Corse Net Infos - Pure player corse


Six mois après le décès d'Yvan Colonna, de nouveaux affrontements dans les rues de Bastia


Livia Santana le Mercredi 21 Septembre 2022 à 20:37

Environ 300 personnes ont répondu présentes à l'appel de Ghjuventù libera devant la préfecture de Bastia ce mercredi 21 septembre à 18 heures. À la veille de l'arrivée sur l'île du Garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti et six mois après la mort d'Yvan Colonna, des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont éclaté et ont continué jusqu'à la tombée du jour.



Six mois après le décès d'Yvan Colonna, de nouveaux affrontements dans les rues de Bastia
L’appel avait été relayé sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. Les jeunes indépendantistes de la Ghjuventu Libera se sont mobilisés ce mercredi 21 septembre devant la préfecture de Bastia. Hasard du calendrier, le rassemblement intervient à la veille de la venue en Corse du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti ces jeudi 22 et vendredi 23 septembre en Corse. 

Il n’est pas encore 18 heures quand les banderoles « Statu Francese assassinu », « è fora a Francia ! » sur lesquelles trône le visage d’Yvan Colonna sont ressorties des sacs utilisés lors des manifestations du printemps dernier qui s’étaient succédé pendant plus d'un mois. 

Les bannières sont étendues sur les grilles bleues de la préfecture. Sur le rond-pointune centaine de personnes observe la scène. Parmi eux, Ghjuvan Battista Pieri, le président de la Ghjuventù Libera tient à replacer le rassemblement dans son contexte. « Cela fait six mois qu’Yvan Colonna est mort.Nous sommes là pour lui rendre hommage et défendre les trois points que nous avions présentés à son décès : la reconnaissance du peuple corse, la justice et la vérité pour lui et la libération des prisonniers politiques. Nous avons suivi les discussions entre Darmanin et Simeoni, mais elles n’ont rien apporté et n’ont mené à rien. Les trois points que j’ai évoqués n’ont pas été entendus. Le peuple corse était dans la rue il y a 6 mois, on va revenir pour faire entendre nos propos. On lance un appel au rassemblement, on sera là tant que les trois points ne sont pas respectés. » 

Aux alentours de 18h15, les manifestants se rapprochent du mur antiémeute dressé par les CRS à l'entrée du chemin de l'Annonciade.Durant trente minutes le calme règne. 
Quelques autocollants du parti sont apposés sur le mur antiémeute et sur les boucliers des CRS, des scènes maintenant bien connues. 
À 18h45, une trentaine de jeunes cagoulés arrive en retrait et pose des sacs cabas remplis de bombes agricoles au sol. 

Les affrontements débutent. Après quelques jets d’eau, les policiers repoussent les manifestants à l’aide de gaz lacrymogènes. Les bombes pleuvent si bien que le nuage poussé par le vent atteint le boulevard Paoli. Une fois dissipés, les manifestants continuent les jets. Quelques poubelles se situant près de la gare de Bastia sont brûlées. 

À la tombée de la nuit, aux environs de 20 heures, la tension redescend et les manifestants commencent à se disperser. Aucun blessé n’est à déplorer. 

D’après les organisateurs, ce rassemblement marquerait la reprise de la mobilisation.














L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047