Corse Net Infos - Pure player corse

Gilles Simeoni : "Le projet du parking Gaudin ? Même pas une ébauche "


Rédigé par le Mercredi 24 Décembre 2014 à 00:18 | Modifié le Mercredi 24 Décembre 2014 - 13:35


Le maire de Bastia, Gilles Simeoni, en mettant un terme à l'avant-dernier conseil municipal avait promis, en fixant la date de la dernière séance de l'année que l'on ne se ferait pas de cadeaux malgré la proximité des fêtes. Mais l'ultime conseil de 2014 s'est déroulé, mardi, comme un long fleuve tranquille et s'il n'y avait eu cet échange relatif au futur parking Gaudin et les quelques flèches décochées par l'opposition, on se serait singulièrement ennuyé dans la salle de délibérations de l'hôtel de ville bastiais.


Emmanuelle de Gentili, Gilles Simeoni et Michel Castellani pendant l'intervention de Jean Zuccarelli…
Emmanuelle de Gentili, Gilles Simeoni et Michel Castellani pendant l'intervention de Jean Zuccarelli…
Un certain nombre de rapports avaient été examinés jusque-là sans que l'assemblée communale, opposition comprise abondant dans le sens de la municipalité ou bien alors s'abstenant, ne s'en émeuve.
Le cours du conseil changea quand Emmanuelle de Gentili présenta à l'assemblée un avenant  à la convention de maîtrise d'ouvrage délégué avec la SEM Bastia-Aménagement relative à l'aménagement de l'espace Gaudin.
Il s'agit là, de réaliser un parking de 300 places, un espace public ainsi qu'une salle de danse.
Mais la construction de l'espace avait suscité à l'époque l'inquiétude des parents d'élèves et de la communauté éducative, le projet se situant entre l'école Gaudin et le collège Simon-Vinciguerra.
Pour répondre à ces préoccupations, la nouvelle majorité municipale a souhaité réaliser, parallèlement aux études géotechniques et hydrogéologiques, des études supplémentaires afin de déterminer "les nuisances éventuelles que pourrait générer la présence d'une gaine d'extraction d'air vicié à proximité des cours de récréation des deux établissements" ainsi que le souligna Emmanuelle de Gentili.

Sur ce plan la municipalité a été semble t-il rassurée.
Dès lors le projet devrait reprendre le cours de son évolution auquel sera associé notamment un comité de suivi au sein duquel on devrait retrouver des partisans et des opposants au futur espace d'hier et d'aujourd'hui.
Mais pour Jean Zuccarelli la municipalité "veut faire trainer les choses en longueur".
"Je crois que nous sommes confrontés à une stratégie dilatoire, de reports, de retards sur tous les grands projets de la ville" a souligné l'élu de l'opposition. "S'agissant du parking Gaudin, on ne comprend qu'on ait pu laisser passer quasiment une année : cet avenant à la convention de maîtrise d'ouvrage le confirme, nous avons, déjà, un an de retard et cela est préjudiciable pour tout le monde.
" Nous ne disons pas qu'il ne fallait pas mener cette étude, d'impact sur la qualité de l'air ajoutait Jean Zuccarelli après le débat, mais nous pensons qu'il était tout à fait possible de mener en parallèle les études de faisabilité technique : l'assistance à la maîtrise d'ouvrage a été été désignée en Novembre 2013 et la municipalité, on le voit bien, séquence les opérations. Le dossier a pris un retard extrêmement préjudiciable pour Bastia, pour le quartier et pour ses commerçants" a t-il répété.
"Nous voyons sur ce projet, et c'est symptomatique, comme sur beaucoup d'autres projets, il y a de la part de la municipalité une incapacité à décider."
Et d'insister.
"Il faut pouvoir assumer ses choix - le maire de Bastia ne le fait pas encore totalement - ici celui de faire le parking Gaudin quand on a adopté pendant la campagne électorale des postures opportunistes. Il y a un virage sur l'aile : on verra s'il s'opèrera totalement sur les grands projets structurants de la ville.  La conversion à certains de ceux que nous avons porté, envers et contre tout, est extrêmement coûteuse aujourd'hui pour la ville."
Pour Jean Zuccarelli "ces atermoiements que l'on est en train d'instaurer en mode de gouvernance sont préjudiciables et je regrette que cela fasse, également, tâche d'huile sur la communauté d'agglomération de Bastia".

Gilles Simeoni, qui est resté tmpassible, tout le temps de l'intervention de Jean Zuccarelli, puis de celle de Francis Riolacci, n'a pas manqué d'arguments dans sa réponse contenue pour l'essentiel dans notre vidéo.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Mai 2018 - 01:12 Furiani : Ghjovi tuttu mondu hà parlatu corsu

Vendredi 25 Mai 2018 - 00:44 Bastia : Un autre regard sur Cicéron

Corse | Entretiens | Elections | Institutions





Derniers tweets
Corse Net Infos : Aspetumu u vostru sustegnu Avec #OKpal soutenez #CNI ! https://t.co/EimdOC7Xpg
Vendredi 25 Mai - 10:42
Corse Net Infos : Consultez la #météo #orse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Vendredi 25 Mai - 10:40
Corse Net Infos : La photo du jour : Quand le Soleil illumine A Revellata https://t.co/wyJEthUNwg https://t.co/FUmBnlQYF8
Vendredi 25 Mai - 10:16
Corse Net Infos : Furiani : Ghjovi tuttu mondu hà parlatu corsu https://t.co/JxXltQplcC https://t.co/7DkPOvdgLb
Vendredi 25 Mai - 10:16



Newsletter






Galerie