes qui le remplient  disent-elles la vérité ? ", se questionne Stéphanie Mary. 
Ce à quoi la compagnie aérienne Air Corsica a répondu : " La déclaration sur l'honneur d'absence de symptômes de Covid-19 est obligatoire un décret gouvernemental, nous ne faisons que l'appliquer." 

En effet, sur le site du ministère de l'intérieur on peut lire : "A compter du 25 mai 2020, les voyageurs doivent par ailleurs compléter et avoir sur eux une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection au covid-19. L’attestation et la déclaration sur l’honneur devront être présentées aux transporteurs avant l'embarquement ainsi que lors des contrôles d'arrivée." 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047