Corse Net Infos - Pure player corse

Furiani - Plus de match le 5 mai : les sénateurs décideront le 14 octobre


Philippe Jammes le Vendredi 24 Septembre 2021 à 17:53

Après les députés qui se sont déclarés favorables au projet de loi de Michel Castellani sur la commémoration du 5 mai, ce sera au tour des sénateurs de se prononcer le 14 octobre. Le point sur le dossier a été fait ce vendredi matin sur la place Saint Nicolas à Bastia.



Le kiosque à musique n’avait peut-être jamais rassemblé autant d’élus nationaux  qu'en ce vendredi matin. 24 se^tembre A l’occasion de la présentation du projet de loi du député de la Haute-Corse Michel Castellani devant le sénat le 14 octobre prochain, le point a été fait en présence d’une bonne dizaine d’élus  dont  Michel Castellani, Jean-Félix Acquaviva, député de la 2nde circonscription de Haute-Corse, Paulu Santu Parigi, sénateur de la Haute-Corse, Thomas Dossus, sénateur du Rhône, Guy Benarroche, sénateur des Bouches du Rhône….
« Si nous sommes tous réunis ici aujourd’hui, c’est pour vous faire part d’un enjeu important » déclarait en préambule Josepha Guidicelli, présidente du collectif des victimes du 5 mai 1992. «D’ores et déjà l’ensemble des députés de l’Assemblée Nationale ont accepté le projet de loi* de Michel Castellani et que le 5 mai doit être marqué d’une pierre blanche sans match de Ligue 1 ni de Ligue 2. La ministre des sports, elle-même y a souscrit. Je tiens à remercier le groupe parlementaire écologiste Solidarité et Territoires pour leur soutien et leur aide. Ce projet de loi passera le 14 octobre devant le Senat et on espère qu’il fera consensus. Le collectif sera sur place ce jour là ».
La balle est donc aujourd’hui dans le camp des sénateurs : «Avec mon groupe que j’ai harcelé, on ira jusqu’au bout de notre démarche » souligne Paulu Santu Parigi, sénateur de Haute-Corse. «Le 14 octobre nous aurons une niche**, pour passer la loi devant le sénat. On a d’ores et déjà beaucoup travaillé avec les sénateurs. Mais pour nous le texte doit être voté tel qu’il est, sans aucune modification, sans changer une virgule. Sinon ce serait catastrophique et reporterait le vote aux calendes grecques ».
Présent aussi le sénateur du Rhône, Thomas Dossus : «Ce drame du 5 mai est un drame national et donc cela doit intéresser tous les élus du pays. L’objectif sera d’avoir la même unanimité qu’à l’Assemblée Nationale. On veut faire un texte transpartisan car ce drame doit unir. Ce texte doit être un acte de réconciliation entre le monde du football et le peuple du football. Il y a là un devoir de mémoire. Ces prochains jours on va travailler pour lever les quelques freins qui existent encore ça et là. On doit leur faire se rendre compte de l’inaction des instances du foot durant ces trente dernières années ».
Prenant la parole en dernier, Michel Castellani remerciait le collectif pour son travail et ses collègues parlementaires du groupe Solidarité et Territoires. «Le 5 mai est une question prégnante et douloureuse. Il fallait aller au bout de notre démarche et il y a eu un gros travail. On a du faire face à des résistances de la part des instances du football français, à des pressions énormes. Mais aujourd’hui on a eu l’unanimité des députés sur ce projet de loi. Il faut aujourd’hui que le Sénat fasse de même ».
 
*Jeudi 13 février 2020, les députés ont adopté, en première lecture, la proposition de loi visant au gel des matchs de football le 5 mai. L’article unique de la proposition de loi « sanctuarise » la journée du 5 mai en gelant les rencontres ou manifestations sportives organisées dans le cadre ou en marge des championnats de France professionnels de football de première et deuxième divisions, de la Coupe de France de football et du Trophée des Champions. Par ailleurs, lors des rencontres ou manifestations sportives entre clubs amateurs de football, une minute de silence sera observée. Enfin, les arbitres et les joueurs des deux équipes devront porter un brassard noir lors des matchs officiels de championnats amateurs et lors des matchs de football en compétition internationale.
« Art. L. 334‑1. – En hommage aux victimes du drame national de Furiani, aucun match de football des championnats professionnels de la Ligue 1, de la Ligue 2 et de la Coupe de France, n’est joué à la date du 5 mai. »
**Une niche ou une fenêtre parlementaire est une séance mensuelle où des députés et des sénateurs peuvent déposer des propositions de loi. Ils sont alors maîtres de l’ordre du jour, c’est-à-dire des thèmes, qui seront abordés pendant cette séance.
  















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047