Corse Net Infos - Pure player corse


Le général Jacques Plays s'en va : "Je ne veux retenir que le cœur et la générosité des Corses"


Laurina Padovani le Samedi 13 Juillet 2019 à 08:41

Vendredi, à la caserne Battesti, personnalités civiles et publiques sont venues assister à la cérémonie militaire de remise des fanions. Les commandants des 7 compagnies de gendarmerie et des 2 escadrons de sécurité routière de Corse ont été récompensés pour leur travail. Une cérémonie solennelle présidée par Josiane Chevalier, préfète de Corse, qui a également été l’occasion de rendre hommage au général Jacques Plays qui quitte la Corse après trois années à la tête de la gendarmerie insulaire.




©Michel Luccioni
C’est au cœur de la caserne Battesti, siège de l’état-major de la gendarmerie de Corse, que s’est tournée une nouvelle page de l’histoire militaire insulaire. Le général Jacques Plays, commandant en chef de la gendarmerie de l'île a salué une dernière fois ses troupes venues en nombre. La cérémonie a tout d’abord débuté avec la toujours aussi solennelle remise des fanions, symbole de cohésion, de solidarité et d'unité. Les commandants des sept compagnies de gendarmerie départementale (Bastia, Ajaccio, Calvi, Porto-Vecchio, Corte, Sartène, Ghisonaccia) et les deux escadrons départementaux de sécurité routière de la région de gendarmerie de Corse (EDSR Ajaccio, Bastia) ont été décorés du prestigieux drapeau.
L’insigne de l’Ordre National de la Légion d’honneur au grade de chevalier a également été remise au colonel Olivier Pezza, commandant du groupement de gendarmerie départemental de Haute-Corse. L’occasion pour la préfète, qui présidait cet événement, de faire un clin d’œil à Napoléon, créateur de cette décoration. (Bonaparte, alors Premier Consul, établit la légion d’honneur le 19 mai 1802)

Une cérémonie d’hommage au chef de la gendarmerie.

(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Le ton s’est ensuite fait plus sentimental. Dans la cour arrière de la caserne, sous une petite brise qui n’a déplu à personne, l’heure a été aux éloges et à l’émotion. En effet, c’était le moment des au revoir du général de division Jacques Plays, patron de la gendarmerie de Corse depuis 3 ans. Il quitte la Corse dans les prochains jours et prend ses nouvelles fonctions à Toulouse.
Il sera à la tête de la région  Occitane forte de 13 départements.  Ce militaire qui vient tout juste d’obtenir sa troisième étoile de l’armée française a  auparavant exercé de hautes responsabilités au sein de l’escadron de Tarbes. Puis il intègre la compagnie départementale d’Epinal ainsi que le groupement de gendarmerie de Seine-Maritime. Il s’est par la suite orienté vers l’administration centrale et la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).
Un parcours complet sur lequel le procureur général près la cour d'appel de Bastia, Franck Rastoul, a souhaité revenir, n’oubliant pas de souligner la loyauté et la volonté de l’homme.

L’heure du bilan

(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Le 1er Août 2016, le Général Jacques Plays prenait ses fonctions comme n°1 de la gendarmerie dans l'île. Il succédait alors au Général Thierry Cayet. Dans une région qu’il concède être plutôt ‘’compliquée’’, le nouveau chef de la gendarmerie affirmait que la délinquance y restait très faible, comparable à celle des départements les plus ruraux.  ‘’ Notre travail est de faire en sorte que cette délinquance ne se propage pas.’’ 
A l’heure du bilan, il semble plutôt satisfait.
Franck Rastoul est revenu sur les bons résultats obtenus sur le plan judiciaire. Eloge du 1er magistrat de Corse au 1er gendarme :
''Dans un contexte souvent complexe, vous avez obtenu des résultats significatifs au plan judiciaire. En matière de criminalité organisée et de lutte contre la délinquance économique et financière notamment. J’ai ici l’occasion de féliciter les résultats obtenus par les unités spécialisées, les sections et brigades de recherches. Tout cela est notamment du à votre incontestable rigueur. ‘’
Le procureur général a également salué l’intérêt du général pour le Groupe d'intervention régional (GIR) de Corse. Il a ainsi annoncer l’affectation en octobre prochain d’un capitaine de gendarmerie en qualité de nouvel adjoint au sein du groupement spécialisé. 


A l’heure des hommages, le général a conclu son très émouvant discours de plus de 20 minutes par une surprenante déclaration d’amour à l’île de beauté et à ses habitants.
‘’ Cette terre, où l’on dit que tout est compliqué, à les mêmes besoins qu’ailleurs. De la proximité, de la compréhension, de la justice. De cette terre de contraste, je ne veux  retenir  que le meilleur. Non pas ses paysages mais le cœur et la générosité de ces Corses qui nous ont donné sans compter leur amitié. Je voudrais les remercier d’avoir rendu ma femme heureuse. Ça n’a pas été partout le cas au cours de ma carrière. Aussi je crois qu’il y aura des larmes sur le bateau mardi prochain. ‘’
 
Les mille personnels militaires et civils de la gendarmerie insulaires attendent désormais la nomination de leur futur chef. Aucun nom n’a été communiqué pour le moment. 
 




L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Les insolites de l’été | Tocc’à voi















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude