Corse Net Infos - Pure player corse


Destination de rêve : La Réserve de Scandola


Jean-Paul-Lottier le Dimanche 12 Juillet 2020 à 09:03

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, la Réserve naturelle de Scandola est une destination de rêve qui subjugue. Le Conseil de l'Europe a pourtant menacé de ne pas renouveler en septembre prochain son label, invoquant notamment une surfréquentation du site qui aurait des répercutions non maîtrisées sur la biodiversité.
CNI a voulu tester pour vous



La réserve de Scandola: un lieu magique (Photos Gilbert Guizol)
La réserve de Scandola: un lieu magique (Photos Gilbert Guizol)

8h30 du matin, la chaleur est encore supportable. Une dizaine de  jeunes filles du continent, dont une enterrant sa vie de jeune fille, embarquent à bord  du Santa Régina où elles sont accueillies par le pilote Gaetan et le boss de "Tramare e Monti", Fabien Rocca Serra direction la pointe de la Revellata et la réserve de Scandola avec un passage obligé devant la citadelle de Calvi.
Des résidus de houle provoqués par les vents des jours précédent subsistent mais pas de quoi inquiéter nos passagères bien décidées à profiter des paysages qui s'offrent à elles.
Fabien Rocca Serra est dans son rôle. Il a le contact facile et avec amour et passion pour son île il se transforme en guide averti.

Avant d'arriver à la réserve de Scandola, Fabien distille les mots juste pour conter l'histoire de Calvi, de la Corse et de ses merveilles.
À l'entrée de la réserve, la vue est tout simplement époustouflante, tant en mer que sur terre.
Fabien rappelle  que la réserve s'étend sur 900 hectares terrestres et 1000 hectares marins englobant également la presqu'île de Girolta et son village.
La vitesse du bateau qui était jusque là de 30 km/h et réduite à 20 km/h pour profiter pleinement  du spectacle mais aussi pour préserver l'environnement et ne pas déranger les espèces marines et terrestres.
En haut d'un piton rocheux, un nid de balbuzard  pêcheur, devenu un emblème  de la protection  de la faune,  mais, toujours dans  le respect de l'environnement et de celui de la charte de bonne conduite signée par les bateliers avec le Parc Régional de Corse, l'embarcation s'éloigne pour ne pas gêner le couple de balbuzards et leurs bébés.
Fabien explique  que la protection de  l'environnement  est assurée par un éloignement de la ville, et par des interdictions de plonger, de pêcher, ou encore camper.
" C'est pour cela que plusieurs milliers d'espèces animales  comme des sangliers, renards, chèvres sauvages, mouflons et autres  y trouvent refuge".
Et d'ajouter non sans humour: : " Il y a aussi des  chauve-souris, les plus grandes d'Europe appelées "Molosse", mais rassurez vous elles n'attaquent pas" .

​240 espèces de poissons recensées et 450 espèces d'algues dont la lythophyllum

Fabien poursuit en se consacrant cette fois  à la vie marine de la réserve:
"  La vie marine se compose de  243 espèces de poissons recensées et de 450 espèces d'algues dont la lythophyllum qui est une algue calcaire dont les scientifiques ont estimé l'âge à près de 1000 ans !
En plus de  sa faune et de sa flore exceptionnelles, la réserve de Scandola est extrêmement riche en matière  de géologie. Vous pouvez notamment admirer  sa structure rocheuse en caldeira avec ses couches rouges de ryolite et de basalte gris...."

Les yeux écarquillés les hôtes d'un jour ne perdent rien de cette beauté exceptionnelle et de ces richesses marines et terrestres qui font de Scandola une des merveilles de la Corse.
Pendant les discussions qui se poursuivent, l'actualité nous rappelle que nous ne sommes pas là pour faire du tourisme mais bien d'observer si  il y a bien une surfréquentation susceptible de mettre en péril dans ce joyaux qu'est Scandola, au point de lui faire prendre le risque de perdre son Diplôme Européen des Espaces Protégés délivrés par le Conseil de l'Europe.
Au risque d'en chagriner quelques uns, la réponse est non!
Il y a bien en effet quelques  bateliers responsables et respectueux de l'environnement qui naviguent dans la réserve tout comme quelques plaisanciers mais pas vraiment de quoi crier au scandale.
On est en tout cas très très loin du chiffre de 790 000 visiteurs avancé.
Fabien Rocca Serra précise tout d'abord que le label du Conseil de l'Europe est un diplôme honorifique et qu'en aucun cas  la Réserve naturelle se Scandola  reste elle inscrite  sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO et fait toujours partie des aires marines protégées de France.

Confiance en l'avenir pour un tourisme durable, maîtrisé par les acteurs locaux
ne perd sa classification, avant de poursuivre sur les accusations de surfréquentation:
"C'est un vrai problème. Le rapport européen se base sur un chiffre de 790 000 visiteurs. Je peux vous affirmer que c'est un chiffre complètement fantaisiste puisque la fréquentation nautique, maritime de tout le site UNESCO, y compris les calanques de Piana et de Girolata est de 360 000 personnes.
On estimerait donc la fréquentation réelle de s
Scandola aux alentours de 200 000 personnes. C'est un  rapport de 1 à 4. Si le chiffre est faux , les solutions qui seront imaginées ne seront pas bonnes puisque on n'est pas sur un constat réel de la fréquentation  

À quel moment sommes-nous passés de la fréquentation à la surfréquentation?, qui a utilisé ce terme et pourquoi puisque les chiffres ne sont pas là pour le démontrer? Malgré cette menace, je vois l'avenir serein parce que en Corse  on doit avoir confiance en nous-même. Les entrepreneurs du tourisme en Corse sont des professionnels de la mer, des sites qu'ils visitent, les pêcheurs sont acteurs, les associations de la protection de la nature, les élus sont des acteurs. On a su jusqu'à présent  préserver notre île. Pourquoi aujourd'hui on abandonnerait cette notion de préservation au profit d'un tourisme de masse dont personne ne veut. Réellement j'ai confiance en l'avenir pour un tourisme durable, maîtrisé par les acteurs locaux".

Sensibles aux propos tenus et consciente de l'enjeu que suscite la réserve, les jeunes filles ont été très attentives aux propos de leur guide du jour qui pour poursuivre cette visite dans la joie et la bonne humeur propose une baignade à la plage de l'Aghja qui mériterait aussi que l'on s'y attarde avant d'offrir à chacune une boisson rafraîchissante.

Aux dernières nouvelles, sur la base d'autres renseignements, le Conseil de l'Europe pourrait revoir sa position.
La réserve de Scandola est une destination que l'on doit préserver mais qui mérite aussi d'être visitée.
Elle est une de fiertés de notre île.

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047