Corse Net Infos - Pure player corse

Festival de la BD à Bastia : Le prix des lycéens récompense l'album Tristan & Yseult


Rédigé par Laurent Hérin le Jeudi 5 Avril 2018 à 18:04 | Modifié le Jeudi 5 Avril 2018 - 21:38


Dans le cadre du Festival de la Bande dessinée (BD) à Bastia, qui se déroule du 5 au 8 avril au Centre culturel Una Volta, avait lieu, ce jeudi, la remise du prix des lycéens 2018. L’occasion pour des élèves et les auteurs sélectionnés de croiser leurs idées et leurs regards. Le prix est décerné à Agnès Maupré et Singeon pour Tristan & Yseult.


Le prix des lycéens a pour vocation de faire découvrir aux adolescents une sélection de bandes dessinées sélectionnées parmi des ouvrages contemporains de qualité. Cette année, quatre lycées de Bastia et un lycée de Corte ont participé à l’opération. Prenant leur rôle de jurés très à cœur, les lycéens ont été nombreux à se presser, jeudi, vers 15h devant la porte du Régent ou était organisée la remise des prix. Les auteurs sont là également : Troubs et Nicolas Dumontheuil pour La Longue Marche des Eléphants, Agnès Maupré et Singeon pour Tristan et Yseult, Thomas Azuelos et Simon Rochepeau pour L’homme au Bras de Mer.
 
Les lycéens sur scène
Une fois tout ce petit monde installé dans la grande salle du Régent, Philippe-Jean Catinchi prend la parole. Ce rédacteur du service Culture du journal Le Monde, grand habitué de la manifestation, est venu de son village du Cap Corse pour l’occasion. Il lance, tout de suite, les hostilités, n’hésitant pas à apostropher les lycéens, à les encourager même à venir le rejoindre devant le grand écran. Une dizaine de lycéens siègent bientôt à ses côtés. Des jeunes qu’il interpelle et interroge avec précision : « Votre expérience ? Qu’en tirez vous ? Est-ce facile de choisir ? Comment s’est fait ce choix ? Vos critères ?... » Il présente aussi les trois ouvrages et leurs auteurs.

La parole des jeunes
Pas évident de se lancer, mais son énergie communicative a raison des adolescents qui prennent la parole pour partager leur expérience. Si certains sont plus diserts que d’autres,  tous soulignent le plaisir qu’ils ont eu à participer à l’aventure. Pour L’homme au Bras de Mer, un jeune avoue : « avoir aimé le dessin, même si j’ai trouvé l’histoire assez difficile à comprendre ». Un autre enchaîne sur « le fait que l’histoire n’est pas une fiction, mais plutôt une enquête sur un sujet sensible – le drame de la piraterie sur les côtes d’Afrique – avec un formidable travail sur l’image ». C’est aussi « l’importance du sujet qui l’a touché » pour La Longue Marche des Eléphants et « son étonnant traitement en noir et blanc. » Sous l’œil attentif des auteurs, la parole des jeunes se libère.

Un choix difficile
Mission accomplie pour Philippe-Jean. Il relance pour Tristan et Yseult ? « Histoire plus classique, mais un traitement contemporain avec une Yseult très féministe. En tous cas, maître de son destin ». Il déclenche la réaction immédiate d’une lycéenne : « Oui, c’est la reprise d’un mythe, mais la thématique est universelle. J’aime aussi le choix de la colorisation, du graphisme. Le choix de ce thème rend cette BD unique ». L’assemblée, étonnée par la justesse du propos, applaudit. Dernière question à la volée avant la remise du prix : « Quelle expérience d’avoir été juré ? » interroge Philippe-Jean. Les réponses fusent : « Le choix est difficile, mais j’ai aimé l’aventure. C’est amusant de comparer les trois livres, vu leurs différences. » Un autre lâche : « c’est une bonne expérience. Difficile de juger, on essaye juste de donner notre avis. » Plusieurs reconnaissent que « ce ne sont pas des albums qu’on aurait lu naturellement. »

Un prix pour Tristan & Yseult
Le nom des vainqueurs est, alors, révélé : Agnès Maupré et Singeon pour Tristan & Yseult. Ils viennent recevoir leur prix des mains de Juana Macari, directrice du Centre culturel Una Volta qui organise le Festival BD à Bastia. A la fin de la cérémonie, tout le monde est convié à rejoindre le lycée Jean Nicoli dont une des classes participe au concours et où sont exposées des planches originales des trois albums sélectionnés. Nouvelle occasion de croiser l’expérience des auteurs avec celle des élèves et d’échanger autour de la bande-dessinée.

Vers une nouvelle collaboration ?
Les deux lauréats affirment leur « réel plaisir d’avoir participer à ce prix. Et encore plus de l’avoir remporté. Ce qui est passionnant c’est de croiser notre regard avec celui des élèves, de participer à une telle expérience auprès d’un public jeune » explique Agnès Maupré. Côté projets, Singeon confirme : « Je viens de terminer un album où je dessine, mais ou j’ai aussi, pour la première fois, écrit le scénario. C’est pour la série Sociorama éditée chez Casterman et qui traite de sujets de société. Le mien s’intitule Vacances au Bled. Une très belle expérience ». La suite ? « On aimerait collaborer à nouveau ensemble. » Ce que confirme Agnès en se dirigeant vers le buffet préparé  par les élèves du Lycée : « On y pense ». Si c’est le cas, il y a fort à parier qu'on les retrouvera très bientôt à Bastia !

Le festival de la BD à Bastia se poursuit jusqu'au 8 avril. Plus d'infos ici.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie