Corse Net Infos - Pure player corse



Rentrée scolaire 2020 en Corse : le calvaire des maires du rural


Livia Santana le Mardi 25 Août 2020 à 21:36

Les maires des petites communes rurales de Corse s'attèlent depuis quelques semaines à la préparation de la rentrée 2020. A l'heure de la Covid-19, il semblerait que la tâche ne soit pas facile.



Photo archive CNI
Photo archive CNI
A Sisco, Castellare di Casinca et Vescovato, trois communes rurales de Haute-Corse, les maires ont un point commun : l'organisation de la rentrée scolaire de septembre à l'heure de l'épidémie de Covid-19.
Tous s'attèlent depuis quelques semaines au respect du protocole sanitaire pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions. Une tâche qui donne du fil à retordre aux élus qui se plaignent d'un manque de clarté des consignes reçues, à l'image de Benoit Bruzi, maire de Vescovato : "Ce n'est pas facile de nous organiser car nous n’avons pas vraiment d’information fiables, elles fluctuent tous les jours."
Le maire de Sisco, Ange-Pierre Vivoni, rejoint son homologue de la plaine :" Pour le moment, nous sommes dans le brouillard le plus complet "

Le maire de Castellare-di-Casinca, Eugène Bettelani, est, quant à lui, plutôt serein car la rentrée du mois de juin l'avait déjà préparé à "affronter septembre"

Une dépense de 3% du budget annuel
Ce qui est sûr, c'est que la mise en place de ce protocole aura un coût pour ces petites communes. Gel, produits désinfectants, personnel supplémentaire, achat de nouveaux draps pour la sieste des enfant, de bancs pour respecter les distanciations physiques... autant de dépenses qui pèsent sur le budget annuel.


Pour le maire de la commune du Cap Corse dont l'école accueille 70 élèves, la prise en charge des masques pour les personnels municipaux ainsi que les produits de désinfection, coûteraient, à eux seuls, 6 000 euros par trimestre. A cela, il faut ajouter l'embauche d'une personne 20 heures par semaine pour s'occuper de la bonne hygiène des mains des enfants.  
"J'estime que ces nouvelles mesures vont coûter entre 20 à 25 000 euros, soit 3% de notre budget annuel. S’il n’ y a que ça à dépenser ce serait extraordinaire. En attendant, les recettes de la communes, elles, s'amoindrissent ", lance le maire de Sisco. 

A Vescovato, ce sont deux personnes supplémentaires qu'il faudra embaucher pour veiller sur les 300 enfants de l'école du village. 
Dans la petite commune de 370 âmes de Castellare-di-Casinca, le maire Eugène Bettelani a opté, quant à lui, pour un redéploiement du personnel vers cette nouvelle fonction afin d'éviter des surcoûts.

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047