Corse Net Infos - Pure player corse


"Pa Bavedda" : les propriétaires associés de Bavella forment un territoire homogène d’environ 3 000 hectares


La rédaction le Vendredi 18 Septembre 2020 à 20:12

Une fédération des associations de propriétaires du massif de Bavella, "Pa Bavedda", aboutissement du travail de soutien du syndicat de défense des propriétaires forestiers et ruraux de Corse (SDP-FORU), s'est constituée le 29 août dernier lors d'une réunion organisée au cœur des forêts, à la bocca di Larona, lieu de départ de l'incendie dévastateur de l'hiver dernier.



L’associaton a été présentée par (de gauche à droite) Antoine Moreaux Colonna, généalogiste foncier et secrétaire général du syndicat SDP-FORU,, Charles Colonna dd'Istria, président de la fédération, Gérard Alfonsi, président du syndicat SDP-FORU,Olivier Bouvet-Filippi, vice-président de la fédération,Jean Marc Pietri, vice-président de la fédération. Et Géraldine de Beauregard-Abbatucci, secrétaire-générale de la fédération (Photos Patricia Laginha)
L’associaton a été présentée par (de gauche à droite) Antoine Moreaux Colonna, généalogiste foncier et secrétaire général du syndicat SDP-FORU,, Charles Colonna dd'Istria, président de la fédération, Gérard Alfonsi, président du syndicat SDP-FORU,Olivier Bouvet-Filippi, vice-président de la fédération,Jean Marc Pietri, vice-président de la fédération. Et Géraldine de Beauregard-Abbatucci, secrétaire-générale de la fédération (Photos Patricia Laginha)
Beaucoup de gens l'ignorent. Pourtant du col de Bavella, où se situe le départ de deux embranchements du GR20 et des vues exceptionnelles qu’il offre sur les forêts et les montagnes, de la superbe des torrents de Purcaraccia et de Pulischellu aux sites d’escalade des aiguilles de Bavella à à ceux de la Roccatagliata : Tous ces sites, jusqu’à la vallée de l’Asinau et à celle de la Solenzara, sont les biens séculaires de plusieurs familles de Quenza.
Le massif de Bavella a en effet une même origine de propriété remontant au XVIème siècle et, après des décisions judiciaires qui avaient définitivement déboutées l’Etat de ses prétentions domaniales en 1848, a été dans sa majeure partie exploité et soumis à emphytéoses jusqu’aux années 1950. À cette époque, la déprise sylvicole et agricole généralisée subie par la Corse, l’exil consécutif d’une partie des habitants et de leurs héritiers, n’avaient pas permis de relancer une réelle activité sur ces espaces.
Au cours de ces derniers mois, malgré les difficultés et contretemps imposés par la situation sanitaire, les propriétaires du massif de Bavella ont réalisé une démarche structurelle de regroupement et de représentation pour leurs domaines privés, qui forment un territoire homogène d’environ 3 000 hectares.


Les associations de propriétaires du massif se sont ainsi unies dans la fédération « Pa Bavedda – Propriétaires Associés de Bavella », constituée fin août. Elle compte près d’une centaine d’adhérents à l’heure actuelle.
Parmi les motifs de cette démarche : Le tourisme et l’évolution économique de l’île qui ont créé et attiré de nouvelles pratiques et de nouveaux potentiels sur ces espaces. Mais ceux-ci génèrent aussi de nouveaux enjeux environnementaux et humains et donc une exigence de gestion de la part des propriétaires, en concertation avec les collectivités et les pouvoirs publics, pour préserver et gérer intelligemment les sites.
Les propriétaires locaux s’étaient jusqu’ici sentis peu entendus voire délaissés par les institutions, face à des risques et enjeux nouveaux dont ils ne sont pas responsables, si ce n’est par une prétendue passivité qu’on ne pourra plus leur reprocher désormais.


Prise de conscience
L’incendie qui s’est déclaré cet hiver, qui a parcouru des milliers d’hectares de forêts privées et territoriales, a entrainé une prise de conscience collective sur la nécessité d’élaborer un plan de prévention efficace et d’empêcher une nouvelle catastrophe, surtout en saison estivale, alors même que les dispositifs de sécurité publique sont à l’heure actuelle insuffisants. Ceux-ci sont jusqu’ici essentiellement limités aux aménagements établis avec l’accord des propriétaires à la bocca di Larona. La configuration géographique de Bavella est par ailleurs bien différente de celle du Coscione voisin et nécessite de la pourvoir d’équipements de sécurité efficaces.
Les membres de la fédération Pa Bavedda sont en outre soucieux, comme la Communauté de communes de l’Alta Rocca, des problèmes causés à l’environnement du massif : Une surfréquentation jusqu’ici non contrôlée et non encadrée de leurs propriétés génère des conséquences néfastes notamment pour les peuplements de mouflons qui sont menacés et pour les rivières qui subissent la pollution, ainsi que le révèle la chargée de mission Natura 2000.


Le schéma et la situation juridique de Bavella se retrouvent sur de très nombreuses zones de l’île, qui nécessitent une reprise et donc des aménagements conséquents qui doivent être accompagnés par la Collectivité et les organismes publics ou semi-publics tels que le GIRTEC, qui ont des missions essentielles pour redonner aux propriétaires du rural les moyens de rétablir une gestion réfléchie et adéquate (1).
Le Syndicat de Défense des Propriétaires Forestiers et Ruraux de Corse (SDP- FORU) a été de longue date sollicité et s’est engagé à accomplir sa mission sur divers dossiers de ce type, comme il le fait de manière adaptée en Haute-Corse.
Outre Bavella, les estives privées du Coscione à Quenza et le massif de la Radica de l’Ospedale à Porto Vecchio font partie des travaux menés actuellement par le syndicat, toujours dans le sens du respect des usages antiques et de restructuration du foncier, de développement encadré et efficace.
Dans cet esprit de travail, les rencontres de la fédération Pa Bavedda et du syndicat SDP-FORU avec les principaux acteurs publics se poursuivent, pour définir une stratégie et un programme constructif de préservation et de gestion des sites.

---
 
1-Pour une partie du massif, qui ont subi les incendies de l’hiver dernier, le GIRTEC avait été contacté dès sa constitution, il y a plus de dix ans. Celui-ci avait déjà en charge la constitution d’un accès public sur les propriétés privées jusqu’à Bucchinera au Coscione, sur la même commune de Quenza. Sur Bavella, côté privé, les échanges n’avaient cependant pas permis d’entreprendre un travail.
---

 
Pour la fédération Pa Bavedda 
Charles Colonna d’Istria, président ;
Olivier Bouvet-Filippi, vice-président ;
Jean Marc Pietri, vice-président.


Pour le syndicat SDP-FORU :
Antoine Moreaux-Colonna, secrétaire-général.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047