Corse Net Infos - Pure player corse

L’ultimu amore : Paolina Bonaparte et Giovanni Pacini, un spectacle d'Orlando Forioso à Lumiu, Pietrabugnu et Soriu


Rédigé par MS le Dimanche 19 Août 2018 à 21:18 | Modifié le Lundi 20 Août 2018 - 00:48


La compagnie Teatreuropa présente, pour Fora 18!, « L’Ultimu Amore Paolina Bonaparte et Giovanni Pacini ». Un spectacle d'Orlando Forioso joué dans le cadre d'A Festa di a Lingua initiée par la direction de la langue corse de la Collectivité de Corse, en collaboration avec les mairies de Soriu, Lumiu, le clos Culombu, la commission culture de la mairie de Ville di Pietrabugnu.


Marie-Paule Franceschetti , Francine Massiani, Luca Tanganelli
Marie-Paule Franceschetti , Francine Massiani, Luca Tanganelli
Ce sixième épisode théâtral fait partie du projet  “I Bonaparte, una famiglia corsa/Les Bonaparte une famille corse”,  qui est une sorte de saga théâtrale, dont les épisodes mettent, à chaque fois, en exergue un ou plusieurs membres de la nombreuse famille de Napoléon Bonaparte. Pas pour faire une leçon d’histoire, mais pour faire du théâtre, pour parler d’amour.

Le projet, initié en 2012, a permis au public de connaître Joseph (le frère aîné, roi de Naples et d’Espagne), Lucien (le frère intellectuel), Elisa (Grande-duchesse de Toscane), Louis (roi de Hollande), Pauline (la princesse Borghese), Caroline (Reine de Naples), et bien évidemment, Napoléon lui-même à Sainte Hélène.
Le personnage récurrent de toute la série est Letizia (la mère, Madame Mère).
L’objectif du projet est d’enquêter, à travers l’histoire complexe des Bonaparte, sur le concept de famille et ses dynamiques internes, du pouvoir au sexe, de l’affection aux trahisons.
 
L’histoire dans l’histoire
Cet  épisode est dédié à la Toscane, à l’Italie, à la Musique et à l’Amour.
Pauline Bonaparte était considérée comme la plus belle femme d’Europe de son temps. Canova, a laissé l’extraordinaire sculpture qui la représente, et que l’on peut voir à la villa Borghese de Rome. Cette femme, qui a eu à ses pieds, et pas qu’à ses pieds, plus d’hommes que n’importe quelle autre, a consacré la dernière partie de sa vie à l’amour qu’elle a conçu pour un jeune musicien : Giovanni Pacini.  
Ce  jeune compositeur, né à Catane par hasard et mort à Pescia, a été célèbre dès sa prime jeunesse dans le monde théâtralpour ses œuvres. Il était très beau.
Entre la princesse et le musicien, va très vite éclater un rapport affectif déséquilibré. Ils vont vivre tous deux dans la villa Paolina de Viareggio, construite dans le seul but d’abriter leur fol et impossible amour. Un amour insensé et tourmenté, qui sera le dernier pour la Princesse Pauline.
Le spectacle mêle étroitement la vie de trois générations : la plus que quadragénaire Pauline, la presque octogénaire Letizia, et le jeune Giovanni, dit Nino, âgé d’à peine vingt-cinq ans. Et sur tous, plane l’ombre de Napoléon.
 
Les interprètes sont Luca Tanganelli (Giovanni Pacini), jeune acteur de Pescia, diplômé de l’Académie d’Art Dramatique de Rome; Francine Massiani (Pauline Bonaparte Borghese), comédienne et chanteuse corse, fille de deux siciliens émigrés à Milan; Marie-Paule Franceschetti (Letizia Ramolino Bonaparte), comédienne corse. Ils jouent en langue corse, française et italien.
 
Ce spectacle est aussi un hommage à Giovanni Pacini, à l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance
Conseiller scientifique Jean-Marc Olivesi
Musique: Giovanni Pacini
Costumes: René- Maria Acquaviva et Sartoria Capricci di Carnevale di Livorno
Photos : Silvio Siciliano
Mise en scène Orlando Forioso
Production Compagnie TeatrEuropa di Corsica et Teatro dei Garzoni di Pescia
En collaboration avec le Musée Bonaparte d’Ajaccio
 
Vendredi 24 août à 18h30 | LUMIU - Clos Culombu
Samedi 25 août à 21h00 |VILLE DI PIETRABUGNO - Ghjesa Di Santa Lucia
Dimanche 26 août à 20h30 |SORIU - Ghjesa Santa Croce
 
 




Dans la même rubrique :
< >

L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Le courrier des lecteurs