Corse Net Infos - Pure player corse


La Catalogne remporte le premier championnat du monde de Morra à Sarrola-Carcopino


Vincent Marcelli le Lundi 8 Juillet 2019 à 07:07

Un peu plus de 150 joueurs venus d'une quinzaine de pays et/ou régions de Méditerranée et même de plus loin, ont participé durant trois jours, au premier Morra Mondu, un championnat du monde de Morra, un jeu vieux comme le monde...Trois jours de fête autour de l'amitié, l'échange et du partage culturel et musical. Une immense réussite. L'histoire retiendra que Angel Filla et Edgar Gasparin inscrivent leur nom au tout premier palmarès d'une compétition qui devrait grimper au fil du temps en termes de participants et en nombres de pays...




Organiser un championnat du monde de Morra, c'était le rêve d'Alex Casamarta lorsqu'il créé en 2012, l'association "Corsica Morra". L'idée, elle, a fait son chemin mais il a fallu à ce passionné partir jouer un peu partout en Europe et organiser diverses manifestations en Corse, notamment un championnat régional. C'est ainsi que tout a commencé et débouché, ce week-end, sur le premier championnat du monde. Il est vrai que les pays ou régions représentées (Corse, Comté de Nice, Liguria, Val d'Aoste, Trenta, Frioul, Sardaigne, Catalogne, Slovénie, Croatie, Savoie, Piémont, Aragon, Marche..) sont situées en Europe mais au vu des contacts déjà pris (Laos, Cubal, Costa Rica, Thaïlande, Tunisie...) il y a fort à parier que la compétition devrait faire son chemin. En attendant c'est entre musique et jeu que ce Morra Mondu, premier du nom s'est déroulé dans une ambiance particulièrement conviviale, au cabanon Casamarta route de Sarrula. L'occasion, outre la pratique du jeu, de partager, échanger...et chanter entre les différents participants. En guise de préambule, un concours dédié aux enfants a donné le ton. Une vingtaine d'entre eux ont ouvert le concours. À ce jeu, c'est Carlu Dumè (Bastelica), qui a remporté le tournoi. Une soirée qui s'est achevée, avant le gros de la compétition le lendemain, par un concert de A scola di cantu. Le samedi a été consacré aux phases de poule (cinq poules d'une dizaine de doublettes) avec les trois premiers qualifiés pour les 8e de finale. Le 16 e rescapé étant le meilleur quatrième. Mais si la compétition était prévue pour s'achever peu avant 21 heures et un concert du groupe Diana di l'Alba, les organisateurs ont dû revoir leur projet puisque les phases de poule se sont achevées à l'heure du concert. "Tout le monde a été convié à la suite le lendemain, rappelle Alex Casamarta, cela a permis à tous d'assister au concert. Et à cet effet, je tiens à remercier Antone Marielli et l'ensemble du groupe qui sont venus à titre gracieux. Un grand merci à tous."

Sur un fond de musique traditionnelle
De musique, il en a  beaucoup été question durant trois jours: la trompette des Slovènes, les guimbardes, l'accordéon diatonique, les launeddas (cornemuse) sardes, la bandurria (mandoline) catalane, l'accordéon niçois, bref, une réelle ambiance de musique traditionnelle. Et quelques échanges musicaux avec les membres de Diana di l'Alba.
Pour ceux à qui il restait encore un peu de voix, les qualifiés, bien sûr, les 8e de finale ont attaqué dès ce dimanche matin. Mais les dix équipes corses en lice n'ont pu tenir la distance au-delà des 8e de finale. En quarts, on retrouvait ainsi trois équipes catalanes, trois aragonaises, une niçoise et une savoisienne (appellation qu'ils revendiquent...). Finalement, la talentueuse doublette niçoise (Loïc Bariglione et Patrick Mary) mais sans trop de voix, s'est hissée jusqu'en finale. la 3e place, sera disputée entre deux équipes aragonaises et c'est le duo Andrez et Fernand Martinez (père et fils) qui grimpe sur la troisième marche du podium. Mais que dire de la finale! À couper le souffle. Tout le monde est autour des joueurs, deux arbitres, un par équipe, comptent les points. Une finale en deux fois douze points qui oppose les deux Niçois à la doublette catalane, toujours en voix mais très émue, constituée de Angel Filla et Edgar Gasparin. ces derniers se congratulent quand ils mènent une manche à rien. Et ils prennent très vite le large (10-5) face à des Niçois dominés qui vont résister en vain. Filla offre le dernier point à son équipe et c'est l'euphorie. Il faut souligner que la délégation catalane est venue en nombre. Ils entonneront tous ensemble, l'hymne catalan. L'après-midi s'est achevé en musique avec le collectif des musiciens corses, porté par Christian Andreani, avec quelques démonstrations de danses traditionnelles (muresca, saltarellu). Le rideau est tombé sur le premier Morra Mondu de l'histoire. "Un grand merci à tous pour cette très belle édition, commente Alex Casamarta, nous allons réfléchir à la manière de nous développer mais tout en respectant les spécificités de chacun. " 
En 2020, le Morra mondu aura lieu en Savoie. le rendez-vous est déjà pris...



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude