Corse Net Infos - Pure player corse

Musanostra poursuit sa route au Studio cinéma


Rédigé par Laurent Hérin le Mercredi 20 Décembre 2017 à 23:30 | Modifié le Jeudi 21 Décembre 2017 - 00:10


Deuxième jour du Festival de cinéma Musanostra organisé par l’association du même nom en partenariat avec le Studio et le lycée Paul-Vincensini. L’occasion de proposer aux scolaires des films adaptés ou simplement inspirés de romans du patrimoine littéraire mondial.








Ce mercredi, la séance débute à 9 heures au cinéma le Studio de Bastia. La salle 1 très vite remplie, balcon inclus, oblige les derniers élèves et deux accompagnants à se diriger vers la salle 2.
HHhH, c’est le titre, est un film de Cédric Jimenez, réalisateur de La French et Aux Yeux de Tous. Il revient ici sur un événement de l’histoire à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, l’assassinat de Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo et architecte de la Solution Finale, par deux jeunes soldats tchèques. Un film plutôt bancal, pas franchement réussi dans sa construction et dans lequel tout le monde parle anglais avec plus ou moins d’accent alors qu’il se situe en Allemagne et à Prague. Le souci de ces œuvres cosmopolites rassemblant un casting international, de l’australien Jason Clarke à l’anglaise Rosamund Pike en passant par notre Gilles Lelouche national.
Mais le film a le mérite d’apporter un éclairage intéressant sur cet épisode de la guerre qui a renversé le cours de l’Histoire. Il est adapté du livre de Laurent Binet paru en 2010 et qui a obtenu le prix Goncourt du premier roman la même année. Il figure également dans la liste des romans majeurs du New York Times. Il précisait à l’époque lors de la sortie du livre : « J'espère simplement que derrière l'épaisse couche réfléchissante d'idéalisation que je vais appliquer à cette histoire fabuleuse, le miroir sans tain de la réalité historique se laissera encore traverser. »


A l’issue de la projection, tous les élèves sont rassemblés dans la grande salle pour participer au débat animé par Janine Vittori, conseillère pédagogiques en arts plastiques et Gérard Guerrieri, réalisateur. Un débat pas évident à organiser et à débuter à l’issue d’un tel film. Janine Vittori évoque d’ailleurs le fait que le film l’a « secouée » et pas mal bouleversée et demande rapidement aux élèves ce qu’ils en pensent ? Pas vraiment d’écho dans la salle, quelques-uns, dissipés, n’étant pas vraiment attentifs et les autres, plutôt amorphes ou collés à leur smartphone. Pour ceux qui sont restés !
C’est ensuite Gérard qui prend la parole, assis en tailleur sur la scène du Studio, casquette vissée au front. Il tente de réveiller un peu l’assemblée en évoquant les 5 films qui traitent déjà de cet événement avant celui du réalisateur français. Il parle aussi de son voyage récent à Prague ou les deux soldats sacrifiés sont considérés comme des héros ou encore des traces de balles dans l’église ou ils ont été tués. Il revient aussi sur la différence entre le film et le livre. A la question : qui a aimé le film ?  a salle réagit enfin et quelques bras se lèvent. A la question : qui a lu le livre ? aucune main levée. La conseillère pédagogique en profite pour rebondir sur la question d’adapter ou de « désadapter » une œuvre sur grand écran.
A force de demander la réaction du public, c’est finalement un professeur d’histoire qui prend la parole pour faire une analyse très juste de la trame historique du film. Et de préciser que beaucoup d’éléments d’histoire sont simplement évoqués ou même « susurrés » comme il le dit (la crise de 29, l’arrivée au pouvoir d’Hitler, le début de la Guerre, etc.). Une prise de parole très à propos et qui permet de recentrer un débat quelque peu décousu jusqu’à présent.
Pas toujours évident d'organiser de tels débats en milieu scolaire !
 
Ce jeudi, pour clôturer ces 3 journées de littérature et cinéma, projection le matin du nouveau film de Kenneth Branagh à l’affiche : Le Crime de L’Orient Express adapté d’Agatha Christie
Ensuite, à 14h, American Pastoral de Ewan Mc Gregor, d’après le célèbre roman de P. Roth
Et enfin, à 18h30, communication de Kévin Petroni qui soulignera (extraits de film et lectures) la façon dont Francis Ford Coppola a adapté le roman de Joseph Conrad Au cœur des ténèbres pour son film Apocalypse now.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 19:43 Biguglia : La municipalité fait dans le lux

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : La Société Nautique d’Ajaccio propose des vacances de printemps actives https://t.co/94GOjFlD21 https://t.co/7FXuAZpDqk
Vendredi 20 Avril - 22:53
Corse Net Infos : Le GFCA domine Tours et se rapproche du maintien (3-2) https://t.co/1prUSAVrp9 https://t.co/UpRSKLFZuA
Vendredi 20 Avril - 22:13
Corse Net Infos : Atelier « cyber-prévention » à la médiathèque st Jean https://t.co/XwH1thZ9ak https://t.co/pXRSlUmUF6
Vendredi 20 Avril - 21:38
Corse Net Infos : L'Associu Sulidarita et les pêcheurs d'Aiacciu organisent un repas solidaire https://t.co/aAPhuvWiL3
Vendredi 20 Avril - 21:18



Newsletter






Galerie