Corse Net Infos - Pure player corse

Mobilisation pour sauver le "Mar a Beach" à Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 11 Mai 2018 à 17:25 | Modifié le Vendredi 11 Mai 2018 - 22:39


Depuis plusieurs jours, dans les médias et sur les réseau sociaux c'est la mobilisation générale pour Franck Maraninchi et son établissement de plage "Mar a Beach" menacé d'expulsion. L'affaire sera examinée par le TGI de Bastia le 15 mai. Un appel au rassemblement devant la sous-préfecture de Calvi aura lieu demain samedi 12 mai à 16 heures. Une pétition est également en cours de signatures


Mobilisation pour sauver le "Mar a Beach" à Calvi

Comme annoncé sur Corse Net Infos le 7 mai dernier, l'établissement de plage « Mare a Beach », propriété de Franck Maraninchi, situé sur la presqu'île de la Revellata à la sortie sud de Calvi, fait l'objet d'une procédure d'expulsion.

Officiellement propriétaire de la presqu'île de la Révellata, le Conservatoire du Littoral entend bien faire exécuter cette décision de justice. Le Tribunal de Grande Instance de Bastia devra se prononcer le mardi 15 mai.

La pression exercée pour que cet arrêté d'expulsion soit confirmé et exécuté sur le champ a poussé les deux associations de commerçants de Calvi et de l'Ile-Rousse a lancer un appel au rassemblement samedi à 16 heures, devant la sous-préfecture de Calvi, non pas pour manifester mais pour demander à ce que le bon sens l'emporte en se mettant autour d'une table afin qu'une solution soit trouvée et qu'un jeune commerçants calvais ne soit pas privé de son outil de travail et que plusieurs employés ne perdent leur emploi.

Depuis cette annonce, la mobilisation se fait de plus en plus forte et nul doute que demain, tous seront là, derrière Franck Maraninchi pour que le « Mar a Beach », établissement qui fait partie du paysage touristique calvais puisse continuer à être l'un des meilleurs ambassadeurs de la microrégion touristique de Balagne.

 

Les derniers communiqués
L'Union Commerciale Calvaise
« Le 15 mai, le tribunal de grande instance se prononcera sur l'arrêté d'expulsion concernant Monsieur Franck Maraninchi (établissement mar a beach)situé sur la presqu’île de la revellata .
L'union des commerçants de Calvi et de l'île rousse redoute une décision d'expulsion demandée par le conservatoire du littoral.
Nous demandons à la population de Balagne de venir appuyer à nos côtés le samedi 12 mai à 16 h devant la sous préfecture de Calvi,la motion adoptée par le conseil municipal de Calvi à l'unanimité le 14 mars 2016 après l'expropriation de Franck Maraninchi 
« .......Le conseil municipal constate 2 poids et 2 mesures.
En effet l,expropriation a été effectuée sur des terrains non bâtis à une exception ,celle qui concerne le terrain nu et bâti,propriété de f Maraninchi (parcelle AD 14-18-19)qui emploie jusqu’à 20 personnes 8 mois de l'année.
Celui ci se trouve particulièrement lésé puisque le Bâti représente son outil de travail,unité économique indispensable sur ce site très fréquenté.cela alors même que toutes les autres parcelles bâties ne seront pas expropriées.
Sans vouloir entraver les décisions de justice,le conseil municipal de Calvi souhaite que la possibilité de maintenir une activité économique et commerciale sur la propriété privée de Mr Franck Maraninchi existe avec l'obligation de respecter les contraintes écologiques et environnementales liées à ce lieu d,exception.
Afin de trouver une solution pérenne,le conseil municipal propose aux différents partenaires que sont l'état,le conservatoire du littoral,les associations environnementales et Monsieur Franck Maraninchi qu'une réunion de conciliation ait lieu le plus rapidement possible. »

Cette motion a été adressé aux différents partenaires.
Depuis plus de 2 ans cette motion reste lettre morte !

A quelques jours d’une décision qui pourrait être dramatique pour Monsieur Maraninchi et fortement préjudiciable pour Calvi, nous en appelons à l'esprit de responsabilité du conservatoire du littoral, de l'Etat et des associations environnementales afin que soit trouvée avec les élus une solution équilibrée.

La sagesse doit avoir le dernier mot.

https://www.change.org/p/public-apportez-votre-soutien-pour…

Pour tous ceux qui le souhaitent, vous pouvez signer ici »


L'Association des Commerçants et Artisans de l'Ile-Rousse-Balagne
« A l'appel de nos amis de l'Union Commerciale Calvaise, nous avons été sollicité pour nous joindre à eux dans le dossier de menace d'expulsion d'un commerçant Franck Maraninchi, propriétaire de l'établissement de plage le « Mar a Beach ».

Bien évidemment, c'est sans la moindre hésitation que nous avons accepté.

Nous lançons un appel à tous les commerçants, à la population et à tous ceux qui veulent qui ne peuvent accepter que l'on puisse supprimer l'outil de travail de Franck Maraninchi et par la même occasion mettre au chômage des employés qui eux aussi ne demandent qu'à exercer leur métier.

Il faut que la raison l'emporte et que toutes les parties concernées par ce dossier se mettent autour d'une table pour trouver la solution.

C'est pourquoi nous renouvelons notre appel à se rassembler ce samedi à 16 heures devant la sous-préfecture de Calvi .

Franck Maraninchi a besoin de nous ».

L'UMIH CORSICA
« L'Umih Corsica, à quelques jours d'une décision qui pourait être dramatique pour M. Franck MARANINCHI (établissement Mar a beach) et fortement préjudiciable pour Calvi, sans vouloir entraver les décisions de Justice, soutien la délibération du Conseil Municipal de Calvi et la possibilité de maintenir une activité commerciale sur la propriété privée de M. MARANINCHI, en respectant les contraintes écologiques et environnementales liées à ce lieu d'exception.

Nous vous invitons à soutenir notre adhérent lors d'un rassemblement pacifique devant la Sous-Préfecture de Calvi le SAMEDI 12 MAI 2018 à 16H00.

Nous espérons que la sagesse aura le dernier Mot ».

Syndicat des plagistes de Calvi
« Le Syndicat des plagistes de Calvi lance un appel à la mobilisation pour soutenir Franck Maraninchi demain samedi à 16 heures devant la sous-préfecture de Calvi.

Pour Franck Maraninchi, le « Mar a Beach » est son outil de travail et, dans la difficile période que nous traversons, il est inconcevable d'en arriver à la situation extrême qui consiste à tout razzer.

Le dialogue et le bon sens doivent être privilégiés.

Un seul mot d'ordre : tous à la sous-préfecture de Calvi samedi 12 mai à 16 heures ».





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie