Corse Net Infos - Pure player corse

Sur les eaux calmes du port d'Ajaccio, le Star Clipper...


Rédigé par José Fanchi le Mardi 21 Août 2018 à 22:43 | Modifié le Mercredi 22 Août 2018 - 00:55


La lune est sereine et joue sur les flots. Mais dans les eaux calmes du port d’Ajaccio, la brise du soir tarde à se manifester. Le calme est presque inquiétant. Comme si l’on attendait un coup de vent soudain. Pourtant, la rade ressemble à un lac où l’on peut se voir dedans et se rendre mieux compte que l’on se trouve dans un paradis de la grande Bleue.


Sur les eaux calmes du port d'Ajaccio, le Star Clipper...
Sur les eaux calmes du port d'Ajaccio, le Star Clipper...
Le port est noir de monde, mais le silence rompt cette solitude de la promenade sur le quai principal éclairé à giorno par les ampoules lumineuses d’un superbe voilier venu faire escale l’espace d’une soirée. Le promeneur s’approche et admire le splendide bateau d’un autre temps et se laisse griser par cet éclairage qui perturbe le point de vue et lui donne cette impression d’un soleil du soir.
En fait, le bateau de croisière « Star Clipper » est venu l’espace d’une nuit débarquer sa clientèle dans l’un des plus beaux golfes du monde. En petit comité comme sur une coquille de noix où l’on profite de la beauté d’un site sans rien dire à personne. On regarde, on apprécie, on aime et l’on se régale du spectacle des Sanguinaires, de Capo di Muro, les criques de l’Isolella, la pointe de Porticcio, l’anse de Cacalo et le quai Michaud qui offre un regard sur la ville. C’est Ajaccio, la belle, la furibonde où l’on aime plonger la tête la première, l’esprit tranquille pour se rappeler que nous sommes dans la ville qui a vu naître l’Empereur des Français.
Petite balade en ville, regard sur le centre historique et retour à bord pour partager des vues, différentes, comme si l’on était privilégié de découvrir un autre monde, celui d’une capitale régionale qui vous ouvre les bras et vous accueille en ami pour son « tour de ville » et pour bien montrer que l’accueil est chaleureux. A bord du Star Clipper, une clientèle triée sur le volet, surprise par tant de beauté, attirée par les sunlights d’une ville impériale qui lui tend les bras.
Le grand voilier est solidement amarré au quai Michaud, fort de toute sa luminosité qui attire le regard et dont le grand le pavois déployé et éclairé ressemble à un bicorne. Naturellement, c’est la ville impériale qui nous ouvre ses bras. Vive l’Empereur ! 
J.F.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie