Corse Net Infos - Pure player corse

La détermination de Ghjuventù Indipendentista


le Dimanche 9 Juin 2013 à 06:10 | Modifié le Dimanche 9 Juin 2013 - 09:59


" Dop'à l'arrestazione di a settimana passata è l'incarcerazione di dui giovani frà i quale un militante di a nostra struttura, A Ghjuventù Indipendentista manda u so sustegnu fraternu è sinceru à NIcolas Battini è Stéphane Tomasini oramai incarcerati in Parrigi. Vulemu rivene nant'à i fatti di sti pocchi gjhorni chi ci ramentanu, torna una volta, e peghj'ore di a storia". C'est en ces termes et en langue Corse que A Ghjuventù Indipendentista a entamé l'autre jour à Bastia sa conférence de presse.


A Ghjuventù Indipententista  lors de la conférence de presse à Bastia
A Ghjuventù Indipententista lors de la conférence de presse à Bastia
Et de rappeler les conditions dans lesquelles se sont opérées les dernières interpellations.
"Portes fracassées, mères de famille, jeunes hommes et femmes violentées, déportations sur Paris, gardes à vue de 96 heures, journalistes pris à parti dans l'exercice de leurs fonctions par des tirs tendus des forces de l'ordre, appartement mis à sac par des tirs inconscients de grenades lacrymogènes, au mépris de toutes les règles élémentaires de sécurité, l'Etat français a une nouvelle fois sorti son arsenal contre de jeunes militants indépendentistes et leurs familles, le tout à quelques jours de la venue de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur et pendant que les assasins, affairistes et dealers agissent en toute impunité sur notre terre.
Nous apportons par ailleurs notre soutien à la famille évacuée par des militanst et sympathisants suite au tir d'une grenade lacrymogène qui a saccagé leur appartement aux abords du commissariat, ainsi qu'au caméraman de France 3 Corse touché par un tir tendu de grenade assourdisant
e."
"Par ces agissements, l'Etat entend très clairement criminaliser A Ghuventù Indipendentista" a souligné le mouvement lors de sa conférence de presse." Il nous apparaît important de préciser que nous sommes un mouvement de jeunes indépendentistes présents sur l'ensemble de la Corse, à travers nos différentes sections, que nous entrons pleinement dans le cadre de la Lutte de Libération Nationale et qu'à ce titre, nous soutenons l'ensemble des forces du mouvements national, quels que soient les moyens de lutte qu'ils emploient. Nous ne sommes pas un mouvement violent, nous ne sommes pas manipulés par qui que ce soit et sommes, à ce titre, pleinement indépendants."
Après avoir dit sa détermination face à "l'Etat qui souhaite ne nous laisser aucun répit",  A Ghjuventù Indipendentista a rappelé que "recréee il y a seulement quelques mois, et quels que soient les coups qui nous sont portés, de toute la Corse, affuent de nouveaux militants, toujours plus nombreux, et que rien ne saurait impressionner ou faire baisser la tête. Au contraire, nous sommes plus que jamais mobilisés sur le terrain !
Marchjemu diritti verd'i un nostr'avvene è ùn caleremu nè bracce, nè i capi di pett'à l'inghjistizie chi toccanu u populu corsu."
La visite, récente, de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur,  aégalement été commentée par A Ghuventù. " Alors que l'Assemblée de Corse vient de voter à la quasi-unanimité l'ooficialisation de la langue corse, alors qu'un consensus  démocratique semble voir le jour au sein de cette même Assemblée pour l'adoption d'une véritable réforme institutionelle conforme aux intérêts du peuple corse et ce, grâce à la ténacité de l'ensemble du mouvement national depuis plus de 40 ans, la seule réponse apportée aujourd'hui par l'Etat consiste en un déni de démocratie avec un refus clair de prendre en compte le vote de l'Assemblée, accompagnée de l'arrestation et la mise en détention de jeunes militants indépendentistes"
Pour A Ghuventu Indipendentista "Manuel Valls est très clairement dans la lignée de ses prédécesseurs qu'ils soient de droite comme de gauche, ce qui nous permets une fois de plus d'affirmer que le problème de la Corse, n'est ni l'UMP, ni le PS, le problème, c'est cet Etat qui dénigre et méprise le peuple corse depuis deux siècles et demi et ce, quelle que soit sa prétendue couleur politique !"
En conclusion A Ghuventù estime que "le peuple corse doit être concient qu'il tient son avenir entre ses mains, que c'est un devoir de se mobiliser et de montrer au gouvernement que nous parlons d'une seule et unique voix et que la situation qui est faite à la Corse n'est pas acceptable."
S'ellu ci vole à falà torna in carrugjhù pè fà piegà à Pariggi, simu pront'à falla. E mubilisazione ùn mancheranu micca ind'i ghjorni à vene, è seremu più chè mai prisenti annant'à u terrenu pè fà sente a voce di a ghjuventù.
Roger GIORDANO




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 21:52 Corsica Cristiana : A Diu a Prete Mondoloni

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu