Corse Net Infos - Pure player corse

Journées Napoléoniennes : 1er et Second Empire, comme si on y était…


Rédigé par José FANCHI le Mardi 14 Août 2018 à 19:36 | Modifié le Mercredi 15 Août 2018 - 23:50


Jusqu’ à aujourd’hui, mercredi 15 août, date anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte, Ajaccio a vécu au rythme des 1 er et Second Empire. Bivouac, défilés, l’oncle et le neveu côte à côte, danses et bal d’Empire, la cité Impériale a véritablement retrouvé l’histoire à l’occasion des Journées Napoléoniennes. Avec force reconstitutions, défilés, films, expositions et concerts. Et ce n’est pas fini. Aujourd’hui, c’est l’apothéose avec l’anniversaire de la naissance de l’Empereur et les cérémonies officielles ponctuées par un gigantesque feu d’artifice.


Des triomphes d'Austerlitz, Iéna et Wagram, jusqu’à la retraite de Russie l’empereur, le bivouac faisait partie intégrante des campagnes de Napoléon pour construire l’Europe de 1769 à 1821. Le mot est aussi utilisé en anglais depuis les guerres napoléoniennes.
Des triomphes d'Austerlitz, Iéna et Wagram, jusqu’à la retraite de Russie l’empereur, le bivouac faisait partie intégrante des campagnes de Napoléon pour construire l’Europe de 1769 à 1821. Le mot est aussi utilisé en anglais depuis les guerres napoléoniennes.
Italiens, Belges, Tchèques, Français, quelques deux cents grognards, accompagnés des deux empereurs, ont rejoint, en délégation, le centre-ville d’Ajaccio pour le coup d’envoi des festivités qui ont commencé lundi et se poursuivent jusqu’à ce soir avec un final de toute beauté et certainement des visiteurs pleinement satisfaits, compte tenu des moyens déployés pour réussir cette manifestation et la projeter pour les années à venir.

Se réapproprier l’enfant d’Ajaccio…

Trois jours pleins, organisés avec méticulosité et passion, mais aussi avec des animations partout, pour tous les goûts : des conférences, des expositions, de la danse, des ateliers forgerons et tout un panel d’activités... tant il est vrai que l’ambition de ces journées est à la fois identitaire, historique et économique. Les organisateurs ont véritablement mis les bouchées doubles. « Nous voulons nous réapproprier l’enfant d’Ajaccio et montrer en quoi il est lié à  notre île afin de proposer une animation qui va créer du lien entre touristes et résidents et développer une manne économique » expliquent les organisateurs, Pierre Pugliesi et Nathalie Cau, respectivement président et directrice de l’OMT (Office municipal de tourisme).
Au programme, défilés des troupes, bivouac, des centaines d’hommes et de femmes en tenues d’époque continueront de patrouiller dans la ville, la Grand-Messe à la cathédrale en l’honneur de l’Empereur, des cérémonies suivies du grand Bal d’Empire et du feu d’artifice…

Ce 15 août 1769

Le 15 août 1769, Napoléon Bonaparte naissait à Ajaccio. Il aura le Destin qu’on lui connait … Depuis plus de 20 ans, différentes associations de la ville sont liées à cette histoire Napoléonienne. Les Journées Napoléoniennes d’Ajaccio permettent à un large public de découvrir ou redécouvrir ce personnage illustre de l’Histoire de France.Musique, danses, manœuvres militaires, expositions d’uniformes, expositions de matériel du Service de santé de la grande armée, ce sont autant de manifestations préparées avec soin. Aussi, les Journées Napoléoniennes, c’est bien sur l’implication très active des associations ajacciennes que l’on salue pour le travail de préparation réalisé :

- Le 2ème régiment des Chasseurs à pied de la Garde d’Ajaccio
- Le Service de Santé de la Grande Armée
- Les Danses Impériales (1er Empire)
- Empreinte Impériale (Second Empire)
- L’orchestre Aria
- Napoléon Méditerranée

Un peu d’histoire

La famille Bonaparte arrive à Ajaccio au début du XVIe siècle. Napoléon y nait en 1769. Depuis 1860, certains membres de la famille sont inhumés en la Chapelle impériale. Une histoire qui se déroule de façon continue depuis cinq siècles, alternance de zones d’ombre et de lumière, de moments difficiles et d’instants de gloire. L’histoire des Bonaparte se confond avec celle de la ville. Ils l’ont vue naître, ont contribué à sa croissance et l’ont propulsée dans l’ère moderne. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?
Un patrimoine immense, héritage d’une famille aux deux Empereurs : Napoléon Ier et Napoléon III. Ajaccio sent Napoléon, Ajaccio respire Napoléon, Ajaccio est Napoléon. Tout, en ville, porte le sceau de la famille impériale : urbanisme, édifices culturels et cultuels, bâtiments civils, toponymie, histoire politique…Cette année, les Journées Napoléoniennes, organisées par l’Office Intercommunal de Tourisme du Pays d’Ajaccio, la ville et la CAPA (Communauté d'agglomération du pays ajaccien) ont pris une toute autre allure et entrent dans l’histoire moderne. Elles seront désormais organisées à plus grande échelle, avec beaucoup plus de fastes…

E cusi sia !
 





Dans la même rubrique :
< >

L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Le courrier des lecteurs