Corse Net Infos - Pure player corse

Le premier ministre italien à Macron : "Nous ferons accoster les navires humanitaires en Corse"


Rédigé par VM le Lundi 1 Juillet 2019 à 14:48

La ton monte entre l'Italie et la France après l'arrestation vendredi dernier par les autorités italiennes de la capitaine du Sea-Watch3 accusée d'avoir accosté à Lampedusa pour débarquer des migrants qu'elle avait secourus en Méditerranée. Le premier ministre Italien a déclaré ce dimanche à la presse transalpine que l'Italie n'a "pas de leçons à recevoir de qui que ce soit et de la France en particulier" et il a indiqué Marseille et la Corse comme ports français où les navires humanitaires pourraient désormais accoster.




Dans la nuit de vendredi 28 à samedi 29 juin, le Sea-Watch3 a accosté de force dans le port de Lampedusa, en Italie, avec 42 migrants à son bord. La capitaine du navire, Carola Rackete a été arrêtée dans la foulée. Son arrestation a déplu a plusieurs pays européens notamment à la France dont le gouvernement a dénoncé les méthodes du ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini.  Son homologue français Christophe Castaner a déclaré que la politique italienne de fermeture des ports était contraire au droit maritime. « Il faut que l'Italie respecte les normes internationales en la matière. C'est évidemment ce que nous réclamons à l'Italie. « 

« Et évidemment l'Union européenne doit être capable de répondre en termes de solidarité à l'Italie », a rajouté la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

La réponse de Matteo Salvini n' a pas tardé à arriver "L'Italie n'a pas de leçons à recevoir de la France, notre ligne politique (de fermeté) porte ses fruits. »

Le Sea-Watch3, avait secouru le 12 juin dernier 53 migrants à la dérive au large de la Libye. Enjointe par l’Italie à «faire demi-tour », l’ONG allemande avait affirmé qu'il était « criminel de renvoyer des gens secourus vers un pays en guerre». 

Matteo Salvini avait publié un décret ordonnant aux forces de l’ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher l’entrée ou le transit du bateau dans les eaux italiennes. Carola Rackete capitaine du navire n’avait pas hésité à désobéir et faire route vers Lampedusa en justifiant son acte par l’état de santé des migrants. Dans la nuit de vendredi 28 à samedi 29 juin elle a donc accosté de force dans le port italien et elle a été arrêtée dans la foulée.  

Suite à son arrestation les polémiques se sont multipliées, Matteo Salvini, dans  une interview au journal La Verità, envoie un message clair à toute l'Europe et surtout à Macron. « Les chancelleries européennes ont tourné le dos à l'Italie pendant deux semaines, laissant les migrants à bord du Sea Watch. Aujourd’hui Macron accuse le gouvernement italien d'être « inhumain" et puisque il s’est exprimé pour l’ouverture de tous les ports, nous allons donc donner des indications pour faire accoster  ces navires en Corse ou à Marseille ".





L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Les insolites de l’été | Tocc’à voi















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude