Corse Net Infos - Pure player corse



Le Festival danse et aérien « Andante » revient du 8 au 14 août à Bastia pour sa 2e édition


Philippe Jammes le Dimanche 7 Août 2022 à 08:18

Ce festival créé par Marie-Josée Viviani-Chiappalone, en collaboration avec Marie Morganti, avait déjà connu un vif succès en 2021. Cette 2ème édition du 8 au 14 août risque bien de faire oublier la 1ère, tant le programme est alléchant : danses, expositions, spectacles, masterclass…



Le Festival danse et aérien « Andante » revient du 8 au 14 août à Bastia pour sa 2e édition
« Le lien avec les espaces paysagers sont au cœur de ce Festival chorégraphique et aérien Andante » souligne Marie-Jo Viviani-Chiappalone. « Festival de plein air, il constitue un temps fort de diffusion de la danse dans tous ses états, et de l’aérien, complémentaire à la saison culturelle développée toute l'année en Corse. C’est un moment privilégié de rencontres et de découvertes, à la croisée des chemins entre architecture et art chorégraphique ».
« Andante » se déroule avec des partenaires locaux et veille à répondre aux enjeux du développement de la culture en Corse, en favorisant la participation des compagnies locales. « Notre festival est programmé mi-août, une période où les évènements sont moins nombreux. Cette période estivale permet d'accueillir aussi bien habitants locaux, professionnels ou vacanciers. Andante représente une fenêtre, un coup de projecteur sur la ville de Bastia au moment où les touristes se dirigent, habituellement, dans le sud de l’île ».


Andante en 3 lieux
L’Aldilonda, le Mantinum, la Place St Nicolas sont les 3 lieux où vont se produire les artistes. « Chaque lieu entretient une relation ténue au spectacle qu'il accueille et inversement. Lorsque la danse sort, elle se joue de la frontalité du plateau, parfois même de l’horizontalité et de l’apesanteur avec les voltigeurs. Son aspect spectaculaire et performatif est alors remis en question et ses codes d’écriture sont bousculés. Pensé en grand théâtre du dehors, le festival invite chacun à découvrir la communion entre paysages et danse ».
 

Le programme

"Andante", le jeudi 11 août à 21h15 au Mantinum (Citadelle de Bastia)
"Andante", le jeudi 11 août à 21h15 au Mantinum (Citadelle de Bastia)
Dimanche 7 août 
18h : Répétitions des danseurs ouverte au public.
 
Lundi 8 août
Théâtre de verdure Le MANTINUM
15h : Masterclass avec le danseur Guillaume Lemoine (1h30 -20 €)
Ados/adultes bon niveau
Ce beau danseur est un performer avec une sensibilité à fleur de peau. Son parcours atypique l’amène à s’intéresser à l'architecture, la scénographie ainsi qu'à la portée politique de la danse. Après ses formations au conservatoire de Créteil et à l’université Paris 8, il passe deux ans au CFA DCC Paris.  Il est aujourd’hui membre du programme pour danseurs professionnels DART DSP à Berlin et également danseur au sein de la compagnie Arcordanse à Bagnolet pour la chorégraphe Armelle Cornillon.
17h : Répétitions des danseurs ouverte au public.
 
Mardi 9 août 
Théâtre de verdure Le MANTINUM
15h : Masterclass avec Le danseur Léo Khebizi (1h30 – 20€)
Ados/adultes bon niveau
Ce jeune danseur a déjà un Background exceptionnel. Formé entre autres, au Royal Swedish Ballet, puis à l'Académie Internationale de la Danse à Paris,  il intègre le Ballet Junior de Genève sous la direction de Sean Wood et Patrice Delay. Il a enrichi son répertoire au « Alvin Alley Summer Intensive ». Ce technicien virtuose et fougueux retiendra sans aucun doute l'attention des spectateurs.
17h : Répétitions des danseurs ouverte au public.
 
Mercredi 10 août
Théâtre de verdure Le MANTINUM
15h : Répétitions des danseurs ouverte au public.
21h15 : Théâtre de verdure Le Mantinum
Spectacle « Sur les mots de Prévert »
Entrée 20 € - enfants (-12 ans): 10 € gratuit sur présentation carte étudiant
Cie Viviani
Prévert engagé, Prévert populaire au langage familier, Prévert pamphlétaire, Prévert virulent et vitupérant, Prévert prenant la plume pour dénoncer l'injustice, la misère, la guerre, Prévert fédérateur d’un mouvement symboliste et surréaliste. Il y en a pour tous les goûts. Une pièce chorégraphique sur les mots de Prévert est avant tout un jeu.
Les frontières entre les genres sont diluées, et les pièces sont éclectiques. Le style est joyeusement libre :  les bonheurs simples, la révolte, l’amour, les oiseaux, les quartiers du vieux Paris. Danser Prévert est chose facile.
Encore faut-il s’imbiber de ses mots, pour laisser parler les corps.
Des mouvements, des histoires et des inventaires, dans un rythme mis à la disposition, au service d’une ponctuation poétique et chorégraphique.
 
Mise en scène : Marie-Josée Viviani -Chiappalone
Chorégraphies : Marie Morganti
 
Jeudi 11 août
Théâtre de verdure Le MANTINUM
15h : Répétitions des danseurs ouverte au public.
21h15 : Théâtre de verdure Le Mantinum
Spectacle « Andante »
Entrée 20 € - enfants (-12 ans): 10 € gratuit sur présentation carte étudiant
Andante orchestre un doux voyage dans une bulle de rêve, où le temps s’écoule, l’attention se fait.
En immersion totale avec le cheminement de la pensée créative, le spectateur suivra la naissance naturelle d’une envie de créer et de partager un moment d’expression.
Moment partagé avec deux nouveaux danseurs cette année, choisis pour leur sensibilité, leur capacité à improviser, et leur vaste répertoire. La démarche a été d’élaborer une pièce en se concentrant principalement sur la question de l’occupation de l’espace scénique, l’intention étant de la rendre la plus mouvante et inventive possible. Au-delà de l’intérêt apporté à la notion d’espace, la pièce donne également une place prépondérante à l’improvisation, elle est donc parsemée de moments non chorégraphiés laissant libre cours aux danseurs. La troupe offre une expérience totale de la perception de ce qui est, et non de ce qui ne serait vu que de l’extérieur.
Dans le vocabulaire musical, "andante" signifie "posément" et demande un tempo assez lent, un mouvement modéré, et ne pouvait trouver ici plus juste
 
 
Vendredi 12 août 
Place St Nicolas
Après-midi : Exposition photos « Traces » de Pat’O bine Creacorsica
« La juxtaposition du danseur et de sa propre image sur la scène m'a toujours passionnée. C'est avec un ballet optique, les Psiens, que mon parcours a commencé et que j'ai obtenu le prix de Bagnolet 1975, puis tourné dans toute l'Europe.
Aujourd'hui encore et encore, après avoir pris des milliers de photos de danseurs en action, je m'interroge sur "la trace" laissée par le mouvement. Que peut-il rester du danseur dans la mémoire du spectateur ? Quelle trace ? » explique Pat O'bine
18h30 « Aldilonda »
Gratuit
Départ en tambour du vieux port direction de l’Aldilonda. Spectacle au-dessus de la mer.
En parcourant le chemin, suspendu au-dessus de la mer, le public, tel une déambulation, découvrira les danseurs habillés de couleurs minérales, qui sembleront faire partie du décor. Le public est pris dans cette balade onirique et se laisse envoûter durant 45 mn de pur bonheur.
Direction artistique : Marie Morganti
Compagnie Creacorsica Ajaccio
20h30 : Répétition des danseurs, comédiens et voltigeurs, ouverte au public et filage « Lumières »
 
 
Samedi 13 août
Place St Nicolas
Après-midi : Exposition photos « Traces » Pat’O bine Creacorsica
15h : Répétition danseurs et voltigeurs ouverte au public
21h15 : Place St Nicolas
Spectacle « 42 th street»
Gratuit
Cie Viviani
Dans les années 80, une jeune française passionnée de danse, souhaitant s’affranchir du ballet classique et son académisme, décide de partir découvrir les grands courants de la danse aux États-Unis. Inspirée par de grands maîtres tels Martha Graham et Merce Cunningham, cette jeune fille espiègle au tempérament impétueux, fait sa valise et prend un allez simple pour New-York, déterminée à intégrer une compagnie.
« Si on aime le changement, la découverte et les défis personnels, alors New York doit être la ville la plus folle du monde… If I can make it there, I can make anywhere. »
Un bouleversement à la hauteur de ses attentes. Elle y découvre une profonde culture de la comédie musicale, où chant, danse et claquettes se mêlent en totale synergie ; une ville incandescente où tout est possible, grouillant d’auditions plus épuisantes les unes que les autres, mais notre héroïne ne se décourage pas. Le spectateur est en immersion totale dans la 42ème rue de New York sur les airs des plus grandes comédies musicales.
22h15 : Filage spectacle « Lumières »
 
Dimanche 14 août
Après-midi : Exposition photos « Traces » Pat’O bine Creacorsica l’après-midi
21h15 : Place St Nicolas
Spectacle « Lumières»
Gratuit
Il s'agit d'une mise en scène menée à partir de la danse contemporaine et des écrits sur l'histoire d'un Corse des Lumières : Pasquale Paoli.
Ce spectacle est produit en plein air, à Bastia, dans le cadre du Festival Andante. Il se produit une fois par an, sous forme d’un son et lumières avec danseurs et comédiens en Live. Il est à la croisée du mouvement dansé et du texte littéraire. Le texte et la danse sont mis en présence, rendus à la fois contigus et autonomes, dans une pièce chorégraphique. La pièce propose plusieurs façons d’appréhender les inflexions réciproques de la littérature et de la danse, tout en cherchant à comprendre comment un mouvement se construit dans le temps du spectacle. Plusieurs personnages, immobiles ou en mouvement, sont en scène tout au long de la pièce, et le texte, (bilingue, corse, français) qui évoque en live les grands moments de la Corse au temps de Pasquale Paoli, surgit à tout moment au milieu de la chorégraphie.
Le texte, écrit à la première personne est pour l’essentiel issu des correspondances de Pasquale Paoli entre 1749 et 1769.
S’ajoutent aussi des lectures, telle la constitution de la Corse au final.
L’acte de lire est décrit à voix haute par un « je » narrateur qui parle en son nom, et qui se décrit sur une scène en train de lire. 
L’action de lire et celle de danser se rejoignent alors subtilement, par un jeu d’échos langagiers et gestuels.
Textes et chorégraphies sont autonomes bien qu’ils soient greffés l’un à l’autre. Une double implosion simultanée où la danse et le texte se rétracteraient l’un dans l’autre.
 Les personnages (des comédiens) sont disposés sur quatre tours surélevées et disposées aux quatre coins d’une scène à plat de 200 m². Par un jeu de lumières chacun devient visible par tous les spectateurs, où qu’ils se trouvent, grâce à une scénographie ouverte, façon théâtre antique. Les musiques corses s’enchaînent, créant rythme, souffle et phrasé. 
Spectacle écrit et mis en scène par Marie-Josée Viviani-Chiappalone
Chorégraphies Marie Morganti
Coordination théâtrale : Guy Cimino  U Teatrinu

"Lumières"  clôturera en beauté Andante le dimanche 14 août à 21h15
"Lumières" clôturera en beauté Andante le dimanche 14 août à 21h15














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022