Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


TÉMOIGNAGE - ​Covid-19 : « un retour en Corse sous contrôle »


Laurent Hérin le Mardi 29 Décembre 2020 à 16:19

Depuis que la Préfecture de Corse a mis en place l’obligation d’un test COVID pour débarquer sur l’Île, les contrôles se multiplient. A Bastia Poretta hier, impossible d’y échapper avant de quitter l’aéroport. Une mesure exceptionnelle en place jusqu’au 8 janvier prochain.
Un voyageur de retour en Corse témoigne



Contrôle obligatoire avant de quitter l'aéroport
Contrôle obligatoire avant de quitter l'aéroport
Le vol de 15h en provenance de Paris est pratiquement plein ce lundi 28 décembre. Beaucoup de corses rentrent chez eux après avoir passé quelques jours en famille sur le continent. Si le contrôle de température qui se déroulait à la descente de l’avion a totalement disparu (lire ici), il faut à présent avoir réaliser un test RT-PCR ou antigénique moins de 72h au moment de fouler le tarmac de Poretta (lire ici). Une déclaration sur l’honneur est également à fournir à l’embarquement. L’information concernant cette nouvelle démarche administrative liée au COVID est largement relayée, dès la prise du billet, avant l’embarquement (affiches et annonces radio), au moment d’enregistrer les bagages ou d’accéder à l’avion. Des tests antigéniques sont même réalisables dans les aéroports d’Orly et de Roissy, le jour même du départ, sur rendez-vous. L’hôtesse de l’air nous le rappelle d’ailleurs au moment d’embarquer : « Bonjour, bienvenue sur Air Corsica, vous avez bien le résultat de votre test PCR ? Parce qu’il vous sera demandé à votre arrivée. »
 
Enregistrement
Déjà, quelques minutes plus tôt, un membre du personnel au sol qui vérifie les documents d’un voyageur venu enregistrer et déposer ses bagages, précise : « Bonjour, il me faut : carte d’identité, carte d’embarquement et vous avez bien l’attestation et le test de moins de 72 heures ? »
« J’ai même l’avis d’imposition si vous voulez ? Vu que je bénéficie du tarif résident » lui réplique celui-ci avec le sourire, « quelle paperasserie quand même ! » Et l’hôtesse de lui répondre : « Ce n’est que le début monsieur, bientôt il vous faudra avoir été vacciné et en apporter la preuve. En plus de tout ça ! »
 
Traversée
Pendant le vol également, les consignes sont sans cesse répétées : masque obligatoire, sur la bouche et sur le nez. Eviter de boire ou manger pendant le trajet. Se déplacer le moins possible. Attendre son tour pour sortir de l’avion et éviter de se compacter dans l’allée centrale. Les consignes sont plutôt bien respectées. Avec ou sans le sourire, parfois difficile à déceler sous les masques.
 
Contrôle
À Poretta, après avoir récupéré leurs bagages, les voyageurs sont dirigés vers les forces de l'ordre à qui il faut présenter le test PCR ou antigénique de moins de 72 heures, accompagné, évidemment, d’une pièce d’identité. Avec trois policiers pour vérifier un avion complet, la foule est rapidement compacte et ne respecte plus vraiment les distances de sécurité. Mais, masques sur le visage et tests négatifs à l’appui, il ne devrait pas y avoir trop de risques.
Les voyageurs se prêtent d’ailleurs volontiers à ce “parcours du combattant” sanitaire parce qu’au-delà de l’aspect administratif et répressif, il en va avant tout de la santé de chacun.




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047