Corse Net Infos - Pure player corse

L'Evêque de Corse, Mgr François-Xavier Bustillo, à la rencontre du Pape François


La rédaction le Dimanche 5 Septembre 2021 à 18:25

Fraîchement ordonné évêque d'Ajaccio pour la Corse, Mgr François-Xavier Bustillo, se rendra à Rome du 6 au 11 septembre, pour rencontrer le Pape François. L’occasion de dresser un état des lieux du diocèse et d’évoquer ses perspectives.



Monseigneur François-Xavier Bustillo évêque du diocèse d'Ajaccio pour la Corse - Photo Michel Luccioni
Monseigneur François-Xavier Bustillo évêque du diocèse d'Ajaccio pour la Corse - Photo Michel Luccioni
- Plusieurs évêques des diocèses du Sud de la France se rendront à Rome ce lundi 6 septembre pour la traditionnelle visite ad limina. Quel est le but de cette rencontre et comment va-t-elle se dérouler ?
- Tous les cinq ans, les évêques font un pèlerinage à Rome dans le cadre des visites ad limina apostolorum (signifiant littéralement au seuil des apôtres). Inscrites dans le droit canonique, elles répondent à l’obligation pour les évêques de se rendre au Vatican afin d’échanger avec le Pape, rencontrer d'autres évêques, les différentes congrégations romaines et se recueillir sur les tombeaux de saint Pierre et saint Paul.
Cette visite sera aussi l’occasion de présenter au Pape François le diocèse d'Ajaccio, de faire le point sur ses richesses et sur ses perspectives. Je me prépare donc à ce voyage avec un un esprit d'ouverture et d'aventure.

- ​Quelles questions allez vous évoquer avec le Souverain Pontife concernant la Corse ?
 Je vais sans doute parler au Pape François du potentiel qu'il y a sur cette ile, parce que il y a un potentiel chrétien assez extraordinaire. Je sens et je vois qu'il y a beaucoup de défis à relever en Corse et je tiens à partager avec les autres évêques et le Saint-Père  mon expérience, ce que je vis et ce que je découvre tous les jours sur cette terre que à mon avis a un avenir riche.  Ici j'ai trouvé de la bienveillance, de la disponibilité, de l'intelligence, une belle culture et une belle identité : un cocktail de positif qui nous permettra de faire quelque chose de beau. 

- Quels sont donc ces défis ?
Le premier c'est le réveil de vocations. On pense qu'en Corse il y a pas de vocations mais moi, au contraire, en visitant les paroisses et le confréries de village en village, j'ai eu l'opportunité de rencontrer des jeunes interessants et intéressés. Je ne dis pas que qu'ils ont tous "la vocation" mais je crois que sur l'ile y il a un terreau positif et fécond.
Moi je suis convaincu, que malgré ce l'on dit, les jeunes ici sont actifs et qu'ils ont envie de donner. Ils ont envie de risquer et vivre l'aventure et c'est à l'Eglise de proposer quelque chose de fort, de beau et de stimulant pour leur vie. Donc je pense qu'il faut sortir, aider les jeunes qui se posent des questions pour qu'ils puissent donner aux autres ce qu'ils ont de meilleur. C'est ça le vrai défi vocationnel : avoir en Corse des prêtres autochtones, qui se donnent pour les autres sur leur terre.

- Quel est le bilan que vous dressez et que vous allez présenter au Pape après un peu plus de deux mois en Corse ?
- C'est un bilan très positif que je dresserai parce que pendant ces mois j'ai eu la possibilité de rencontrer les autorités civiles et religieuses de l'ile, de contacter les paroisses des villes et de nombreux villages et je découvre un peuple extraordinaire et mon bilan ne peut être que positif.


- Vous ne serez pas là le 8 septembre pour célébrer la Nativité de la Vierge, une fête qu'en Corse revêt une particulière  importance. Avez-vous un message à faire passer aux fidèles insulaires ?
-
Même depuis Rome je serais en communion de cœurs avec tous les Corses auxquels je souhaite en ce jour de naissance de la Vierge Marie de retrouver la passion. J'ai parlé du réveil des vocations mais je pense qu'il faut avant tout que chacun de nous réveillé  sa passion pour que notre vie ne soit pas banale et ordinaire mais pour qu'elle soit extraordinaire.  

- Le Pape a prévu des voyages à Chypre, à Malte, pourquoi pas la Corse ?
- Pourquoi pas. Je le rencontrerai personnellement et j'aurais peut être la possibilité de lui demander mais je sais que de nombreux évêques lui ont proposé de visiter leur diocèse et l'agenda du Pape François est très chargé. Mais je lui parlerai de l'ile, de ce que je vis, des merveilles que je vois chaque jour et évidemment je vais l'inviter....

Archives CNI - Michel Luccioni
Archives CNI - Michel Luccioni














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047