Corse Net Infos - Pure player corse

Télévu : Le GFCA, de Barbicaja à Coubertin…


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 28 Mars 2016 à 00:20 | Modifié le Dimanche 29 Janvier 2017 - 00:15


Que ce fut dur ! Difficile face à des Bretons qui auraient pou tout aussi bien l’emporter. Mais l’expérience et la maîtrise ont prévalu. La force et la rage de vaincre aussi. Le GFCA tient sa première grande victoire nationale, celle d’un groupe unis, volontaire, très physique et surtout déterminé à se sortir les tripes pour l’emporter. Rennes n’était certes pas le petit poucet mais quand même, après avoir sorti les plus grands, a fait souffrir l’équipe ajaccienne jusqu’au bout du suspense. Un vrai film à la Hitchcock


Télévu : Le GFCA, de Barbicaja à Coubertin…
L’équipe de ce diable d’Antoine Exiga, ce formidable dirigeant qui a mené sa troupe des décennies durant sur le devant de la scène. Celui par qui les lettres d’or s’inscrivent sur la bandera et délivrent le message d’une Corse qui avance et qui gagne. Une tribune rouge et bleu d’un côté, blanc et noir de l’autre, des centaines d’insulaires ont fait le déplacement pour soutenir cette fabuleuse équipe qui continue décrire l’histoire du GFCA.
Le volley, en Corse, s’est implanté après la deuxième Guerre Mondiale, avec les Tony Bozzi, Mémé Arbori, Charlot Leonardi et autres Albert Rodier et bien entendu quelques vedettes du moment qui ont lancé la discipline à la plage, à l’Ariadne.
Mais le volley s’est très vite implanté à Barbicaja, la plage des Exiga, ceux par qui le volley a franchi tous les paliers pour s’implanter une première fois sur l’ancien stade municipal puis dans les premiers gymnases par la suite. C’est à partir de cette époque qu’Antoine Exiga s’est mis à rêver. Il ne s’en cachera pas, c’est la vérité. Il m’a dit un jour : « tu verras, on va monter une équipe et on va essayer d’arriver au sommet… »
Le plus beau c’est qu’il a tenu parole et lorsqu’on se rencontre sur le cours Napoléon, il me regard et lâche : « Tu as vu la saison qu’ils réalisent ? Cette année on décroche quelque chose ! »
Ce quelque chose c’est la coupe de France que les Ajacciens ont vaillamment remporté dimanche soir. Et la saison n’est pas terminée. Ce qu’ont réalisé les volleyeurs du GFCA est tout simplement merveilleux. Ils ont fait honneur à leur ville, à leur région, à Gilles Simeoni qui, à peine rentré des USA a rejoint le stade De Coubertin pour encourager l’équipe, à des milliers de foyers ont fait la fête dimanche soir grâce à cette équipe d’athlètes et à l’Equipe TV qui savait que le coup était jouable de téléviser un tel choc.
De la plage de Barbicaja au stade de Coubertin, le chemin était sans doute semé d’embuches, de pièges et autres obstacles, mais les Ajacciens ont fait fi de toutes les menaces et sont allés au bout de leur rêve, au bout d’eux-mêmes. Ils ont fait honneur à la Corse.
A ringraziavi ! 
J.- F. V.
 





Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports




Derniers tweets
Corse Net Infos : Alternance, emploi, formation, compétences… Quelles perspectives de travail pour demain ? https://t.co/cEVY84bUfZ
Mercredi 26 Septembre - 12:09
Corse Net Infos : Sporting : Le football féminin aussi https://t.co/fSm1w6ytGg https://t.co/4kbjj0gKAs
Mercredi 26 Septembre - 11:50
Corse Net Infos : Tribune-Jean-François Bernardini : "En pays d’éléphants…sò qui" https://t.co/W9KOYJrnjp https://t.co/7DmVRkBLNZ
Mercredi 26 Septembre - 10:14
Corse Net Infos : PNC : Soutien à Yves Loviconi https://t.co/cmEguVyjTt
Mercredi 26 Septembre - 09:59



Newsletter






Galerie