Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA en échec mais séduisant face au Paris FC (1-1)


le Vendredi 27 Juillet 2018 à 21:32 | Modifié le Samedi 28 Juillet 2018 - 09:30


Au terme d’une partie où il aura somme toute livré une bonne copie, le GFCA doit se contenter du partage des points face à de coriaces parisiens. Un contenu toutefois prometteur pour la suite.


(Photo M. L)
(Photo M. L)
Stade Ange-Casanova
GFCA et Paris FC 1-1 (0-1)
Temps chaud
Terrain correct
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 3000 environ
Arbitre : M. Roinsard assisté de MM. Leduc et Cravo
Buts :
Nomen (33e) pour le Paris FC
Blayac (63e) pour le GFCA
Avertissements :
Mandouki (55e), Mamillone (58e) pour le Paris FC
Anziani (58e), Boupendza (78e) pour le GFCA
Expulsion : Boupendza (87e) au GFCA
GFCA
Cassara- Campanini, Guidi, Pierazzi (cap.), Camara- Roye, Anziani (Boupendza 60e), N’Doye- Jobello (Araujo 81e), Blayac, Armand (Gomis 71e)- ent : A. Cartier

Paris FC
Demarquonnay- Rüful, Bong (cap.), Kanté, Delaine- Mandouki, Akichi, Nomen (Bougrine 68e) Karamoko (Lopez 77e), Mamilonne- Saint-Louis- ent : M.Badzarevic

C’est un GFCA new-look qui débute la saison face au Paris FC. Un petit « derby » en perspective. Mais des Gaziers décimés. Puel et Perquis suspendus, Ba, Dumont, Palmieri et Marveaux blessés ou en phase de reprise, Albert Cartier doit recomposer son équipe notamment la défense.
Dans un match pas évident face à l’une des équipes surprises de la saison dernière, le GFCA, qui doit composer avec une défense inédite, démarre mieux. Le trio d’attaque Armand, Blayac, Jobello s’illustre et le collectif ajaccien a des intentions. Roye s’offre un bon coup franc qui frôle le cadre (10e). Les Parisiens répliquent par Saint-Louis qui bute à deux reprises sur Cassara et la défense corse (16e). Peu à peu, les visiteurs font parler leur puissance athlétique mais le GFCA reste menaçant à la récupération du ballon même si ses efforts restent timides. On s’en remet alors aux coups de pieds arrêtés. Un exercice sur lequel Jimmy Roye fait parler sa technique. Sur une remise de la tête de Blayac, Armand s’écroule dans la surface mais l’arbitre ne bronche pas (25e). Si le GFCA reste dangereux sur coups de pieds arrêtés, les visiteurs eux, se montrent plus réalistes. Sur un coup franc lointain, Nomen, excentré sur la droite, met le ballon dans la boîte. Le cuir rebondit sans que personne ne puisse le reprendre et il lobe malencontreusement Cassara avec la complicité de la barre (33e). Le GFCA réplique de suite mais Blayac est trop court sur un centre d’Armand (35e). Les gaziers accusent le coup avant de finir plus fort. A la pause, ce sont pourtant les visiteurs qui virent en tête.


Blayac remet les pendules à l’heure
A la reprise, les Gaziers prennent ce match par le bon bout. C’ezst tout d’abord Blayac qui est un crampon trop court face à Demarconnay (53e). Le GFCA insiste et Armand sollicite le portier de la tête au premier poteau (56e). Dans un temps fort, le Gaz parvient à remettre les pendules à l’heure. Sur un centre de la gauche, Blayac contrôle le ballon et trompe le portier visiteur du plat du pied (63e). Un but qui donne des ailes aux Ajacciens qui s’offrent une belle occasion par Armand (68e). Les Ajacciens restent dominateurs et se montrent toujours menaçants face à des Parisiens recroquevillés en défense. Albert Cartier veut forcer la décision en intégrant Gomis et Araujo mais la défense adverse tient bon. Boupendza écope d’un carton rouge après une faute sur Dema            rconnay. Finalement, on en reste là. Le GFCA se contente de ce résultat mais le contenu est prometteur pour la suite du ch            ampion

Ils ont dit

(Photos M. L)
A. Cartier (GFCA) 
« Ce soir malgré le résultat nul, j’ai trouvé beaucoup de satisfaction notamment dans la détermination et la réactivité. Une a eu cette envie de recoller à cette équipe qui laisse peu d’opportunité quand elle mène au score. On a été en mesure de revenir ce qui est un point très positif. En égalisant, on a insisté pour aller chercher les trois points mais cela n’a pas réussi. Il y a du travail et de la qualité. Maintenant, la saison est longue et on ne peut rester sur ce contenu. Il faut pouvoir durer dix mois. Mais nous sommes sur la bonne voie. »
M. Badzarevic (Paris FC)
« Je suis content de ramener un point de ce dé placement. L’équipe s’est montrée à son avantage en première période, c’est dommage car en négociant mieux certaines situations, on aurait pu se mettre à l’abri. Après la pause, Ajaccio nous a mis une grosse pression, cela a été plus difficile de sortir proprement. Mais nous restons satisfaits ce résultat. D’autant qu’il nous manquait 5 joueurs. »



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse