Corse Net Infos - Pure player corse




"Memoria viva" : quand Emaho recrée la transmission orale !


Philippe Jammes le Mercredi 8 Juillet 2020 à 18:18

Depuis 12 ans, l’association Emaho* propose des événements et des ateliers à destination de tous les publics, afin d’œuvrer pour l’inclusion numérique pour tous. A son actif, déjà, 13 événements majeurs en Corse, 2 528 ateliers et actions, 11 000 heureux participants, 60 intervenants professionnels !



L'association conçoit, élabore et anime des temps de rencontres et d'échanges pour le jeune public ayant  pour objectif de transmettre expériences, savoir-faire et faire émerger des vocations autour des technologies numériques  créatives.
En octobre dernier elle a initié le projet « Mémoires vivantes – Memoria viva » dans le cadre des Contrats de Villes de Bastia et Porto Vecchio, les communautés de communes et l’Etat. Deux ateliers audio-visuels ont été réalisés dans le les quartiers sud et le centre ancien de Bastia et dans le quartier de Pifano à Porto Vecchio. «Il s’agissait de créer des récits photographiques sur fond de témoignages sonores » explique Jean Leccia, le directeur d’Emaho. «Tout a été réalisé par des jeunes de 13 à 20 ans des quartiers prioritaires, répartis en groupes de 3 à 5, encadrés par des intervenants professionnels » complète Elodie Poignet, chargée de Production à Emaho.


Memoria Viva se veut une série documentaire constituée d’une kyrielle de récits photographiques sur fond de témoignages sonores. «Elle a pour intention d’accompagner notre jeunesse à transmettre la parole de nos seniors, enregistrer souvenirs, récits ou anecdotes et mettre en lumière la mémoire d’un quartier, d’un village, en percevoir la nature, son histoire, son évolution » souligne Jean Leccia, «Memoria viva recrée des échanges entre générations s’interrogeant sur un passé, faisant état du présent et envisageant l’avenir ».
Mémoires vivantes entend privilégier le son et la photo. «Privilégier le son, c’est privilégier la parole, l’écoute, le ton, la voix, les sons du quotidien ou de l’inattendu » explique Jean Leccia. «De son coté, l’image fixe, la photographie, sa désynchronisation volontaire, parfois totale, parfois partielle, viennent nourrir le propos, l’asseoir ou encore le mettre en perspective ».    
6 petits documentaires de 3 à 6 minutes ont ainsi été réalisés entre octobre 2019 à Porto Vecchio et février 2020 à Bastia, avant que le Covid ne s’invite, obligeant le report des autres tournages.
«Pour recruter les jeunes comme pour trouver les intervenants seniors, nous avons travaillé avec des médiateurs de quartiers, des associations comme Leia, OPRA, FALEP, Ecole de la 2ème chance, Ava Basta » précise Elodie Poignet.
Dans un premier temps, les jeunes journalistes en herbe ont du se familiariser à la prise de son, la prise de photo, le montage… aux métiers de l’audio-visuel. Emaho a donc fait appel à des professionnels qui les ont guidés. «Je leur ai fait découvrir le monde du photographe professionnel» explique  Léonore Husson, photographe professionnel, «appareil photo, optique, technique, prises de vue. Beaucoup ont été étonnés car cela n’avait rien avoir avec les photos qu’ils avaient l’habitude de faire avec leur portable».
Dans un 2ème temps les jeunes ont participé à l’écriture des axes des récits : thèmes, questions, prises de rendez-vous. Dans un dernier temps, il a été question de sélections des récits, des prises de sons et d’images, puis du montage.  
Une expérience très enrichissante pour Joan, 13 ans ½ qui a sillonné Paese Novu avec micro et appareil photo. «Nous étions 3 et à tour de rôle on posait des questions, photographiait ou enregistrait les gens dans des coins que parfois on ne connaissait pas».  
L’expérience, très concluante, puisqu’une restitution est prévue dans quelques semaines au musée de Bastia suivie d’un affichage en ville,  devrait être poursuivie donc dans les prochains mois, notamment aux vacances de la Toussaint dans le centre ancien de Bastia, à Porto Vecchio et Ajaccio, si bien sûr la pandémie n’est plus d’actualité. «Le but est aussi que ces films puissent tourner dans les quartiers » déclare Jean Leccia. «Memoria Viva ne veut surtout pas plonger dans le regret ou la nostalgie du passé mais au contraire, se l’approprier et ainsi mieux appréhender présent et avenir ».
CNI a rencontré les responsables d’Emaho et vous propose quelques petits extraits des films réalisés par les jeunes**
 
* http://www.emaho.fr/?page_id=352

** Les films en intégralité peuvent être vus sur :

https://vimeo.com/413636261   Jean Louis / Centre Ancien Bastia
https://vimeo.com/410630523 Ali / Bastia Paese Novu
https://vimeo.com/associationemaho/fatima    Fatima (Porto Vecchio/Pifano)
https://vimeo.com/associationemaho/roland    Roland (Porto Vecchio/Pifano)
 




















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047