Corse Net Infos - Pure player corse

Déplacements médicaux : Les propositions du Conseil Economique dévoilées


Rédigé par José Fanchi le Mardi 18 Septembre 2018 à 17:17 | Modifié le Mardi 18 Septembre 2018 - 18:42


Mardi matin, s’est déroulée une séance plénière du CESEC de Corse. A cette occasion les conseillers ont examiné notamment le rapport relatif aux déplacements médicaux vers le continent. Ce rapport, dont le sujet touche de nombreuses familles insulaires, sera la première restitution des travaux du CESEC à la Collectivité de Corse dans le cadre de ses autos saisines


Paul Scaglia (Photo Michel Luccioni)
Paul Scaglia (Photo Michel Luccioni)
Ainsi, le président du CESEC, Paul Scaglia et les membres de la commission ad hoc ont remis en fin de séance, le rapport aux présidents de l’Exécutif et de l’Assemblée de Corse.
Il va sans dire que pour Inseme,  il s’agit d’une étape très importante dans le combat que mène l’association depuis bientôt 10 ans, en faveur de l’amélioration de la prise en charge des malades qui doivent se rendre sur le continent.
Les 10 propositions innovantes qui s’adressent aux élus de la CTC, des Caisses d’Assurance Maladie et de l’Etat, ont été dévoilées à cette occasion par Laetitia Cucchi, qui est également présidente de l’association Inseme.

Les 10 propositions
  • 1- Faciliter l’accès aux transports (garantir des places prioritaires pour les malades et leurs accompagnateurs en cas de trafic normal ou perturbé)
  • 2-  Améliorer la prise en charge par les compagnies de transport (procédures d’embarquement et d’enregistrement prioritaires, accompagnement spécifique
  • 3 -Améliorer la prise en charge dans les ports et aéroports (salles d’attente dédiées aux malades)
  • 4- Créer un « Parcours attentionné » dédié aux malades devant se rendre sur le continent
  • 5- Généraliser le tiers payant pour tous les assurés de Corse
  • 6- Autoriser l’accompagnateur pour les enfants de + de 16 ans et les + de 65 ans
  • 7- Autoriser la prise en charge totale du billet retour suite à une EVASAN
  • 8- Supprimer l’entente préalable pour les cas impossibles à traiter en Corse et les EVASAN
  • 9- Permettre la prise en charge du 2ème accompagnateur d’un mineur en ALD
  • 10- Permettre la prise en charge des frais d’hébergement en cas d’ALD.
 
Supprimer les ruptures
la Commission demande que ses 10 propositions soient examinées sur la base des dispositifs législatifs et réglementaires qui consacrent le droit à l’innovation et la lutte contre les inégalités territoriales en matière d’accès aux soins ainsi que sur ceux qui prévoient la prise en compte de la spécificité de la Corse :
  • La Commission propose que ses propositions d’adaptation du Code de la Sécurité Sociale, soient intégrées au PRS
  • A la future politique régionale de la CdC en matière de santé.
Elles visent à fluidifier le parcours de soins continu du malade et à supprimer les ruptures entre le traitement, l’accompagnement, l’hospitalisation (où qu’elle ait lieu) et le domicile. En cela il s’agit bien d’actions innovantes permettant de répondre aux spécificités de la Corse et de lutter contre les inégalités territoriales en matière d’accès à la santé. Il convient de signaler qu’elles sont en outre reproductibles dans les différents territoires insulaires et les territoires les plus isolés.


Créer un comité de suivi
 La Commission propose la mise en place d’un Comité de suivi et d’évaluation pour mesurer la prise en compte de ses propositions par la Collectivité de Corse, les Caisses d’Assurance Maladie et l’Etat. Les membres de la Commission remercient les partenaires qui ont accepté d’alimenter leurs travaux par la richesse de leurs témoignages et contributions, de même que les équipes du CESEC pour la qualité de leur engagement.
Les 10 propositions élaborées dans le cadre du présent rapport sont le fruit d’un état des lieux précis, chiffré et objectif de la réalité de déplacements médicaux et des conséquences douloureuses qu’elle entraine pour les malades insulaires et leurs familles. Elles se veulent ambitieuses mais aussi et surtout justes et porteuses d’espoir dans la perspective du rétablissement de l’équité à laquelle la population aspire légitimement en matière d’accès aux soins.
Il incombe désormais aux acteurs publics institutionnels de s’emparer de cet enjeu majeur pour la Corse et d’y apporter des réponses adaptées et pérennes.

Laetitia Cucchi (Photo Michel Luccioni)
Laetitia Cucchi (Photo Michel Luccioni)

(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie