Corse Net Infos - Pure player corse



Sperone et Murtoli : l’État mettra-t-il un jour, enfin, en place la servitude légale du sentier littoral ?


La rédaction le Lundi 13 Juillet 2020 à 11:04

Sous ce titre, U Levante, association agrée de protection de l'environnement en Corse, s'attarde sur la servitude légale du sentier du littoral. Son communiqué.



Sperone et Murtoli : l’État mettra-t-il un jour, enfin, en place la servitude légale du sentier littoral ?
Si le principe rappelé avec force par le Conseil d’État dans son arrêt du 29 juin 2020 reste celui selon lequel la servitude grève les terrains riverains de la mer sur une bande de trois mètres, la concrétisation de la servitude légale des sentiers piétonniers littoraux et leur mise à disposition du public est du ressort de l’État.


Sperone
En octobre 2013, la Cour administrative d’appel jugeait illégale la proposition de l’État de tracé du sentier littoral à Sperone et jugeait que la servitude légale devait être appliquée…https://www.ulevante.fr/coup-de-tonnerre-a-sperone-bonifaciobunifaziu/
Hélas, 7 ans après, l’État n’a pas effectué l’ouverture de ce sentier public et seuls les golfeurs ont accès à la pointe la plus méridionale de la Corse.
Comment interpréter que, après sept longues années, le sentier ne soit toujours pas ouvert ? L’État serait-il favorable à la privatisation de ce site exceptionnel en faveur des seuls golfeurs au détriment de l’intérêt général ? L’État serait-il favorable, comme au Moyen Âge, à la persistance de privilèges puisqu’il ne permet pas à tous d’avoir accès à “la Pointe du Raz” de la Corse, patrimoine commun de tous ?


Murtoli
Le 23 juin 2020, le Tribunal administratif a également jugé illégal le tracé proposé par l’État à Murtoli sur la portion des “Grandes demeures” du Domaine, ( le sentier passait à plus de 200 mètres de la mer et privatisait ainsi la “crique des célébrités”) et approuvait le tracé proposé par les associations, utilisant des sentiers et pistes existants permettant de cheminer entre les “Grandes demeures”, beaucoup plus près du rivage et d’avoir accès à la célèbre plage et à sa crique.
https://www.ulevante.fr/murtoli-sentier-du-littoral-annule-au-niveau-des-grandes-demeures-par-le-tribunal-administratif/
Là aussi, quand l’État concrétisera-il ? En quelle année “M. Tout le Monde” pourra-t-il cheminer le long du littoral de Murtoli et se baigner là où bon lui semblera ? Dans sept ans ou plus ? Jamais ?


La servitude est de droit, légale, je passe le long de la mer si je veux, comme le long des fleuves domaniaux ; et si une clôture existe, elle est illégale. La servitude est d’intérêt public et ne peut être détournée au bénéfice d’intérêts privés. À Sperone comme à Murtoli, il est fait barrière à la loi et à tous ceux, Corses et visiteurs, qui veulent emprunter ces chemins littoraux. Le littoral n’est pas à vendre et ne peut être acheté. Faudra-t-il une manifestation locale, à Murtoli et à Sperone, avec passage en force, pour le démontrer ?



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047