Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA tombe (1-3) les armes à la main face à Chaumont


Rédigé par Antoine Astima le Mercredi 26 Avril 2017 à 22:24 | Modifié le Mercredi 26 Avril 2017 - 22:57


Emoussé par une saison éprouvante, le GFCA s’est incliné, mercredi soir au Palatinu, face à des Chaumontois sans faille en demi-finale retour des play-offs (1-3). Pour la troisième fois les Ajacciens échouent aux portes de la finale. Une saison à marquer d’une pierre blanche pour le club « rouge et bleu » avec une demi-finale du championnat de France, un quart de finale de coupe d’Europe et une deuxième coupe de France. Merci messieurs et chapeau bas !


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
GFCA-Chaumont
Salle du Palatinu
Spectateurs : 1 500 environ
Arbitres : MM. Collados et Chouman
Evolution du score : 18-25 (24’), 28-26 (33’), 21-25 (29’), 22-25 (32’)
Six de départ :
GFCA
 Simovski (cap.), Mineiro, Mijalovic, Dailey, Takaniko, Siriila- Libero : Exiga

Ent: F. Ferrandez.
Chaumont
Gonzalez, Aguenier, Wounembaina (cap), Patak, MCDonnel, Boyer- Libero:  Jorna-ent: S. Prandi


Gagner pour jouer son va-tout sur un match samedi à Chaumont, telle est la mission des “rouge et bleu » après un match aller qui leur reste encore en travers de la gorge. En dépit d’un enjeu de taille, le GFCA tarde à rentrer dans la partie. Une première manche assez bizarre où, sans forcer véritablement leur talent, les visiteurs vont faire la course en tête. Ils prennent rapidement les devants (1-4, 2-5, 3-6) et virent logiquement en tête au premier temps mort technique aidés, en cela, par trop de fautes directes côté ajaccien (5-8). Dans cette adversité, Jovi Simosvki, quelque peu décrié après le match aller, s’efforce de maintenir le navire « rouge et bleu » à flots (5 points à ce moment du match). Mais il semble bien seul. En face, en revanche, tout fonctionne : service, attaques, contres, blocks. Et comme le Gaz semble amorphe dans cette rencontre, les Chaumontois prennent leurs distances (7-11, 8-12, 9-13) et maintiennent, sans trop de difficulté, leur avance (12-16). Ils enfoncent même le clou à l’amorce du money-time (14-20). Et le GFCA dans tout ça ? Il semble émoussé et en dépit de quelques coups d’éclats de Dailey ou Mijalovic, il ne peut que constater les dégâts en moins de 25 minutes (18-25).
Après une telle entame, le Gaz nous doit une revanche. Si l’entrée de Lacassie apporte plus de solutions, encore faut-il hausser le niveau de jeu. Pour la première fois de la rencontre, les Ajacciens prennent les devants (2-1, 3-2)…et enfin le match par le bon bout ! Peu à peu, le collectif « rouge et bleu » se huile, Jovi trouve toujours ses trajectoires, la réception est soignée et c’est le Gaz qui prend les commandes de la partie (8-6) pour ne jamais les lâcher. On retrouve, alors, le GFCA que l’on connaît. Les Ajacciens signent un +4 qui leur permet de prendre l’ascendant sur des Hauts-Marnais en difficulté (12-8). Pourtant, le leader de la phase régulière parvient à corriger le tir et recoller toujours grâce à son excellente qualité de service (13-13, 14-14). Le Gaz trouve, au bon moment, les ressources pour conserver son avance (18-16, 19-17). Un  écart très serré lors du money-time (20-19, 21-20), de sorte que l’on s’achemine vers une fin de manche au suspense haletant. Au mauvais moment, Morgado sert dans le filet et c’est Chaumont qui, dans la foulée, prend les rênes (21-22, 22-23). Au prix d’un superbe sauvetage, Jef Exiga permet au Gaz de s’éviter deux balles de set contre lui  (23-23). La suite est festival de fautes directes. Chaumont sauve trois balles de set. La quatrième, sur un service-missile de Simovski est la bonne (28-26).
 

(Photos Marcu-Antone Costa)
Le GFCA a, certes, rétabli l’équilibre. Mais le plus dur reste à faire, maintenir la cadence face, sans doute, à la meilleure formation de Ligue A. Plus complets et sans réelles failles, les Hauts Marnais reprennent tranquillement les commandes d’entrée de troisième manche (1-4, 2-5, 3-6). Un set qui ressemble, comme deux gouttes d’eau au premier (5-8). Encore une fois, et aux forceps, le GFCA tente bien de s’accrocher,  la tâche semble, néanmoins, se compliquer (8-13, 9-14). Pourtant privé de Closter, son libero habituel, remplacé par Jorna, un réceptionneur-attaquant, le collectif Haut-Marnais règne en maître dans la rencontre et s’envole au deuxième temps mort technique (12-16). Une avance que les Gaziers ne parviennent pas à réduire et qui s’accentue même à l’entame du money-time (15-20). Courageux, le GFCA n’abdique pas (18-21). Dans un scénario contraire, le service de Stojolovic dans le filet, arrive, encore une fois, au mauvais moment. Mais le GFCA garde toujours espoir sur une attaque tranchante de Takaniko (20-22) et un contre de Lacassie (21-23). Sous l’impulsion de son capitaine, Wounembaina, Chaumont enfonce le clou sur une attaque gagnante de Patak (21-25).
Le GFCA aura-t-il la tête et surtout les jambes pour revenir dans la partie une nouvelle fois et s’offrir un tie-break  vital? Les premiers échanges de la quatrième manche, avec un Lacassie particulièrement tranchant, le confirment,  montrant, en même temps, que les « rouge et bleu » ne lâcheront rien. Le score reste très serré jusqu’au premier temps mort technique en faveur, d’une courte tête, des  Hauts-Marnais (7-8). Le GFCA recolle et grâce à Lacassie, l’homme fort de cette quatrième manche et prend les rênes alors qu’on le croyait à bout de forces. (12-10, 13-10). Un second souffle qui lui permet, sur un contre de Siriila, d’atteindre le deuxième temps mort technique devant (16-14). Trop d’approximations à des moments clés, l’empêche de conserver cet avantage. D’autant qu’en face, les fautes sont extrêmement rares. Ainsi MCDonnel puis Boyer rétablissent l’équilibre (17-17, 18-18, 19-19). La fin de set est intenable pour les nerfs (19-19, 20-20). Encore une fois, cela va se jouer sur un détail. Le service dehors de Mijalovic suivi de deux contres adverses gagnants bascule en faveur des Chaumontois (20-23). Le Gaz s’accroche (21-23). Une attaque de Boyer offre trois balles de finale aux Hant-Marnais. Ces derniers ne tremblent pas. Siriila retarde l’échéance. Sur un contre gagnant, Patak envoie les Chaumontois en finale. La fin d’une belle aventure pour les Gaziers.
Mais comme chacun le sait « a storia cuntinueghja… »




Dans la même rubrique :
< >

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports




Derniers tweets
Corse Net Infos : Cervioni : "Un enseignant bilingue dans un école bilingue" exigent les parents d'élèves https://t.co/GgQTZtJUCv https://t.co/gwOnIN6jaU
Lundi 24 Septembre - 12:09
Corse Net Infos : Agression à l'arme blanche à Ajaccio: le mouvement nationaliste Nazione appel au rassemblement ce soir devant la CDC https://t.co/S9zldGh7pa
Lundi 24 Septembre - 11:24
Corse Net Infos : Jean-Charles Orsucci : « Il n’y a pas de sur-fréquentation touristique en Corse ! » https://t.co/y3vIp4ymdT
Lundi 24 Septembre - 10:14
Corse Net Infos : La photo du jour : Au-dessus du lac de Bastani https://t.co/E8Mf9sHAaL https://t.co/S20aDAEH6r
Lundi 24 Septembre - 08:24



Newsletter






Galerie