Corse Net Infos - Pure player corse

Elections européennes 2019 : Deux corses à la rencontre des candidats pour lutter contre l’extrême pauvreté


le Lundi 25 Mars 2019 à 13:47

Philippe et Vanessa, deux corses âgés de 30 et 34 ans, font partie des 50 jeunes ayant été sélectionnés pour devenir jeunes Ambassadeurs de ONE, l’ONG de lutte contre l’extrême pauvreté cofondée par Bono de U2.




Dès aujourd’hui et pendant un an, Philippe avocat ajaccien et Vanessa bastiaise d'adoption, et  iront à la rencontre de leurs élus et des citoyens de la région pour les convaincre d’agir avec eux. Leur première mission en 2019 : convaincre un maximum de candidats aux européennes de s’engager à lutter contre les inégalités mondiales une fois élus.

 

A deux mois des élections européennes, 50 jeunes originaires de toute la France se réunissent à Paris pour le lancement de la 6e promotion des jeunes Ambassadeurs de ONE. Leur première mission en 2019 : rencontrer les candidats français et les convaincre de s’engager, s’ils sont élus, à veiller à ce que l’UE tienne ses promesses envers les populations les plus pauvres, notamment en Afrique.

 

Les représentants d’une jeunesse qui se mobilise

 

Agés de 18 à 35 ans, lycéens, étudiants, ou jeunes actifs, ils ont été sélectionnés parmi des centaines de candidatures pour faire partie du programme des jeunes Ambassadeurs de ONE, l’ONG de lutte contre l’extrême pauvreté cofondée par Bono du groupe U2. Ensemble, ils s’engagent à devenir, pour un an, les représentants de d’une génération qui se mobilise à lutter contre les inégalités mondiales. Avec l’ONG ONE, chacun peut faire la différence à son niveau, et les jeunes Ambassadeurs en sont la preuve. Dans leur ville, dans leur école, sur les réseaux sociaux, à l’Assemblée nationale ou au Parlement européen, au sommet du G7 ou dans les festivals d’été, ils organiseront des évènements, iront à la rencontre de leurs élus, donneront des interviews et sensibiliseront le public aux inégalités de genre, d’accès à l’éducation ou d’accès à la santé dans les pays en développement. 

 

Européennes : La course aux signatures

 

Cette année commence sur les chapeaux de roue avec les élections européennes. Après trois jours de formation à Paris, les 50 jeunes Ambassadeurs Français se lancent dans la campagne « ONE VOTE 2019 ». Tout comme les jeunes Ambassadeurs de ONE en Belgique, en Italie, en Allemagne, en Irlande et aux Pays-Bas, ils ont deux mois pour rencontrer un maximum de candidats et de têtes de listes dans leur pays. Leur mission : les convaincre de signer un appel avec lequel ils s’engageront, une fois élus, à lutter contre l’extrême pauvreté en s’assurant que l’Union européenne tienne ses promesses et investisse d’avantage d’aide au développement pour construire un nouveau partenariat avec l’Afrique.

 

Ils auront derrière eux le soutien des citoyens européens qui, selon le dernier Baromètre européen, sont 71% à déclarer que la lutte contre l’extrême pauvreté dans les pays en développement devrait être une priorité de l’UE.

 

Philippe Gaillot-Bartoli, 34 ans

"Je m’appelle Philippe Gaillot-Bartoli, avocat à Ajaccio en Corse. J’enseigne en parallèle à la faculté de droit de Nice. J’ai été sensibilisé à ONE par Bono, au cours d’un concert de U2. One est au demeurant ma chanson préférée. Je suis abonné à l’ONG depuis environ 10 ans et me tient régulièrement informé de son travail. Je pense que l’année 2019 présente des enjeux importants en matière de lutte contre la pauvreté et contre les maladies évitables. L’organisation du G7, se déroulant cette année en France, permettra aux responsables de ONE France et à ses ambassadeurs de s’exprimer et de sensibiliser la population et les décideurs politiques face à ces fléaux. C’est la première fois de ma vie que je m’engage sur le plan humanitaire. "

 

Vanessa Woerner, 30 ans

"Je m’appelle Vanessa, j’ai 30 ans et c’est ma 3ème année en tant que Jeune Ambassadrice ONE. Je représente l’Île de Beauté sur laquelle je vis depuis 2 ans, à Bastia. Mais je suis née en région parisienne et j’ai toujours vécu à Paris. Je prépare le concours pour être institutrice, et en même temps le DAFLE, et avant cela, j’étais chargée de projet dans le monde associatif. L’engagement est pour moi une manière douce de faire la révolution. Je suis idéaliste et je sais que le monde peut être meilleur. Je suis révolutionnaire depuis plus de 12 ans. Ma mère travaille au Secours populaire dans le 95, et depuis j’ai « bénévolé » dans plusieurs associations. Aujourd’hui, je suis déléguée bénévole de la Haute-Corse chez Action contre la Faim et bénévole plaidoyer chez Amnesty International."

 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Juin 2019 - 14:07 Bastia : les artisans d’art honorés

L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs














Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude