Corse Net Infos - Pure player corse

Elections départementales : 8 binômes sur 15 élus en Haute-Corse


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 22 Mars 2015 à 23:12 | Modifié le Mardi 20 Décembre 2016 - 07:31


Au soir du 1er tour des élections départementales, plus de la moitié des cantons de Haute-Corse, sont, sans surprise, pourvus. Au total, 16 conseillers départementaux ont été élus, dont une nationaliste. Sept cantons sont en ballotage et seront l’enjeu de duels serrés, peut-être même de triangulaires fratricides, comme dans le Cap Corse, le Nebbiu ou Golo-Morosaglia. A Bastia, la majorité municipale remporte deux cantons, dont Bastia 1 qui doit revoter pour n’avoir pas atteint le quorum de 25% des inscrits. La participation mitigée profite au Front National qui effectue une poussée remarquable. Réactions, en vidéo, des élus et des candidats bastiais.


Le binôme de la majorité municipale, Jean-Louis Milani-Anne Avenoso, élu à Bastia.
Le binôme de la majorité municipale, Jean-Louis Milani-Anne Avenoso, élu à Bastia.
La première grande inconnue de l'élection était le taux de participation qui atteint globalement en Haute-Corse : 55,74 %. Un chiffre très moyen qui reste très en deçà des 67,79% du précédent scrutin cantonal de 2011, et encore plus en deçà du taux du dernier scrutin municipal. Ce taux cache de profondes disparités entre canton et, surtout, entre communes d'un même canton, également entre les communes rurales, les villages de montagne, l'urbain et le péri-urbain. C’est le canton de l’île Rousse qui détient le record des votants avec 77,33 % alors que Borgo décroche la palme de l’abstention avec seulement 45,13% de participation. Dans cinq cantons de Haute-Corse, plus d’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé pour voter. Dans certains villages, la participation n’atteint même pas 40%. A Patrimoniu, où la participation est la plus faible de Corse, deux électeurs sur trois ont boudé les urnes !
 
Une triple raison
Dans une île où l’on vote, en général, plus qu’ailleurs, surtout pour un scrutin de proximité, trois raisons peuvent expliquer cette abstention. D’abord, l’indifférence des insulaires pour une élection que beaucoup jugent, désormais, inutile. La mort programmée à 30 mois et entérinée par le Parlement en février dernier des Conseils départementaux leur a donné le sentiment de se déplacer pour rien ! Ensuite, l’incohérence du découpage cantonal et le regroupement de territoires disparates n’ont guère motivé. Enfin, le contexte politique, entre attelages hétéroclites, duels fratricides et manque de lisibilité des étiquettes, a brouillé les repères habituels et rebuté les gens. Dans leur grande majorité, les Corses n’ont pas compris l’enjeu de l’élection. Beaucoup ne connaissaient même pas le nom des binômes de leur canton. Certains candidats avouent que le plus difficile n’était pas de convaincre les électeurs de voter pour eux, mais simplement d’aller voter !
 
La barre des 25%
Ce désintérêt a généré des situations absurdes ! A Bastia, où l’abstention tourne autour de 50%, le 1er canton doit revoter, faute de n’avoir pas atteint le quorum requis des 25 % d’inscrits ! Le tandem de la majorité municipale, Michel Rossi/Vanina Le Bomin, totalise 50,57% des suffrages, mais seulement 24,38% des inscrits. Il manque une trentaine d’électeurs pour valider le scrutin ! Largement en tête, il se retrouve, donc, en ballotage avec le tandem PRG Jean Geronomi/Laura Albertini qui n’a récolté que 17,35% des voix !
Dans le 2ème canton, le binôme Jean-Louis Milani-Anne Avenoso, qui l’emporte largement avec 55,69% des suffrages, passe, lui, la barre de justesse avec 27,17% des inscrits, soit une petite douzaine de voix au-dessus du seuil requis ! Dans ce canton, l’ex-1er adjoint communiste Ange Rovere et son adjointe PRG, Danielle Belgodère, n’ont pas gagné leur pari et ne recueillent que 29,38% des voix. Eric Simoni, en duo avec Léa Stagnara, réussit, pour Corsica Libera, une belle percée avec 14,93% des voix.
 
La surprise FN
Dans le 3ème canton Lupinu-Saint Joseph, la majorité municipale confirme sa dynamique en plaçant le binôme Joseph Gandolfi/Marie Claire Poggi en ballotage favorable avec 36,41 % des voix, soit 66 voix de plus que le tandem PRG Joseph Martelli/Anne-Marie Piacentini. Le président de l’Office HLM ne récolte que 34,23 %.
Ballotage, inverse, dans le 4ème canton où, comme prévu, le maire de Furiani, Michel Simonpietri, et Coralie Pruneta Leca prennent, largement, la tête avec 41,16%, laissant le binôme municipal bastiais loin derrière à 18,25%. Celui-ci est talonné par le duo Front national Michel Bruschini/Marie Jeanne Neimari qui décroche la troisième place avec 17,54 % des votes, soit 716 voix. Le parti de Marine Le Pen, allié à Avvenu Corsu, crée la surprise en arrivant en tête dans deux bureaux de Montesoro, Ecole Subissi et Ecole Defendini, et en se plaçant à la 2ème place dans les trois bureaux de Furiani. Il consacre la déroute du PRG bastiais, porté par Marie-Paule Houdemer, qui fait à peine 10,26%. Le FN rallie, également, 16,53% des suffrages dans le 3ème canton et 12,84% dans le 1er canton, totalisant, ainsi, 1615 voix sur Bastia-Furiani !

 
Seize élus sans surprise
Sans surprise, sept autres cantons ont élu leurs conseillers départementaux dès le 1er tour. Tous partaient largement favoris. A Borgo, le duo Divers droite Jean-Dominici est réélu et rafle, avec Charlotte Terrighi, 77,19 % des suffrages sur son fief. A noter, là encore, le score de 17,11% recueilli par le duo FN Tony Cardi/Denise Leca.
Les six autres cantons reviennent à la majorité départementale Giacobbiste. En Castigniccia, seuls en lice, Marc-Antoine Nicolaï/Emilie Franceschi font le plein. A Corte, le conseiller général sortant, Pierre Ghionga, retrouve, allié à Marie-Xavière Perfettini, tout aussi facilement son siège avec 67,03% des votants. Petru’Anton Tomasi et Maria-Dumenica Cesari, de Corsica Libera réalise une belle percée avec 22,62%  A Calvi, le duo Jean-Toussaint Guglielmacci/Elisabeth Santelli, est plébiscité avec 72,30% des voix. Idem en Casinca-Fiumalto pour Yannick Castelli/Michèle Vincentelli avec 79,99% des votants, et à Ghisonnaccia pour Francis Guidici/Marie Ange Pergola avec 83,86%. A Ile Rousse, le binôme Pierre-Marie Mancini/Antoinette Salducci, qui bénéficiait du soutien de la quasi-totalité des maires du canton, remporte la mise avec 54,26%. Le dissident Hyacinthe Mattei, affaibli par sa défaite aux Municipales, ne récolte que 39,32% des voix.
 
Sept cantons en ballotage
Outre les trois cantons bastiais, quatre autres sont en ballotage. Notamment, le très attendu canton du Cap Corse où l’élection est bien plus serrée que prévue entre les deux conseillers sortants. Dans le duel fratricide qui oppose, à gauche, Jacky Padovani et François Orlandi, rien n’est joué ! Le maire de San Martino-di Lota devance d’une courte tête le président du Conseil général avec 42,37% des voix contre 41,38%, soit 69 voix d’écart.
Dans le canton de Golo-Morosaglia où se jouait un autre duel fratricide entre deux sortants, la primaire à gauche est favorable au maire de Campile, Jean-Marie Vecchioni, avec 37,15% des voix contre 31,78% pour le maire de Moltifao, Jacques Costa. La droite, avec le maire de Calacuccia, Jean-Baptiste Castellani, réalise 22,81% des voix.
Même équation pour les deux binômes de droite dans le canton Biguglia-Nebbiu où les deux conseillers généraux sortants se talonnent à 100 voix de distance. Le maire de Saint-Florent, Claudy Olmeta, prend l’avantage avec 44,46% des voix contre 42,42% pour Claude Flori. Dans le canton de Fiumorbu-Castello, avec 37,85% des voix, François Tiberi ne parvient pas à damer le pion au sortant Siméon de Buochberg qui obtient 44,98% des suffrages. Le Nationaliste François Benedetti affiche un beau score de 17,17%.
 
Une donne inchangée
Au final, 16 sièges sont, déjà, pourvus. Six conseillers généraux sortants sont réélus, dix nouveaux font leur entrée dans l’instance départementale. Parmi eux, huit femmes dont une élue d’Inseme per Bastia qui permet aux Nationalistes modérés de réaliser une première en Haute Corse !
Dix élus sont estampillés Divers gauche et appartiennent au camp Giacobbiste. Quatre élus se revendiquent du camp libéral, dont deux UMP. Un élu est sans étiquette.
Cette première fournée conforte, donc, la majorité sortante, et ne devrait pas remettre en question la main de Paul Giacobbi sur le département. Ce qui était, en fait, l’enjeu premier de ce scrutin à quelques mois de l’élection cruciale des Territoriales ! Mais, la gauche en rupture de ban n’a pas réussie à renverser la donne, que ce soit Hyacinthe Mattei défait à l’île Rousse, François Tiberi en ballotage défavorable dans le Fiumorbu, et même le duo Jacky Padovani-Ange Pierre Vivoni qui ne dispose pas de l’avance prévue… D’autant que certains élus ou futurs élus, potentiellement à droite, ont des positionnements très flous !  
 
N.M.
 

Réactions, pour la majorité municipale bastiaise, du binôme Jean-Louis Milani/Anne Avenoso vainqueur à Bastia 2, de Michel Rossi, recalé pour n’avoir pas atteint le quorum de 25% des inscrits à Bastia 1, et de Joseph Gandolfi, en ballotage favorable à Bastia 3.


Réactions de Christophe Canioni (Bastia 1), Marc Cerf (Bastia 3) et de Marie-Jeanne Neimari (Bastia 4), candidats bastiais FN-Avvenu Corsu.

Les 12 conseillers départementaux élus en Haute-Corse :
  • Bastia-2: Anne Avenoso et Jean-Louis Milani (UMP)                      
  • Borgo: Jean Dominici et Charlotte Terrighi (DVD)                    
  • Calvi: Jean-Toussaint Guglielmacci et Elisabeth Santelli (DIV)       
  • Casinca-Fiumalto: Yannick Castelli et Michèle Vincentelli (DVG)
  • Castagniccia: Emilie Albertini et Marc-Antoine Nicolai (DVG)  
  • Corte: Pierre Ghionga et Marie-Xavière Perfettini (DVG)
  • Ghisonaccia: Francis Giudici et Marie-Ange Pergola (DVG)     
  • L'ile-Rousse: Pierre-Marie Mancini et Antoinette Salducci (DVG)
Sept cantons sont en ballotage :
  • Bastia-1                              
  • Bastia-3                              
  • Bastia-4                              
  • Biguglia-Nebbio                       
  • Cap Corse                             
  • Fiumorbo-Castello                     
  • Golo-Morosaglia



Dans la même rubrique :
< >

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015




Derniers tweets
Corse Net Infos : 20 mai : Une journée mondiale d’action pour sauver les abeilles et l’humanité ! https://t.co/rNIymI4MRY
Lundi 21 Mai - 15:52
Corse Net Infos : Du stade à la ville... la joie, l'espoir de la Ligue1 https://t.co/faYSXZHTsF
Lundi 21 Mai - 15:34
Corse Net Infos : ACA : Le ras le bol de Léon Luciani et Alain Orsoni https://t.co/Cyp0Ma77iF
Lundi 21 Mai - 15:30
Corse Net Infos : Jean-Jacques Panunzi : « Il faut lutter contre l’indécente faiblesse des retraites agricoles » https://t.co/VyhMqgPhTt
Lundi 21 Mai - 15:25



Newsletter






Galerie