Corse Net Infos - Pure player corse

"Going to Brazil"… en passant par Bastia


Rédigé par Laurent Hérin le Mercredi 11 Janvier 2017 à 19:42 | Modifié le Mercredi 11 Janvier 2017 - 23:45


C’est le cinéma Régent de Bastia qu’a choisi Patrick Mille pour venir présenter en avant-première, et pour la première fois en salle, son nouveau film, Going To Brazil. Les aventures de trois copines embarquées malgré elles dans une aventure à la « Very Bad Trip »


"Going to Brazil"… en passant par Bastia
Jury du dernier Festival Arte Mare, Patrick Mille, acteur et jeune réalisateur a choisi Bastia pour la première nationale de son nouveau film, Going To Brazil.
Un coup de cœur pour la Corse ? Sûrement. Et aussi l’envie d’un peu de soleil en cette période de grisaille parisienne, plus adéquate au sujet du film.  

L’histoire ?
Trois jeunes femmes au quotidien maussade embarquent pour le Brésil après avoir reçu l'invitation de mariage de leur amie d'enfance qui a trouvé l'amour auprès d'un jeune et riche brésilien. Mais à peine ont-elles posé le pied sur le sol brésilien que les trois jeunes femmes commettent l'irréparable – elles tuent par mégarde un jeune homme trop insistant – les entraînant dans un bad trip qu'elles auraient préféré éviter.

 

Avant de réaliser un drame – le remarqué Mauvaise Fille qui a valu à Izia Higelin le César du Meilleur Espoir féminin en 2013 – Patrick Mille a joué la comédie pendant de nombreuses années, mais sans jamais perdre son désir de devenir cinéaste : « Sur le plateau je suis toujours là - raconte à CNI le réalisateur - même quand je ne tourne pas. J’observe, je fais mon apprentissage, j’emmagasine. J’ai eu cette attitude dès mon tout premier film et j’en ai profité pour regarder et apprendre un peu la technique, mais aussi la gestion d’un plateau, d’une équipe. ».

 

Il a surtout réussi le passage du deuxième film. Ce qui n’est jamais évident quand on vient, comme lui, de la télévision. Bien aidé entre autre par le soutien sans faille de son distributeur Océan Films, Patrick Mille ne vient pas seul présenter le film: ce samedi au Regent de Bastia il sera accompagné des ses trois magnifiques comédiennes Vanessa Guide jeune actrice montante déjà à l’affiche des Nouvelles Aventures d’Aladin et d’Hypercondriaque, Philippine Stindel découverte dans Mercuriales et Margot Bancilhon qu’on ne présente plus et qui était à l’affiche de Nous trois ou Rien ou encore Five.

 

Le film qui sort le 22 mars prochain n’a pas encore été diffusé en salle mais est passé par quelques Festivals dont le Festival International du Film de Comédie de Liège ou il a remporté le Grand Prix du Jury. De bonne augure tant on sait que les comédies ont souvent plus grâce aux yeux du public que des jurés professionnels.

 

Samedi soir, à 21 heures, en salle 1 du Régent, les bastiais auront l’occasion et la chance de découvrir cette pétillante et pertinente comédie. Et de passer une soirée sous le signe de la fête et du Brésil qui se poursuivra au Black Sheep jusqu’au bout de la nuit. 


Trois questions à Patrick Mille

 

Going to Brazil est votre deuxième réalisation. Après Mauvaise Fille, vous choisissez la comédie, pourquoi ?

-Après Mauvaise fille, qui n’était pas précisément une gaudriole, j’ai eu envie de légèreté, de comédie et d’action. Comme je ne me vois pas faire tout le temps le même film je me suis dit que j'allais faire carrément différent. Même si dans ces deux films les héroïnes vivent une situation dramatique mais qui dans le cas de Going to brazil est traitée par le prisme de la comédie. 

 

Votre film ce déroule au Brésil, une destination au hasard ?

-Parce que, très sincèrement, j’ai choisi un pays avant d’écrire l’intrigue. Je voulais tourner à l’étranger, et je suis fou de Rio et du Brésil, qui me fascine depuis que je suis petit, depuis ma première vision de "l'homme de Rio".  J’aime les brésiliens, leur musique, leur cinéma, leur Histoire, bien sûr leur football. Et le fait que ça se passe au Brésil rend, je crois, cette histoire plus sexy, plus dingue et en même temps crédible. Car à Rio l'improbable, l'absurde comme le merveilleux peut se trouver à chaque coin de rue. 

 

Vous avez choisi Bastia pour votre avant-première nationale. Pourquoi la Corse ?

Tout d'abord j'adore la Corse! Ensuite j'ai vraiment découvert Bastia en octobre dernier à l'occasion du festival Arte Mare, ou j'ai passé en tant que membre du jury une semaine fantastique. J'ai trouvé le public lors des projections vraiment formidable. Alors comme première date d'avant-première de la tournée de Going to Brazil j'ai dit Bastia of Corse! Et puis j'ai une pensée pour mon ami Jean Luisi que j'aimais beaucoup, acteur merveilleux né à Santa-Maria-Di-Lota. Qui nous a quittés il y a 10 ans.




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine