Corse Net Infos - Pure player corse

Le Niolu toujours à la recherche de son médecin. Le collectif Santé plus que jamais mobilisé


Rédigé par le Lundi 2 Avril 2018 à 09:53 | Modifié le Lundi 2 Avril 2018 - 10:22


Lucia Memmi et Catherine Fieschi, qui, après le départ programmé, du dernier médecin en poste, s'emploient avec une belle énergie au sein du Collectif Santé du Niolu, à mettre fin au désert médical de la microrégion, , ont aujourd'hui bon espoir de voir la menace s'estomper. Mais ce n'est pas pour autant que le Collectif a décidé de baisser la garde. Aujourd'hui, à l'heure où des solutions semblent s'ébaucher, il exige que "le Pôle Santé du Niolu devienne un site pilote innovant où le médecin généraliste résidant jouera un rôle moteur".


Le Collectif Santé du Niolu prend acte de l'intérêt de médecins pour s'installer éventuellement, au Niolu. Bien entendu leur décision dépendra des conditions qui leur seront proposées et de leurs propres contraintes. Leur réponse étant incertaine et le poste très exigeant, il nous semble urgent de ne pas perdre de temps et de passer dès maintenant des annonces sur des sites spécialisés pour ne pas prendre le risque de se trouver à nouveau sans candidat.  

 

 Aujourd'hui, grâce à la mobilisation de tous, nous avons les moyens de faire un recrutement sérieux. Nous remercions les acteurs institutionnels, l'Agence Régionale de Santé, la CPAM et les Elus, pour leur écoute, leur disponibilité et leurs décisions positives. Il s'avère essentiel que la démarche des maires soit accompagnée et suivie à la fois par les services de l'Etat et de la Collectivité de Corse.
Le Collectif Santé tient également à remercier le docteur Paul-André Colombani, député de la Corse pour sa récente intervention à l'Assemblée Nationale ainsi que  tous ceux qui ont participé à la recherche et à l'accueil des nouveaux candidats.

 

Dans un contexte national de pénurie, nous savons qu'il n'est pas facile  de trouver  un médecin voulant s'installer dans la grande ruralité mais qu'il est encore plus  difficile de le garder. C'est pourquoi, avant tout contact, il est indispensable que les conditions proposées par les cinq maires du Niolu soient clairement définies par un engagement écrit contractualisé sous l'égide de la sous préfecture.

 

Nous souhaitons que soit clairement précisé dans la Convention maires/médecin :
- que  celui ci  sera libre de choisir sa résidence personnelle dans une des cinq communes du Niolu où il aura l'obligation de résider de façon permanente.
- qu'il aura l'obligation d'installer son cabinet à Calacuccia comme prévu  par les cinq maires dans le bâtiment de la pharmacie (voir délibération et vote de la vente des locaux du sivom "destinée au transfert de la pharmacie et à la création à venir d'un pôle médical et paramédical " en date du 17 octobre 2016)



Le Pôle Santé du Niolu devra devenir un site pilote innovant où le médecin généraliste résidant  jouera un rôle moteur. C'est pourquoi nous demandons, qu'avant toute décision,  le médecin  candidat puisse s'entretenir avec tous les acteurs, professionnels de santé (pharmacien, kinésithérapeute Infirmières, services d'urgence, ...) Agence Régionale de Santé, Ordre des Médecins, pour être informé des contraintes, des obligations et des droits qui sont les siens.
Dans le cadre de la démocratie sanitaire, nous souhaitons que soient invités lors de la première réunion avec les médecins candidats, l'ARS, la CPAM. des représentants du Collectif Santé du Niolu  afin que l'investissement de chacun permette la réalisation de notre objectif commun en toute transparence.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie