Corse Net Infos - Pure player corse


Musique : le collectif bastiais Le Disko lance son propre label


Laurent Hérin le Jeudi 24 Janvier 2019 à 20:49

On les connaît notamment pour leurs sets endiablés au Black Sheep à Bastia, une fois par mois. A l’occasion de la prochaine soirée From disco to disko, ce vendredi 25 janvier, le collectif de Djs en profitera pour lancer son propre label.




Collectif Le Disko © Raphael Poletti
Collectif Le Disko © Raphael Poletti
Si les membres du collectif Le Disko – Ange-Marie, Julien, François et Pasqua – avaient choisi d’acheter des guitares à l’âge de quinze ans, l’aventure aurait certainement été différente. Oui mais voilà, à l’heure ou la culture « clubbing » a terminé d’inonder les plus grandes villes européennes, les platines font forcément rêver, même en Corse. Petit à petit, le collectif de Dj se met en place et se rend vite compte que pour utiliser ces platines il leur faut des (bons) disques et du son. Quand ils ne les trouvent pas chez le seul revendeur de la région bastiaise, il les commandent ou les récupèrent en version mp3 douteuse sur le web.
Grands habitués des festivals insulaires, ils les écument, tant comme fêtards qu’artistes, s’emparant des platines avec le talent qu’on leur connait. Les années passent, leurs goûts musicaux s’affirment, ils cultivent l’art du grand écart, tout en contraste, et ressentent le besoin de presser sur vinyles leur propre son.
Après avoir lancé en 2017 un rendez-vous mensuel au Black Sheep : From disco to disko – une soirée sous le signe de l’électro qui attire de plus en plus de monde – ils créent aujourd’hui leur propre label afin de mieux se faire connaître et de produire les sons qui manquent à leur collection. La boucle est bouclée !
 
3 questions au collectif Le Disko :
 
• Pourquoi créer votre propose label et pas en rejoindre un existant ?
On imagine ce label comme une continuité de nos mix et de nos soirées avec la volonté d’une maitrise totale du processus. L’envie n’est pas nouvelle mais il fallait attendre le bon moment. La soirée du même nom – From disco to disko, NDLR – a pris l’ampleur qu’on espérait. Aujourd’hui on se sent prêt.
 
• Est-ce un label que vous comptez ouvrir à d’autres artistes ? En Corse ?
Bien-sûr, on ne ferme pas la porte à d’autres artistes, au contraire. Le label peut être l’occasion de rencontrer et de produire de nouveaux artistes. Il existe une scène électro de plus en plus présente en Corse alors qu’il y a encore un manque de structures. On le voit par exemple par le biais des ateliers qu’on anime, les jeunes sont de plus en plus intéressés.
 
• Les soirées au Black Sheep, la participation à des Festivals, maintenant le label, quel est le prochain objectif ?
On veut d’abord continuer sur notre lancée. L’objectif est de faire venir des artistes en Corse, à nos soirées, mais aussi de pouvoir nous exporter. Le label est une structure qui peut ainsi nous aider à organiser ces échanges. On ne l’imagine pas uniquement locale ou régionale. On ressent le besoin aujourd’hui de faire vivre notre musique à plus grande échelle !

Découvrez le son du collectif Le Disko ici




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Août 2019 - 13:10 Le tour de la toile corse @vec la clarté

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude