Corse Net Infos - Pure player corse

L’opération « Vers un métier » de pôle emploi Bastia à la boulangerie Ghisoni-Mariotti


Rédigé par Philippe Jammes le Vendredi 17 Mai 2019 à 16:01

Afin de renforcer son accompagnement auprès des entreprises, Pôle emploi organise une opération intitulée « Vers un métier ». Ces opérations visent à faire connaître aux demandeurs d’emploi les métiers ou secteurs en tension et à renforcer leur attractivité afin de satisfaire les besoins en main-d’œuvre des entreprises. Dans ce cadre, le Pôle emploi de Bastia a organisé vendredi matin une visite de l’atelier de production de la boulangerie Ghisoni-Mariotti à Biguglia.





« Cette opération s’adresse à un public de jeunes et de demandeurs d’emploi en reconversion » soulignait sur place Lucie Colas de Pôle emploi Bastia. « Il s’agit pour eux de découvrir les métiers de ce secteur, ainsi que le process de la production à la commercialisation. Cela nous permet de mettre en lumière un secteur porteur d’opportunité d’emploi. Les demandeurs d’emploi intéressés pourront à l’issu se voir proposer en fonction de leurs profils, un entretien de recrutement, une immersion dans l’entreprise ou une orientation vers les formations existantes ».


Guidés par Elsa Carattini-Ramelli, directrice commerciale de l’entreprise, demandeurs d’emploi et jeunes de la Mission Locale ont pu ainsi découvrir les différents métiers exercés au sein de la maison Ghisoni-Mariotti : boulanger, pâtissier, vendeuse, commercial… 
« Aujourd’hui une boulangerie ne se résume pas au boulanger qui fait son pain » souligne la jeune femme. « Plusieurs métiers y sont exercés avec chez nous un niveau d’exigence très haut à tous les postes. C’est  un travail d’équipe, une véritable chaine de travail, du boulanger au commercial ».


L’entreprise des frères Dominique et Jean-Marie Ghisoni, créée par leur grand père en 1928, se lance aussi dans le e-commerce et l’on peut commander son gâteau ou sa baguette via leur site internet. Cette opération de vendredi  était aussi destinée à revaloriser et redonner ses lettres de noblesse au métier de boulanger.
« Aujourd’hui, beaucoup de jeunes suivent cette formation par défaut, car ils ne savent pas où aller » explique Dominique.Ghisoni. « Il y a un manque de motivation pourtant c’est un métier noble et on peut bien y gagner sa vie et la main d’œuvre est recherchée ».
De son coté son frère Jean-Marie souligne le retour aux sources dans leur entreprise. « Le métier de boulanger a bien évolué mais aujourd’hui les clients recherchent la qualité et abandonnent  la consommation du pain industriel. Nous sommes revenus aux bases fondamentales avec par exemple un long temps de fermentation. Un levain c’est 72 heures de repos ! Le boulanger fabrique sa pâte le jour J mais ne l’utilisera que beaucoup plus tard, attendant une bonne fermentation. De plus nous travaillons avec des produits bio, du blé ancien, du blé écrasé, du seigle,  du khorasan ou encore du petit épeautre. Aujourd’hui les clients recherchent plus que la simple baguette » renchérit son frère, passionné par son métier. 
CNI s’est retrouvé dans le pétrin…. »
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude