Corse Net Infos - Pure player corse

Le derby de la coupe de la Ligue au… Sporting !


Rédigé par le Mardi 29 Octobre 2013 à 17:47 | Modifié le Mardi 29 Octobre 2013 - 22:02


Le Sporting s'est logiquement qualifié mardi soir à Martigues face à l'ACA dans un derby de coupe de la Ligue qui n'avait de derby que le nom. En ouvrant la marque d'entrée de jeu par Ilan (7e) le SCB a, en effet, juste fait ce qu'il fallait pour l'emporter face à une équipe ajaccienne qui donna l'impression d'avoir du mal à se motiver.


Ilan, l'unique buteur de la soirée, face à Belghazouani. (@SCBastia2013)
Ilan, l'unique buteur de la soirée, face à Belghazouani. (@SCBastia2013)
Que retenir de cette soirée vraiment particulière ?
- Tout d'abord l'ambiance. Mais y en a t-il eu vraiment une ? Abominable un match de foot sans public. Aussi bien au stade Francis-Turcan, aux travées désespèrement désertes, que devant notre poste télévision. On a tout entendu de ce que les joueurs et l'arbitre disaient sur le terrain. Des conseils lancés par les entraîneurs depuis le banc de touche. Et même venus de l'extérieur de l'enceinte des encouragements destinés au Sporting.
Vous avez dit derby, oui mais quel derby ?

- D'une manière générale la grande sérénité dont fit preuve l'équipe de Frédéric Hantz. Toujours bien en place rarement prise en défaut avec quand elle l'était un Mikaël Landreau décisif à chacune de ses interventions, le Sporting, qui a eu le bonheur d'ouvrir la marque au terme d'une belle reprise de la tête décroisée de Ilan, a su gérer tranquillement sa soirée martégale pour obtenir un second succès consécutif particulièrement important.
- A l'opposé l'ACA a poursuivi sur sa série négative. En raison sans doute de la discrétion dont on fait preuve les joueurs de Fabrizio Ravanelli à l'approche de la surface de réparation bastiaise où le jeu de l'ACA s'est régulièrement dilué. Bien sûr les partenaires d'André ont mis à leur actif autant de tirs cadrés que leurs adversaires sur l'ensemble de la rencontre mais, à la sortie, c'est le Sporting qui est qualifié parce que sans doute beaucoup de joueurs ajacciens n'ont pas été en mesure de faire preuve de conviction quand il le fallait.
- Le manque d'intensité de la partie. On n'a jamais eu l'impression d'assister un  match de coupe. Il était certes difficile de se motiver devant les banquettes vides du stade Francis-Turcan mais la perspective de continuer dans l'épreuve aurait décupler l'ardeur de tous les joueurs. Rien de tout cela, hormis les dernières minutes au cours desquelles l'ACA tenta, mais en vain, de rétablir l'équilibre.
- Le but d'Ilan. Une détente prodigieuse devant Diena cloué au sol pour une tête décroisée victorieuse après un corner de Keserü venu de la droite. Vite et bien fait. Du coup ce but, obtenu d'entrée de jeu, ôta pratiquement tout suspense à la rencontre.
- Les interventions de Mikaël Landreau. Mardi soir encore le gardien bastiais a fait la démonstration de tout ce qu'il peut apporter à son équipe. Ni Camara et pas davantage Oliech n'ont réussi à le pertuber. Dans le camp opposé le talent, déjà affirmé, de Sissoko ne fait aucun doute. En tout cas il sortit quelques épines du pied supplémentaires à l'ACA sur ces tentatives de fin de première période et début de seconde de Keserü et Sablé.
- Le match de Benjamin André. S'il est un ajaccien qui a "mouillé" le maillot c'est bien lui. On aimé son engagement, ses initiatives et son activité aux quatre coins du terrain. Mais à l'évidence tout le monde n'a pas joué sur le même ton dans le camp ajaccien. 
- Oliech d'un côté et Krasic de l'autre auront constitué les déceptions de la soirée. Le premier n'a fait que trop peu parler sa vitesse et sa puissance. Le second, à l'inverse, s'est beaucoup dépensé sans pour autant se montrer décisif.
- Le calme, étonnant, affiché sur le banc ajaccien par Fabrizio Ravanelli. Un peu comme si le bouillant Italien avait mis beaucoup d'eau dans son vin ajaccien.
- La correction qui a présidé à la rencontre. Un seul petit carton jaune en 90 minutes que Amaury Delerue dut se forcer à infliger à Krasic. Des tapes amicales et des sourires sur le terrain. Tous ceux qui s'attendaient à voir les deux clubs corses se déchirer même dans un stade vide, en auront été pour leurs frais.
- Valenciennes, samedi au stade François-Coty, et le Stade de Reims en Champagne : la suite du programme de la semaine peut redonner l'occasion à l'ACA de rebondir et au Sporting de confirmer. Ce ne sera pas facile mais cette fois que l'on soit en "Rouge et blanc" ou en "Bleu et blanc" il faudra savoir dans un camp relever la tête, et de l'autre la tenir, fièrement, haute.

E cusi sia !


La fiche technique

Stade Francis-Turcan de Martigues
SCB : 1  ACA : 0 (1-0)
But : Ilan (7ème)
Arbitre : Amaury Delerue
Avertissement : Karsic (38e)
SCB :
Landreau, Cioni, Harek puis Squillaci (54e), Modesto, Cioni, Sable, Romaric, Ilan, Krasic puis Boudebouz (80e), Ba, Keserü puis Maoulida (46e)
(Leca, Khazri, Raspentino, Cahuzac)
ACA :
Sissoko, Tonucci, Dielna, Bonnart, Crescenzi, André, Lasne, Pedretti Camara, Belghazouani puis Deville (75e), Oliech
(Ochoa, Hengbart, Perozo, Popescu, Iakovenko)




Dans la même rubrique :
< >

L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès





Derniers tweets
Corse Net Infos : U Ghjurnalettu di CNI https://t.co/dsAqWr8Y7G https://t.co/JIYNZvE8zM
Lundi 25 Juin - 16:56
Corse Net Infos : Campana nova per Urtaca https://t.co/lyTSGi5SQJ https://t.co/4KKR0UULiu
Lundi 25 Juin - 16:15
Corse Net Infos : Mighè Raffaelli s'est éteint https://t.co/KOV2dd8EEQ https://t.co/x9kYzrcI54
Lundi 25 Juin - 16:15
Corse Net Infos : Roccu Garoby : « J’ai reçu mandat du PNC pour être candidat aux élections européennes » https://t.co/aYKsOJX3ok
Lundi 25 Juin - 14:50



Newsletter






Galerie