Corse Net Infos - Pure player corse

Elisabeth Moreno en visite à Bastia : "les victimes de violence sont partout et elles ont besoin qu'on les accompagne"


La rédaction le Vendredi 24 Septembre 2021 à 14:29

Elisabeth Moreno, la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances était en visite à Bastia ce vendredi 24 septembre pour témoigner de l’action du gouvernement dans la lutte contre les violences conjugales.



La ministre entourée des acteurs de terrain engagés pour endiguer ce fléau
La ministre entourée des acteurs de terrain engagés pour endiguer ce fléau

Lutter contre les violences faites aux femmes, c’est un travail collectif. La ministre, Élisabeth Moreno, l’a constaté ce vendredi matin à Bastia lors de sa visite à l'unité hospitalière départementale de lutte contre les violences faites aux femmes où elle a rencontré tous les acteurs de terrain engagés pour endiguer ce fléau. Elle n'a pas choisi son déplacement par hasard la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la diversité et à l’Égalité des chances. Pour marquer le deuxième anniversaire du Grenelle des violences conjugales, elle est venue en Haute-Corse pour remettre les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite au docteur Hatem Balle, exemplaire dans ce combat. "Vous faites honneur au service public auquel vous êtes attaché" a-t-elle déclaré à la Citadelle dans les locaux de cette unité hospitalière spécialisée qui depuis 2017 reçoit, écoute, soigne et accompagne toutes les victimes de violences physiques et psychiques, des premiers soupçons jusqu’au tribunal.  "En créant cette unité, a souligné la ministre - la Haute-Corse s'est dotée d'un outil de coordination et de territorialisation extrêmement efficace."
En effet en moins de 4 ans d'existence cette structure, dirigée par le docteur Hatem Balle, médecin urgentiste formé et nommé référent départemental de l’unité, a accueilli plus de 1600 femmes et enfants qu'y ont trouvé une écoute, une aide personnalisée et une prise en charge pluridisciplinaire, transversale et gratuite.

Une proposition concrete  
Depuis sa création l'unité fait face à une monté en charge de la demande, signe, comme l'a souligné Elisabeth Moreno, du professionnalisme d'une équipe qui a su déployer des partenariats avec d'autres structures engagées au service des femmes et de leurs enfants. Aujourd'hui la structure, qui est sollicitée par les professionnels mais aussi directement par les victimes, a besoin de plus professionnels pour accueillir les nombreuses demandes d'aide. Et ce vendredi une proposition concrète est arrivée de la part de la ministre  "Je suis venue en Corse pour saluer le travail remarquable de tous ceux et celles qui sont engagés dans la lutte des violences faites aux femmes" détaille mme Moreno qui a officiellement invité l'unité du docteur Balle à rejoindre le réseau Re#start qui regroupe les structures qui soignent et accompagnent les femmes en difficulté ou victimes de violences. "La lutte contre les violences faites aux femmes constitue une priorité du Gouvernement depuis 2017. Dans ce contexte, les structures d’accueil des femmes victimes de violences sont indispensables pour permettre aux victimes de s’extraire du cycle des violences et de se reconstruire. Il essentiel d’en étoffer le maillage sur notre territoire. C’est pourquoi j’ai proposé u docteur Belle de rejoindre Re#start", a déclaré Élisabeth Moreno.

L’égalité entre les femmes et les hommes :  grande cause du quinquennat 
Comme l’a souligné la ministre avec son unité départementale, le centre hospitalier de Bastia s’inscrit pleinement dans la politique di gouvernement  de lutte contre les violences faites aux femmes et dans la grande cause du quinquennat pour l’égalité femmes-hommes.  ​L'Unité dirigée par le docteur Belle  a été précurseure. En franchissant la porte de cette structure qui travaille en partenariat avec l'Agence régionale de la Santé de Corse, le CIDFF, la CORSAVEM, la CPAM de Bastia, la Police Nationale de la Haute-Corse, la Gendarmerie de Corse, la direction de l'hôpital de Bastia et le Ministère de la Justice on a une prise en charge globale. même s'il ne s'agit pas encore d'une unité médico judiciaire, il s'agit d'un bel exemple de coordination qui ressemble à la nouvelle mesure que le gouvernement est en train de déployer : "Les hôpitaux sont les premiers endroits où les victimes trouvent du réconfort , souligne la Ministre,  Avec le ministre de la Santé Olivier Véran on va déployer 5 million d’euro pour que les victimes puissent déposer plainte à l’hôpital et pas à la police. En effet les femmes victimes de violences sont dans une telle détresse qu’il leur est parfois difficile d’aller au commissariat ou à la gendarmerie. L’idée de pouvoir déposer une plainte simplifiée directement à l’hôpital permettrait une libération de la parole plus précoce et un accompagnement médical, social et psychologique plus rapide et personnalisé."


On écoute la ministre 


 

A l’issue de la visite, la ministre a remis au Dr Hatem Balle les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite dans les jardins suspendus du musée de Bastia.  Élisabeth Moreno s'est en suite rendue dans les locaux du Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) de Bastia où elle a échangé avec les équipes en charge de l’accueil et de l’accompagnement des femmes victimes de violences.  

 

La ministre s'est ensuite rendue au centre culturel L’Alb’Oru pour assister à une table ronde relative au projet de centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) qui sera ouvert à Corte avec le Procureur de la République, la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE), la structure lauréate de l’appel à projet : CORSAVEM, l’EPE, association partenaire et le SPIP de Corse.  

En début d’après-midi, la ministre s'est rendue au musée archéologique de Mariana où elle a ouvert la Conférence régionale sur l’avenir de l’Europe, concertation citoyenne composée d’une série de débats et de discussions menés par des citoyens tirés au sort pour partager leurs attentes et espoirs sur l’avenir de l’Europe. Leur contribution alimentera les priorités de la Présidence française de l’Union européenne qui débutera le 1er janvier 2022.
 























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047