Corse Net Infos - Pure player corse

Jérôme Ferrari : Débats et dédicaces à la librairie La Marge


Rédigé par Vincent Marcelli le Mercredi 19 Septembre 2018 à 22:38 | Modifié le Mercredi 19 Septembre 2018 - 23:45


L’écrivain corse signait, ce mercredi à la librairie La Marge à Ajaccio son tout dernier roman « A son image ». L’histoire d’une jeune photographe de presse partie couvrir la guerre en ex-Yougoslavie et un roman qui s’inscrit, avec la photographie comme fil conducteur, dans la pensée de l’auteur…


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Plus de cent personnes, un débat de près d’une heure et une très, très longue attente pour s’arracher une dédicace (plus d’une heure pour certains), Jérôme Ferrari n’a pas manqué son retour lors de la rentrée littéraire. Son dernier roman « À son image », paru aux éditions Actes Sud, fait déjà un tabac avant sa sortie officielle, ce 22 septembre.
Un roman qui raconte l’histoire d’Antonia, une jeune photographe de presse partie couvrir la guerre en ex-Yougoslavie, avant d’assister, de retour en Corse, à une autre guerre, celle qui va opposer les deux franges du nationalisme corse. L’auteur prend, comme point de départ et fil rouge le décès accidentel de cette jeune femme et son office funèbre qui se décline selon le rituel liturgique en chapitre avec, à chaque fois, des « flash-back » qui rappellent la vie d’Antonia…


Prix littéraire "Le Monde" 2018
« C’est une thématique que j’avais abordée auparavant, rappelle l’auteur, la nouveauté réside dans la photoreportage en tant que thème central. J’avais participé à l’élaboration d’un livre d’analyse d’image en 2015 avec des photoreportages de guerre de 1911. A partir de là, j’ai voulu écrire un roman sur ce thème. Le personnage central meurt dès le début et on suit, à partir du rituel des funérailles, son histoire. A partir de ce lieu unique qu’est l’église, on va sur différents moments de la vie de cette personne. »
« A son image » a reçu, en début de mois, le prix littéraire « Le Monde ». Une nouvelle histoire pour un auteur dont la renommée ne fait que croître. Pour preuve, les dédicaces se sont poursuivies jusque vers vingt heures…


Après des débats particulièrement fructueux et instructifs. Jérôme Ferrari va poursuivre la promotion de son roman et alterner avec son activité d'enseignant en philosophie au lycée Fesch d'Ajaccio. Pour rester au cœur de sa pensée.
C'est du reste avec un plaisir non dissimulé qu'il a rencontré, à la librairie La Marge, certains de ses anciens élèves...





Dans la même rubrique :
< >

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine