Corse Net Infos - Pure player corse

Incidents de Bastia : Un mineur déféré devant un juge, six jeunes gens jugés en comparution immédiate


Rédigé par le Lundi 10 Décembre 2018 à 19:17 | Modifié le Lundi 10 Décembre 2018 - 21:50


Les incidents qui se sont produis samedi en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Bastia auront des prolongements judiciaires pour 7 des 8 personnes qui étaient en garde à vue au commissariat de Bastia depuis samedi après-midi.


Ils avaient été placés en garde à vue pour " participation à un attroupement armé avec cette circonstance qu’ils dissimulaient en tout ou partie leur visage pour ne pas être identifiés, violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en réunion et avec arme, dégradations de biens destinés à l’utilité publique ou à la décoration publique avec cette circonstance que les faits ont été commis en réunion et par personne dissimulant en tout ou partie son visage pour ne pas être identifiée, dégradations en réunion et par personne dissimulant en tout ou partie son visage pour ne pas être identifiée."

Au cours des incidents qui s'étaient produits aux abords de la préfecture de Haute-Corse puis dans les rues voisines - jets de projectile à la préfecture, feu de poubelles et d'un distributeur de billets - un policier avait été victime d'une fracture tibia-péroné à une jambe et un second à une main

Une des 8 personnes a été relâchée sans poursuite au terme de la garde à vue.
En revanche le mineur de 14 ans, qui faisait partie des jeunes gens interpellés, devait être présenté au juge des enfants pour une éventuelle mise en examen.
Les 6 autres devaient être jugés en comparution immédiate ce lundi en fin de journée par le tribunal de grande instance de Bastia où quelques membres de leurs familles s'étaient rassemblés.

Mais dans le courant de l'après-midi l'un d'entre eux qui a été pris en charge par le Samu et transféré au centre hospitalier de Bastia par les pompiers n'a pu être jugé. Un autre a demandé un délai pour être jugé.
Pour les quatre prévenus restant, des peines de prison de 4 mois à 3 ans ferme ont été requises par le parquet qui a également demandé un mandat de dépôt. 
Les prévenus ont finalement écopé de peines de  allant de 6 mois à 2 ans de prison ferme
Plus d'infos à venir




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2019 - 06:56 Kick Boxing : Gala du KBC Lucciana ce samedi

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie