Corse Net Infos - Pure player corse



En Corse, au moins 70 médecins généralistes en grève les 1er et 2 décembre


Thibaud KEREBEL le Mercredi 30 Novembre 2022 à 18:34

Pour marquer leur exaspération face à des conditions de travail dégradées, les syndicats de généralistes corses appellent à fermer les cabinets les jeudi 1er et vendredi 2 décembre prochains. Pour le moment, 70 médecins de l'île ont annoncé leur participation au mouvement.



De droite à gauche le dr. Antoine, Grisoni, le dr. Laurent Carlini et le dr. François Agostini
De droite à gauche le dr. Antoine, Grisoni, le dr. Laurent Carlini et le dr. François Agostini
Le mouvement est national, mais l'URPS Médecins Libéraux de Corse a décidé de s'y joindre. En effet, l’ensemble des syndicats de médecins généralistes corses ont appelé à la grève, les 1er et 2 décembre, pour manifester contre un manque de considération de leur profession. « Les mouvements de grève en médecine c’est d’habitude plus théorique que réel. Mais la fermeture des cabinets c’est assez symbolique. Et cette fois-ci, nous avons l’impression que l’adhésion sera beaucoup plus forte que d’habitude parce qu’il y a un écœurement et un épuisement », explique le Dr Antoine Grisoni. Présent ce mercredi à Corte, le président de l'URPS-ML a précisé avoir reçu 70 réponses favorables de médecins corses, sur les 300 généralistes en service sur l'île. Un pourcentage très important, qui marque l'ampleur des doléances.

En cause, notamment, le prix de la consultation. « Le tarif est bloqué depuis 6 ans et ne correspond plus à la réalité de l’exercice médical, à savoir le plus souvent des patients chroniques et polypathologiques qui nécessitent du temps et des prises en charge complexe. La consultation à 25 euros est totalement déconnectée de la réalité du travail que cela demande », explique-t-il. Dans ce droit fil, le collectif « Médecins pour demain », qui rassemble aujourd’hui plus de 12 000 généralistes sur les réseaux sociaux, demande une revalorisation de la consultation à 50 euros afin de « faire reconnaître la valeur de leur métier »

Mais ce n'est pas tout. Le Dr Antoine Grisoni déplore également « le transfert à marche forcée d’une partie des actes considérés comme simples et faciles à d’autres professions, sous couvert de libération de temps médical ». « Petit à petit le champ d’activité du médecin généraliste se rétrécit, et il lui reste plus que les actes complexes et chronophages », décrit-il, « Ce transfert de tâches ne laisse pas le temps aux équipes de s’organiser, impose des solutions verticales et déshabille petit à petit complètement notre champ d’activité. Nous en avons marre d’être victimes de cela ». Un « ras-le-bol » général qui explique la fermeture de nombreux cabinets ces jeudi 1er et vendredi 2 décembre.

 














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022