Corse Net Infos - Pure player corse


Paris : Le quai de Corse devient le quai de Corse-Pasquale Paoli


le Vendredi 4 Octobre 2019 à 19:39

Le Conseil de Paris vient d'honorer la mémoire de Pasquale Paoli. En effet, Jean-Jacques Giannesini, qui a émis le vœu que le Quai de Corse (4e arrondissement) soit désormais dénommé Quai de Corse - Pasquale Paoli, a été entendu.
En votant ce voeu à l'unanimité, le Conseil de Paris a rendu un juste hommage "U Babbu di a Nazione", "une figure incontournable de l'héroïsme Corse, un Républicain convaincu, un démocrate sincère, épris de liberté et d'humanisme".




L'intervention de Jean-Jacques Giannesini, du groupe Les Républicains, devant le Conseil de Paris


Pasquale Paoli fin lecteur de Montesquieu, a souhaité établir une Constitution pour le jeune état Corse alors que l’Europe toute entière était gouvernée par des monarchies absolues de droit divin.Cette Constitution a été la première Constitution moderne établissant la souveraineté du Peuple dans son préambule et une séparation des pouvoirs entre le législatif et l’exécutif et dont les compétences concernaient les lois, les impôts et les affaires politiques.  

Une Assemblée dénommée la Diète a été mise en place. Elle représentait le peuple. Elle était élue directement sur une base de suffrage très large par le peuple lui-même et toute personne âgée de 26 ans ainsi que les femmes avaient le droit de vote.

Les fonctionnaires et Pasquale Paoli lui-même étaient responsables devant cette Assemblée. Une fois par an il présentait le bilan de son gouvernement et un panel de magistrats était chargé d’évaluer l’action publique.

Il créa une monnaie et un papier timbré et organisa la surveillance du commerce dans ses prix et la qualité des marchandises.

Pasquale Paoli homme des lumières était convaincu que la liberté de l’individu se forge par la connaissance et par la formation. Il s’était inscrit dans la devise des lumières « Ose le savoir » et créa l’Université de Corte.

Par ailleurs, Jean-Jacques Rousseau à propos de l’action de Pasquale Paoli dans le contrat social avait déclaré : « Il est encore en Europe un pays capable de législation, c’est l’Île de Corse.

Cette première constitution démocratique fut citée en exemple par les « Insurgents américains » fils de la liberté, qui le 4 juillet avaient proclamés leur indépendance. Pour eux, les motifs de cette révolution étaient proches de celle de Corse contre Gênes et pour le Général Washington et les gazettes américaines qui le citaient régulièrement, Pasquale Paoli était un héros.

C’est ainsi qu’aujourd’hui 5 villes aux Etats-Unis portent le nom de « Paoli city ».

Contrairement à la légende actuelle Pasquale Paoli n’était pas hostile à la France mais opposé à la royauté Française qui ne respectait pas les libertés.

Il s’était rallié à la Révolution Française.

Cette Révolution l’avait accueilli triomphalement à Paris par l’intermédiaire de La Fayette à l’Assemblée Nationale où il déclara : « Messieurs, ce jour est le plus heureux et le plus beau de ma vie. Je l’ai passé à rechercher la liberté et j’en vois ici le plus beau spectacle. J’ai quitté ma patrie asservie, je la retrouve libre, je n’ai plus rien à désirer. »

Il avait souscrit sans réserve à l’esprit de 1789 parce qu’il trouvait que les droits accordés au peuple par la Révolution Française ressemblaient grandement à ses principes.

Après, il s’en était éloigné parce qu’il avait considéré qu’au moment de la terreur, la Révolution Française se dévoyait en prenant un tournant extrême et en abandonnant les idées de tolérance.

Il avait été déçu par la Convention car qu’il avait dû faire face à une puissante force centralisatrice initiée par les Jacobins alors qu’il souhaitait au contraire une République plus régionale.

Pasquale Paoli au regard de son histoire, était avant tout un républicain convaincu, un démocrate sincère, un homme des lumières épris de liberté et d’humanisme.

Aujourd’hui aucune place, rue ou quai ne porte son nom dans notre capitale.

C’est pourquoi mes chers collègues je suis devant vous aujourd’hui pour vous demander que la mémoire de ce visionnaire soit honorée.

Je vous propose donc que le nom de Pasquale Paoli (5 avril 1725 - 5 février 1807) soit ajouté sur la plaque déjà existante du Quai de Corse dans le 4ème arrondissement.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude