Corse Net Infos - Pure player corse



Nouvelle Clinisud d'Ajaccio : un établissement "connecté et durable" de 12 000 mètres carrés


Julia Sereni le Mardi 8 Février 2022 à 17:37

Le chantier de la nouvelle Clinisud, située au rond-point du Finosello, avance. L’établissement « connecté et durable » de 12 000 mètres carrés remplacera l'ancienne clinique. Il devrait ouvrir à la fin de l’année 2023.



Photos Michel Luccioni
Photos Michel Luccioni
Derrière le rond-point du Finosello, juste à côté du magasin Carrefour, les murs de la nouvelle Clinisud sortent de terre. Le futur bâtiment de 12 000 mètres carrés remplacera l’ancienne clinique, « sous-dimensionnée en termes de fonctionnalités et d’espace », selon son directeur Jean Canarelli.
 
Le nouveau projet se veut « structurant », pour une durée d’une cinquantaine d’années, mais aussi et surtout « connecté et durable » . Et cela a un coût, 50 millions d’euros. Un financement assuré à 90% par le Crédit Agricole et la Caisse d’Épargne, avec des aides complémentaires de la Banque Publique d’Investissement et de l’Agence Régionale de Santé, précise le docteur Canarelli.

« Un élan vers la médecine moderne »

La nouvelle Clinisud viendra compléter l’offre de soins du centre hospitalier de la Miséricorde, dont l’ouverture est prévue à l’été 2022« Il faut nécessairement une offre de soins privée, nous avons cette tradition en Corse », souligne le maire Laurent Marcangeli. « Cela dessine une nouvelle page dans l’offre de soins car on va pouvoir tirer les enseignements de la crise sanitaire », abonde la directrice de l’Agence Régionale de Santé Marie-Hélène Lecenne.
 
Et pour ce faire, la future Clinisud s’appuiera sur plusieurs « points forts », selon le docteur Canarelli. À commencer par la chirurgie. « On est leader sur le territoire en terme de chirurgie ambulatoire ou de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie (RAC), qui permet aux patients de rester beaucoup moins longtemps sur un lit d’hôpital », explique-t-il. Le directeur estime par ailleurs que Clinisud aura « un rôle à jouer » dans la permanence des soins comme dans la cancérologie. Autre enjeu, national cette fois, celui de la « e-santé ». Autrement dit, l’application des technologies de l’information et de la communication au domaine de la santé. Jean Canarelli espère, à ce titre, que le nouvel établissement pourra « donner l’élan vers la médecine moderne ».

« Ici, tout sera axé sur le confort du patient »

Nouveauté : le futur bâtiment abritera les cabinets de SOS médecins, ainsi qu’un service d’imagerie médicale, au rez-de-chaussée. L’enjeu de l’accessibilité était donc majeur pour les concepteurs du projet. D’autant qu’il représente un des points noirs des locaux actuels. « Nous n’avons que 25 places actuellement, là, ce sera dix fois plus », annonce Jean Canarelli. Entre le parking aérien et celui situé en sous-sol, ce sont 250 places de stationnement qui seront créées pour le nouvel établissement. Les usagers pourront par ailleurs bénéficier des places du parking de Carrefour, grâce à une convention passée entre les deux établissements.
 
« Ici, tout sera axé sur le confort du patient », indique Paul-Étienne Madotto, l'architecte en charge du projet. « D’ailleurs, on a fait des chambres qui ressemblent plus à un hôtel qu’à une clinique », révèle-t-il. L’ébauche de la chambre témoin affichée dans l’algeco de chantier, avec sa salle de bain en marbre, ne le contredit pas.

Le développement durable en ligne de mire

Bien-être du patient, donc, mais aussi des personnels. La nouvelle structure s’inscrit dans une démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), c’est-à-dire la mise en pratique des principes du développement durable à l’échelle de l’entreprise. « Nous avons organisé ce bâtiment pour qu’il soit facile à travailler et qu’il améliore la qualité de vie au travail », précise Jean Canarelli. Photovoltaïque, chaudières numériques, « tout est pensé pour réaliser un bâtiment économe en énergie ».

Sur le calendrier, l'objectif d'ouverture est fixé à « la fin d'année 2023 ». Avec une inconnue, les tensions sur le marché des matériaux, qui pourraient, peut-être, retarder le chantier.
 

La nouvelle clinique en chiffres

  • 12 000 mètres carrés de surface
  • 87 chambres
  • 99 lits
  • 22 lits ambulatoires
  • 12 salles d’opérations
 
  • Un bâtiment sur cinq niveaux : trois au-dessus du rez-de-chaussée et deux en sous sol
  • Un parking aérien de 112 places automobiles et 19 places motos
  • Au R-2 : un parking sous-terrain de 120 places et des locaux techniques
  • Au R-1 : les espaces vestiaires, l’accueil personnel, l’espace stérilisation ou encore la pharmacie
  • Au rez-de-chaussée : le hall principal, le service radiologie, les cabinets de consultations, les cabinets de SOS médecins, le self-service, une salle de réunion ainsi que d’autres locaux
  • Au R+1 : les salles opératoires, les chambres et des bureaux médicaux
  • Aux R+2 et R+3 : des chambres et des bureaux médicaux















L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022