Corse Net Infos - Pure player corse

Sporting : Une proie trop facile pour l'OM


Rédigé par (Cp) le Dimanche 13 Septembre 2015 à 19:05 | Modifié le Mardi 15 Septembre 2015 - 00:28


L'OM au stade Vélodrome : c'était disait-on le premier véritable test de la saison pour le Sporting. Et elle n'a pas été probante cette énième sortie en Provence qui pris a des allures de déroute tant la supériorité marseillaise fut manifeste. Seule (petite) satisfaction de la soirée les ultimes minutes de la partie qui ont permis au Sporting de relever timidement de la tête. Mais il faudra vite se reprendre. et faire beaucoup plus et mieux. A commencer par ce samedi face à l'OGC Nice à l'occasion d'un derby qui va encore enflammer Furiani.


Sporting : Une proie trop facile pour l'OM

MARSEILLE - BASTIA : 4-1 (1-0).
Buts pour l'OM  Mendy (17'), Alessandrini (46', 66'), Batshuayi (70'). Pour le Sporting : Brandao (78').
Arbitre : M. Rainville.
Avertissements à Barrada (30'), Rekik (36') à l'OM, Palmieri (34') au Sporting

OM
Mandanda - Manquillo, Nkoulou, Rekik, Mendy - Barrada (Romao, 70'), Diarra, Lucas Silva - Alessandrini, Batshuayi (De Ceglie, 74'), Cabella (Ocampos, 64').

Sporting
Hansen - Jebbour, Modesto, Suillaci, Palmiéri - Cahuzac, Danic, Fofana - Diallo (Ngando, 64'), Brandao, Ayité.

Le Sporting a certes des circonstances atténuantes à faire prévaloir. Entre blessés et suspendus il a présenté un ensemble qui s'était fait dépasser par son adversaire dès le terme du premier quart d'heure. Et qui a été longtemps dominé sans jamais pouvoir être en mesure d'inquiéter des Olympiens maîtres, sur tous les plans, de la pelouse du Vélodrome.
On en prit véritablement la mesure peu après le quart d'heure quand le Sporting "bâti" pour contenir son adversaire et miser sur le contre, s'est fait prendre de vitesse de l'OM.
C'est vrai que sur le coup la transversale s'est avérée décisive mais sur ce corner joué en retrait, Mendy n'en avait pas réussi à lober Hansen d'un ballon enveloppé du gauche. Et ça faisait mouche avec l'aide de la transversale !
Le Sporting accusait le coup mais ce n'est pas pour autant qu'il retrouvait son esprit.
L'OM, à son aise, aurait pu, en effet, frapper encore à plusieurs reprises face à ce Sporting trop discret pour espérer mieux.
Alors que l'on s'apprêtait le voir reprendre la partie avec d'autres intentions, c'est l'OM qui doublait la mise : Une
 ouverture d'Alessandrini était, mal, repoussée de la tête. L'Olympien récupérait et au terme, d(une succession de contres favorables pour lui et pour Batshuayi, l'ancien Rennais se retrouvait devant Hansen  pour marquer du gauche !

C'était le coup d'assommoir auquel le Sporting et Ghislain Printant ne s'attendaient sans doute pas.
A 2 à 0 à la 46ème minute de jeu, la cause était, d'ores et déjà, entendue d'autant que l'OM ne se privait pas d'aller perturber en permanence une défense bastiaise pas vraiment inspirée comme en témoignait le troisième but obtenu avec une facilité dérisoire à partir d'une action qui s'est développée sans opposition sur le côté droit.

Manquillo  lancé sur la droite par Alessandrini, centrait dans la surface : cette fois c'est le talon de Cahuzc qui répoussait le ballon, mais  Alessandrini qui avait flairé le bon coup arrivait lancé et marquait posément du plat du pied gauche !
Ça commençait à devenir inquiétant pour le Sporting de Bastia qui prenait l'eau de tous les côtés.
Il allait même finir par complètement sombrer à 20 minutes de la fin.
Ocampos, qui venait de remplacer l'Ajaccien de l'OM Cabella trouvait Mendy, parti sur le côté gauche. Uncentre devant le but plus tard,r Batshuayi, déviait le ballon  du plat du pied droit pour le 4 à 0.
Cette fois la messe était dite et même si sur ce centre de Palmieri, Brandao dans le dos Nkoulou réduisait la marque, il aurait fallu beaucoup plus que ce but obtenu pour l'honneur au Sporting pour sauver sa calamiteuse sortie marseillaise !





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse