Corse Net Infos - Pure player corse

Déchets : On fait quoi maintenant ?


Rédigé par le Mercredi 2 Mai 2018 à 13:36 | Modifié le Mercredi 2 Mai 2018 - 14:54


La Corse croule, encore une fois, sous ses déchets. Ici ce sont des élus qui bloquent pour des raisons, qu'il ne nous appartient pas de juger, le centre d'enfouissement. Là c'est un collectif. Et là encore c'est le gestionnaire d'un centre qui interdit son accès aux communes de la microrégion. Bref on tourne en rond sans bien entrevoir d'issue à cette nouvelle crise des déchets qui va encore polluer l'atmosphère en Corse.


"Je ne vais plus payer ma taxe sur les ordures ménagères. Les rats ne vont tarder à envahir les rues" s'indigne Marie, alerte septuagénaire en montrant sous sa fenêtre le tas d'ordures ménagères qui grossit à vue d'œil. "Cela fait plusieurs jours que ça dure et ce n'est pas la première fois : trop c'est trop".

Le problème, c'est vrai, n'est pas nouveau.  Il se repose, en effet, depuis deux décennies à intervalles réguliers et au rythme des sautes d'humeur, sans doute justifiées, qui agitent collectifs et comités qui se sont formés autour des centres d'enfouissement.
Mais ce n'est pas pour autant que le problème, jamais pris à bras-le-corps lorsqu'il le fallait - pourtant gouverner c'est pourtant prévoir - évolue.
Les blocages et les crises se succèdent et n'ont pour effet, pour l'instant, que de nuire à l'aspect de nos rues et de mettre notre santé en péril .
Pour le reste c'est le statu-quo est général. On oserait même dire qu'il fait l'unanimité.

Incinérateur ? Surtout pas.
Nouveau centre ici ? Pas question.
Ouverture d'un troisième CET là ? Inimaginable !
Simple évocation de la construction d'un nouveau site plus loin? Levée de boucliers générale.
Elus, particuliers, collectifs, comités de défense se dressent contre le moindre projet et on voue aux gémonies, et de la même façon, la Collectivité, le Syvadec, l'Etat, les élus…

Sauf que pendant ce temps tout le monde - vous, moi, nous - continue à produire des déchets à ne pas savoir quoi en faire et que personne - ni vous, ni moi, ni nous - n'en veut.
Alors on fait quoi maintenant ?



Corse | Entretiens | Elections | Institutions