Corse Net Infos - Pure player corse


Défense contre les incendies : les réserves communales de Haute-Corse fortement sollicitées cet été


François Daumont le Dimanche 4 Octobre 2020 à 16:33

C’est l’heure d’un premier bilan pour les réserves communales de sécurité civile de la Haute-Corse, qui durant la saison estivale, ont été fortement sollicitées afin d’assurer le maillage défensif du territoire contre les incendies de forêts au côté notamment des Sapeurs-Pompiers de Haute-Corse. Leur mise en œuvre, était supervisée par l’association agrée de sécurité civile (AASC) BSPM dans le cadre d’un étroit partenariat avec le Service d’Incendie et de Secours de la Haute-Corse (SIS 2B)



L’élément que l’on retiendra c’est le nombre de jours de mobilisation, en nette hausse par rapport aux deux années précédentes. Ainsi, sur une période s’étalant du 26 juin au 31 aout dernier, trente-deux jours de surveillance ont été réalisés par les réservistes communaux principalement en Balagne et dans le Nebbiu. D’ordinaire, la moyenne se situe aux alentours de dix-huit journées. Même si d’une manière générale, toutes les Réserves Communales actives du département ont été sollicitées, ce sont celles de Balagne et du Nebbiu qui détiennent le record de présence sur le terrain, en raison de la conjugaison d’une sécheresse précoce forte et de nombreux épisodes venteux qui ont affecté ces microrégions.
 
On soulignera le rôle important  tenu par les RCSC Speloncato, Muro, Lumio et Corbara, lors de l’incendie de Montegrosso du 27 aout 2020. En effet, dès le matin de bonne heure, ces dernières se sont fortement et spontanément mobilisées sous l’impulsion de leurs élus, afin d’assurer une présence dissuasive à l’arrière du dispositif déployé par les moyens de secours. Leur déploiement rapide et ordonné à la demande du Codis 2b, a contribué à prévenir de potentiels feux de diversion qui auraient pu ce jour-là, avoir des conséquences catastrophiques pour la Balagne. Cela n’a rien enlevé au mérite des autres RCSC déployés par ailleurs (1).
 
Globalement, le bilan dressé par l’Aasc BSPM se présente ainsi : 32 jours de mobilisation, une moyenne de 200 heures de surveillance active, 47 réservistes/jours engagés, 6 interventions sur éclosions de feux, 7 actions de signalement et reconnaissance, 153 particuliers informés sur les risques et une moyenne de 229 kilomètres parcourus. A cela il faut ajouter 6 mises en astreinte opérationnelle pour les 4 réserves communales de Balagne, précédemment citées. Alors loin de désarmer, et malgré les problématiques de bénévolat et d’équipement qui se présentent à elles, les réserves communales de Haute-Corse se tiennent prêtes à revenir sur le terrain si la situation l’exigeait, notamment au regard des risques hivernaux.
 
Ces dernières constituent, au-delà de l’engagement citoyen de proximité qui les caractérise, une force d’appoint non négligeable, pour les territoires et populations face aux menaces climatologiques présentes et à venir. Faut-il rappeler à tous les climatosceptiques, que trois tempêtes subtropicales remarquables ont récemment frappé la Grèce, ainsi que le Sud-ouest et le Sud-Est de la France. Et pour cause, la méditerranée en raison du réchauffement prononcé de ses eaux, est considérée par les scientifiques comme un « hot-spot » (point chaud) du dérèglement climatique. Les importants dégâts et pertes humaines occasionnées récemment par la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, sont venus nous le rappeler tragiquement et ont pour la Corse valeur d’avertissement.
 
D’autant plus que par son isolement géographique, notre île doit se préparer à faire face au pire avec ses propres moyens de secours, d’où l’importance pour les décideurs politiques de promouvoir la résilience des citoyens à travers le développement de réserves communales formées et préparées à la défense et protection civiles. Et ce, au plus près des enjeux de sauvegarde.  Et surtout de les doter des moyens et équipements nécessaires à l’accomplissement de leurs missions d’intérêt général comme réclamé par les dirigeants de la BSPM qui se félicitent par ailleurs, du soutien apporté par le SIS 2B à ces outils par l’apport à titre gracieux, d’engins et de formations adaptées aux missions d’assistance et de protection des réservistes communaux.
 
Cette association très impliquée dans le domaine de la résilience des territoires et populations, appelle de ses vœux, entre autres, la création par la Collectivité de Corse, d’une ligne financière d’aide à l’équipement des Réserves Communales, qui pourrait être abondée par des fonds de l’Etat et du secteur privé. Gageons que cet appel soit entendu car il s’inscrit dans une démarche qui fait sens au regard de l’actualité récente.
 
  1. RCSC Barbaghju, Oletta, Ascu, Chisà, Poggio-di-Nazza,  Barretali, Sisco, Santa-Maria-Di-Lota, Nessa,

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047