Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Football : quand la Corse battait l’équipe de France


La rédaction le Samedi 12 Décembre 2020 à 17:24

En cette soirée de février 1967 les spectateurs du Stade Vélodrome de Marseille n’en revenaient pas ! Dans les tribunes les supporters scandaient à l’unisson : « Laissez-les marquer ! laissez-les marquer ! » alors que l’équipe de France était en pleine déroute.
Qui était donc cet adversaire redoutable qui domptait l’équipe Nationale ? Tout simplement l’équipe de Corse !



« Affligeant : équipe de France sans inspiration, ridiculisée par les Corses (2-0) ». La supplique du public s’adressait à l’équipe de Corse.
Après la rencontre le sélectionneur tricolore déclarait, non sans une pointe d’humour : « Ils en ont dans le ventre vos Corses. Si un jour on vous file votre indépendance, vous pourrez toujours espérer jouer un rôle sur le plan international ! ».
 
Succès de la sélection Corse
 
Ce n’était pas la première fois que la sélection Corse déjouait les pronostics des paris sportif. Déjà en 1962 elle avait battu Nice, club de Ligue 1 (1-0) et fait un bon match nul en 1963 contre le grand Reims de l’époque (1-1).
C’est Just Fontaine, sélectionneur de l’équipe de France qui a eu l’idée de cette troisième sélection Corse. Il cherchait un opposant de qualité pour ses joueurs à la veille d’une rencontre face à la Roumanie dans le cadre du championnat d’Europe des Nations.
Fontaine contacta à Victor Sinet, journaliste corse à France football et à l’Équipe afin d’exiger que l’équipe soit exclusivement composée de Corses.
La requête ayant été relayée par le quotidien sportif permit de réunir une quinzaine de joueurs insulaires professionnels ou amateurs autour de l’entraîneur Pierre Sinibaldi.
Parmi les joueurs qui évoluaient pour la majorité dans des clubs de l’île se trouvaient d’excellents techniciens comme les Ajacciens Ange Alfonsi (GFCA) et Jean Marcialis (ACA) et un numéro 9 Bastiais, Etienne Sansonnetti, qui était à l’époque meilleur buteur de Ligue 2. L’année suivante, en 1968, passé à l’ACA, il termina la saison en tête des buteurs de Ligue 1.
 
Quand le football Corse brillait au niveau national
 
L’intérêt de Just Fontaine pour se mesurer à une équipe Corse peut à priori surprendre. Après tout, l’équipe de France ne manquait pas d’adversaires.
Ce challenger particulier a été choisi par le sélectionneur des Bleus en fonction de deux critères. Premièrement il fallait une équipe qui puisse être rapidement mise sur pied et qui pourrait évoluer selon le schéma tactique des Roumains. Deuxièmement, choisir les Corses c’était reconnaître implicitement la percée que le football insulaire exerçait au plan national.
En effet, les clubs de l’île réalisaient un excellent parcours depuis leur ascension en CFA (1959) et en Ligue 2 professionnelle (1965).
La veille de cette rencontre historique pour les Corses, le GFC Ajaccio avait remporté trois titres de Champion de France amateur (1963, 1965 et 1966) et était encore en lice en cette année 1967. Le SEC Bastia et l’AC Ajaccio étaient bien placé en deuxième division et jouaient la montée parmi l’élite.
A tous ces bons résultats, venaient s’ajouter un dynamisme et une qualité footballistique qui tranchait avec le niveau national peu brillant de l’époque.
Enfin, ce match vitrine contre la France permettait du point de vue Corse de montrer une autre image du football insulaire qui était considéré au niveau national comme faisant preuve d’un excès d’engagement et dont les supporters étaient jugés « trop passionnés ».
 
Vous pouvez voir ou revoir le résumé du match ici.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047