Corse Net Infos - Pure player corse

"Le Faiseur" d’Honoré de Balzac mis en scène par Robin Renucci à Pioggiola


Rédigé par le Dimanche 19 Juillet 2015 à 19:00 | Modifié le Dimanche 19 Juillet 2015 - 19:13


Dans le cadre des 18èmes Rencontres Internationales de Théâtre en Corse qui se déroulent du 5 juillet au 8 août, L’Aria accueille les Tréteaux de France avec le spectacle « le Faiseur » d’Honoré de Balzac. Trois représentations les 22, 23 et 24 juillet seront données à Pioggiola à 21 heures à "A Stazzona" à Pioggiola.


"Le Faiseur" est une comédie grinçante sur les dérives de la spéculation financière. Un Madhoff du 19ème siècle.
En écrivant Le Faiseur, Balzac est visionnaire. Dans ce texte matriciel du libéralisme économique, il annonce dès les années 1840 les dérives de la spéculation telles que nous les subissons de plein fouet aujourd’hui. L’auteur de La Comédie humaine est ici le descripteur d’un capitalisme financier dont le théâtre se fait aujourd'hui témoin. Dans ce salon bourgeois que le jeu social investit comme une scène, l’écriture balzacienne, avec une contemporanéité inouïe, rend compte de la spirale extrême où entraîne la finance.

Sur le tréteaux qui est la marque du CDN des Tréteaux de France, Robin Renucci nous conduit au plus près de la critique balzacienne, dans le huis clos de ce salon bourgeois où s'opère un va et vient jubilatoire entre les personnages du 19ème et les acteurs du 21ème siècle.  Le Faiseur éclaire nos zones d'ombre contemporaines et, en négatif, interroge le monde que nous cherchons à construire ensemble. 
-----
Avant chaque représentation des ateliers de pratique théâtrale pour le public sont proposés par l’équipe artistique. On peut s’inscrire auprès de L’Aria au 04 95 61 93 18%2095%2061%2093%2018 .


Le Faiseur d’Honoré de Balzac, mise en scène de Robin Renucci, adaptation d’Evelyne Loew

Le banquier Mercadet est un formidable affairiste : il excelle à faire de l’argent avec de l’argent. Rompu aux roueries, virtuose de la tromperie, il organise autour de lui le bal des créanciers. Les dettes contractées par Mercadet sont au centre de la pièce, à la fois clefs dramaturgiques et fondements philosophiques. Les doléances s’enchaînent dans une ronde étourdissante mais à chaque fois, en véritable comédien, Mercadet retourne la situation par un brillant volte-face. Il mêle la famille aux affaires en faisant du mariage de sa fille Julie un mirage pour repousser ses attaquants, une ruse dont il use et abuse pour se sortir de l’impasse. Dans un enchâssement cocasse de jeux de mensonges, c’est la puissance motrice de la dette qui œuvre.

 

Avec Judith d’Aleazzo, Tariq Bettahar, Jeanne Brouaye, Bruno Cadillon, Daniel Carraz, Gérard Chabanier, Thomas Fitterer, Sylvain Méallet, Patrick Palmero, Stéphanie Ruaux

 

Scénographie Samuel Poncet, Lumière Julie-Lola Lanteri-Cravet, Costumes Thierry Delettre, Coiffure et maquillage Jean-Bernard Scotto, Adaptation musicale et travail vocal Philippe Le Chevalier, Assistants à la mise en scène Joséphine Chaffin et Sylvain Méallet

 

Production Les Tréteaux de France Centre Dramatique National, coproduction Théâtre Jacques Cœur, L’Arc-Scène Nationale du Creusot, avec le soutien du Conseil Général de l’Eure.

Durée : 2 heures
Tarif :15 € gratuit pour les moins de 16 ans
Tarif atelier pour le public : 5€

 

Renseignements et réservations à  l’Aria, A Stazzona, 20259 Pioggiola-Olmi Cappella
04 95 61 93 18%2095%2061%2093%2018
ariacorse.net





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 18:50 Lumiu vitrine insulaire du Téléthon

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine