Corse Net Infos - Pure player corse

Les collectifs de défense des ‘’prisonniers politiques’’ corses jouent la carte de l’Unità Strategica


Pierre-Manuel Pescetti le Mercredi 20 Octobre 2021 à 16:25

Plusieurs collectifs de défense des "prisonniers politiques" corses se sont réunis devant la sous-préfecture de Corte ce mercredi 20 octobre pour annoncer la création d'Unità Strategica. Cette union veut mettre en commun la réflexion et les actions de l'ensemble des collectifs pour plus de poids dans leurs revendications de libération des "prisonniers politiques" corses.



La conférence de presse s'est tenue devant la sous-préfecture de Corte ce mercredi 20 octobre. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
La conférence de presse s'est tenue devant la sous-préfecture de Corte ce mercredi 20 octobre. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Ils étaient près d’une centaine ce mercredi 20 octobre à se réunir devant la sous-préfecture de Corte pour annoncer « une journée historique », celle de la création d’Unità Strategica. Cette union regroupe plusieurs collectifs de soutien aux ‘’prisonniers politiques’’ corses. Aiutu paisani, le comité de soutien à Yvan Colonna, l’Ora di u Ritornu, Patriotti et Sulidarità veulent faire « front commun contre la répression de l’Etat français contre les patriotes corses ». 

Au micro, Jean Philippe Antolini, membre de l’unité nouvellement créée, balaie les divergences opposant parfois certains collectifs : « Nous n’avons qu’un seul ennemi, c’est l’Etat français ! ». Une convergence des idées caractérisée par des revendications précises. Tous veulent une libération immédiate ‘’des prisonniers politiques’’ corses dans l’esprit des amnisties accordées en 1981, 1982 et 1989, l’arrêt des poursuites judiciaires pour ces mêmes ‘’prisonniers politiques’’ et le retrait des amendes et des inscriptions au dossier FIJAIT (Fichier des auteurs d’infractions terroristes) de la totalité d’entre eux. « Nous ne sommes pas des terroristes islamistes ! », scande Jean-Philippe Antolini.

Au-delà de la valeur symbolique d’une telle union, les membres de l’unité veulent organiser leur réflexion et leurs actions pour envoyer un message fort : « l’unité populaire se dresse face à l’intransigeance étatique française ». Des actions, il y en aura. « Dans les semaines et les mois à venir » confie Jean-Philippe Antolini. La première d’entre elles est tournée vers les instances politiques insulaires.

L’appel aux politiques corses

Vendredi 22 octobre, une délégation d’Unità Strategica sera reçue lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée de Corse. « Nous attendons que la classe politique corse nous accorde un soutien sans failles », explique Jean-Philippe Antolini.

Lire aussi : Détention de Pierre Alessandri : pas de "vengeance de l'Etat" pour Castex

Une revendication avec en toile de fond, les prochaines élections législatives de juin 2022. Pour Jean-Philippe Antolini, « la question des prisonniers politiques doit faire partie intégrante des débats lors de ces prochaines élections ».
Jean-Philippe Antolini parle d'une "journée historique", 20 ans après le premier "comité anti-répression". Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Jean-Philippe Antolini parle d'une "journée historique", 20 ans après le premier "comité anti-répression". Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti

Une jeunesse en retrait

Premier à prendre la parole lors de cette conférence de presse, le président du syndicat étudiant Ghjuventù Paolina (GP), Armand Occhiolini veut « que la jeunesse reprenne toute sa place dans la lutte pour la reconnaissance des prisonniers politiques et les revendications qu'elle porte ». Même si l'étiquette est dure à enlever, Armand Occhiolini témoigne, à l'image de cette unité stratégique, d'un dépassement des clivages pour rassembler l'ensemble de la jeunesse. « Je veux parler en leur nom, pas en celui de la GP », clarifie-t-il.

Dans l'assistance, quelques jeunes étudiants jouent des coudes pour se placer sur la photo. « Pas assez » pour le jeune président syndicaliste qui parle « d’un déclin de la prise de conscience politique chez les plus jeunes ».
Une prise de conscience que les membres d’Unità Strategica veulent appliquer à l’ensemble de la population insulaire en scandant en guise de conclusion : « Rejoignez-nous ! ».
Une centaine de militant étaient présents. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Une centaine de militant étaient présents. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047