Corse Net Infos - Pure player corse


Education Nationale : le malaise affecte aussi les enseignants du 1er degré en Corse


Victoria Leonardi le Lundi 7 Octobre 2019 à 23:04

Christine Renon, directrice d’école à Pantin a été retrouvée morte lundi 23 septembre dans le hall de son établissement. La lettre qu’elle a écrite pour expliquer son geste a été envoyée à ses collègues et proches comme une accusation contre son employeur, l’Éducation nationale. Ce geste extrême a provoqué une vive émotion des syndicats et et des enseignants qui dénoncent de plus en plus les conditions de travail des personnels de l'Education nationale.

Dans un communiqué le SNUipp-FSU 2B, fait part de sa plus grande inquiétude concernant les différentes situations de tension rencontrées par les collègues en Corse et attend des réponses concrètes de la part de l'Inspecteur Académique de Haute-Corse.




Le communiqué

Education Nationale : le malaise affecte aussi les enseignants du 1er degré en Corse

En ce début d’année scolaire, notre organisation syndicale, le SNUipp-FSU 2B, fait part de sa plus grande inquiétude concernant les différentes situations de tension rencontrées par les collègues sur le terrain.

 

Lundi 23 septembre, nous avons adressé un mail à notre Inspecteur Académique de Haute-Corse afin de dénoncer tous ces problèmes :

  • Les injonctions de notre administration parfois contradictoires et de plus en plus déconnectées du travail de terrain ;
  • Les prescriptions ministérielles qui nous assomment, nous dépossédant de notre métier ;
  • L’impossibilité de bien faire son métier dans des conditions de plus en plus dégradées, des élèves que nous n’arrivons plus à aider dans nos classes surchargées ;
  • Le manque de réponse, de soutien et de protection quand nous sommes confrontés à des situations complexes ou de crise dans nos écoles ;
  • La surcharge de travail qui ne cesse d’augmenter au fil du temps notamment pour les directeurs d’école ; 
  • Une formation continue quasi-inexistante ;
  • Un manque de remplaçants dès les premières semaines de classe… 

La liste est longue et pourrait encore s’allonger.

Depuis son arrivée, le ministère Blanquer, a accéléré le processus de détérioration de nos conditions de travail.                                                                                                                                                  L’année scolaire ne fait que commencer et la  profession est déjà confrontée à des pressions quotidiennes insurmontables. Un comble lorsque l’on sait qu’un comité de pilotage s’est réuni afin d’élaborer un Plan Académique de prévention des risques psycho-sociaux !

Récemment, notre collègue Christine Renon a mis fin à ses jours au sein de son école, laissant un courrier dénonçant ces mêmes situations de tension. Par son acte, gardons toujours en mémoire, que les injonctions de l’administration peuvent conduire chacun d’entre nous à réaliser l’irréparable. 

 

Il faut apprendre à dire non : « Ça suffit ! Plus jamais ça ! »

 

 

L’équipe du SNUipp-FSU 2B





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Octobre 2019 - 19:50 Bernard Tapie, une imposture nationale

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude