Corse Net Infos - Pure player corse



La CAPA et le Syvadec veulent travailler « main dans la main »


Julia Sereni le Mardi 29 Septembre 2020 à 19:53

Le président de la CAPA Laurent Marcangeli et le tout nouveau président du Syvadec Don Georges Gianni se sont rencontrés ce mardi 29 septembre à Ajaccio. Au programme de cette première prise de contact officielle, le bilan des actions menées par la CAPA, mais aussi les perspectives de collaborations entre les deux institutions pour cette mandature.



(Photos Michel Luccioni)
(Photos Michel Luccioni)
Fraîchement élu président du Syvadec, Don Georges Gianni s’est engagé à aller à la rencontre des élus : « Depuis mon élection, je souhaite rencontrer tous les territoires » indique t-il. Et ce mardi 29 septembre, c’est au tour de la plus importante intercommunalité de Corse, la CAPA. Une première prise de contact officielle, l’occasion de faire le bilan des actions déjà menées, mais aussi de proposer des solutions pour l’avenir, sur le sujet épineux des déchets.
 
L’heure est d’abord au constat, et c’est le président de la CAPA qui le dresse. Il reconnait qu’un effort d’équipement de son territoire reste à faire. « Aujourd’hui, il n’est pas suffisamment pourvu, notamment en recycleries ou en ecopoints », et ce en raison de problématiques foncières. « J’ai assuré le président du Syvadec de la volonté de la CAPA d’accueillir ces équipements » indique Laurent Marcangeli.
 
Ensuite, place aux chiffres. Et sur le tri, même s’il a doublé en cinq ans, le pays ajaccien se situe 7% en dessous de la moyenne régionale. « On a parlé de ces chiffres avec toute l’honnêteté qu’il faut pour travailler ensemble » commente le président de la CAPA. L’objectif est affiché par Don Georges Gianni : « Il faut améliorer le tri ».
Mais comment avancer sur la question ?
Équipements, incitation fiscale, Laurent Marcangeli assure vouloir se doter de toute la palette des moyens disponibles. « Il y a également un effort de tri spécifique à mener concernant les professionnels » indique Etienne Ferrandi, maire d’Alata et Vice-président de la CAPA car selon lui, ce sont les déchets ménagers assimilés issus du bâtiment ou du commerce, et non des ménages, qui font pencher la balance du mauvais côté. « Aujourd’hui, c’est la CAPA qui fait la voiture balai » regrette t-il.
 
Enfin, et c’est le projet phare de la CAPA, dans les cartons depuis cinq années maintenant : la création d’un centre de tri et valorisation des déchets sur la ville d’Ajaccio, en entrée de ville. Un projet que Laurent Marcangeli entend porter « main dans la main » avec le Syvadec, et qui a d’ailleurs déjà fait l’objet de plusieurs votes au sein de l’institution. Le futur centre de tri, s’il voit le jour, dépassera les frontières du seul pays ajaccien : « Il aura vocation à travailler sur un territoire plus large », celui des communautés de communes Spelunca Liamone, Celavu Prunelli et Pieve d’Ornano.
 
L’objectif aujourd’hui pour les deux institutions ? Mener toutes les études préalables afin d’arriver d’ici quelques mois sur une phase d’engagement. « Nous regrettons les atermoiements sur ce projet d’usine » commente Etienne Ferrandi. « Nous n’avons plus de temps à perdre et nous devons être solidaires » confirme Don Georges Gianni.
Plus largement, les deux présidents se posent aujourd’hui comme porteurs de solutions, sur un sujet ô combien sensible : « Nous allons apporter notre concours, pas que financier, mais également intellectuel dans la définition des solutions pour l’intérêt général » conclut Laurent Marcangeli.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047