Corse Net Infos - Pure player corse

Ligue A -17e journée GFCA : La victoire et la manière face à Nice


Rédigé par Antoine Astima le Dimanche 19 Février 2017 à 19:21 | Modifié le Dimanche 19 Février 2017 - 19:39


Auteurs d’un match très abouti, les Ajacciens ont largement dominé Nice (3-0) et se relancent dans la course au play-off. Un match d’une grande qualité et une fin de première manche exceptionnelle. Le GFCA n’a pas laissé trop de « plumes » en coupe de France et en CEV. Il peut continuer à rêver…


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
GFCA-Nice
Salle du Palatinu
Spectateurs : 1 400 environ
Arbitres : M.M. Queste et Daragon
Evolution du score : 29-27 (32’), 25-17 (24’), 25-22 (31’)

GFCA
Takaniko, Mineiro, Lacassie, Siriila, Simovski (cap.), Petreas- libero : Exiga- ent : F. Ferrandez.
Nice
Terzic, Cuk, Halilovic (cap.), Kolev, Radevic, Egleskans- Libero : Ribbens- ent : M. Kasic


Après une série de trois défaites consécutives, le GFCA, septième du classement, doit réagir. Privé de Dailey mais avec le retour de Petreas, il est opposé à de coriaces niçois, deux longueurs devant au classement. Les « rouge et bleu » ont-ils récupéré de leur déplacement en Suisse, mardi ? Comment gérer les matchs qui s’accumulent à la vitesse grand V, telle est la première incertitude qui plane dans un Palatinu plutôt bien garni, lors de la première balle…
Imprécis au service, le promu soigne sa mire et prend les devants au cours d’une première manche dominée de la tête et des épaules…jusqu’au money-time. A la clé, des attaques de son pointu Eglekans (3-5, 5-7, 6-8) et un GFCA souvent transpercé au block et incapable de trouver la solution (9-12). Dans cette tourmente, les Ajacciens font le dos rond. Mais ils concèdent un +4 d’autant plus inquiétant qu’ils donnent l’impression de baisser pavillon. Au second temps mort technique, les « rouge et bleu » cherchent encore la solution (12-16). Le promu creuse l’écart devant un block impuissant (14-20, 16-22). On croit le set plié. C’est mal connaître les Ajacciens qui vont revenir du diable vauvert et nous offrir un money time exceptionnel. Encore une fois, Simovski grappille, tout d’abord, de deux missiles dont il a le secret (18-23). D’un ace et d’un contre, Morgado réveille le Palatinu. Et le Gaz s emet à y croire. Radevic donne, tout de même trois balles de set à ses couleurs. La suite est palpitante (21-24, 22-24, 23-24). Et sur un contre, Petreas remet les pendules à l’heure dans un Palatinu en folie (24-24). Dans ce mano-à-mano, Nice grillent deux nouvelles cartouches, l’une sauvée par l’intenable capitaine ajaccien (25-25), Petreas (27-27). Dans un Palatinu en folie, Lacassie donne une balle de set aux Ajacciens (28-27). D’un contre magistral, Simovski termine le travail (29-27).

Simovski et Petreas, héros de la fin de sert précédent, donnent le tempo d’une seconde manche, cette fois dominée par les « rouge et bleu » (2-0, 3-1, 4-1). Les Niçois semblent accuser le coup d’un premier set qu’ils croyaient sans doute trop tôt dans leur besace. Et s’ils sont remis dans la partie sur des fautes directes (4-4), le Gaz, cette fois beaucoup plus solide en réception et au block, s’envole au premier temps mort technique (8-5). Le promu a la tête dans le sac. Exiga sauve deux balles exceptionnelles dignes d’un Gordon Banks des grands jours et Simovski enfonce le clou (10-5, 11-7). Face à cette furia, le coach niçois change de passeur. Un choix judicieux puisque l’adversaire revient (14-12, 15-13) aidé en cela par des fautes directes. Feu de paille ! Takaniko, Simovski et Lacassie s’enflamment et le Gaz vire en tête avec un plus 5 dans son escarcelle au money time (20-15). Rien n’arrête le GFCA qui file droit vers le gain de la deuxième manche (23-16). Lacassie donne sept balles de set. Les Niçois s’accrochent avec l’énergie du désespoir et parvient à sauver les deux premières. Le service dehors d’Halilovic sonne le glas de leurs espoirs (25-17).
Finir le boulot en trois manches, histoire de récupérer dans la perspective des prochaines échéances, tel est, après la pause, l’objectif des « rouge et bleu ». L’entame est équilibrée mais peu à peu, les Niçois semblent plus à leur avantage en réception et surtout au block (5-7, 6-8). Le Gaz laisse passer l’orage avant de recoller (9-9, 10-10). Cette fois, le promu s’accroche et tente de maintenir son avance au tableau d’affichage mais l’écart reste serré (12-13, 13-14, 15-16). On file, ainsi, vers le money-time. Le GFCA parvient à rétablir l’équilibre. Il prend même les devants pour la première fois sur un contre de Lacassie (18-17). Comme au premier set, on s’achemine vers un money time où le mental sera sans doute décisif. L’entrée de Ludo Castard apporte du sang neuf.  aligne deux points consécutifs qui donnent une avance importante aux Ajacciens (22-19). Reste à ne pas trembler pour finir le travail. Lacassie enflamme le Palatinu d’une attaque rageuse (23-20). Le contre de Simovski donne quatre balles de matchs (24-20). Lacassie envoie la première dans le filet. Kolev sauve la seconde (24-22). Cuk sert la troisième dans le filet (25-22). Encore du grand GFCA !





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 23:05 L’ACA domine le Havre avec la manière (3-2)

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports